Extant : Halle Berry dans l’espace !

Extant-Banner

La semaine dernière je vous parlais d’une nouvelle série avec en tête d’affiche Clive Owen et voici que cette semaine je débarque avec une autre grande star du cinéma à la télé : Halle Berry !

Un jour je me pencherais sur ce phénomène des années 2010 où énormément de grands noms se tournent vers le petit écran mais pas aujourd’hui. Ce mardi je m’emballe et j’espère vous embarquez avec moi dans l’aventure Extant.

À l’heure où je publie ces lignes j’ai dévoré les 6 premiers épisodes d’une saison qui en contient 13.

  • De quoi ça parle ?

C’est l’histoire d’une scientifique, Molly Woods (Halle Berry) qui revient sur Terre après une mission solo de 13 mois dans l’espace et découvre qu’elle est enceinte ! GROSSE AMBIANCE !!!

Je ne peux pas vous en dire plus sur cette série de science fiction produite par Steven Spielberg mais créée par Mickey Fischer un grand inconnu qui n’a à son actif que deux longs métrages sur le sport : The King of Iron Town (2008) et Summer Nuts (2006), sans vous spoiler. Cependant je vais essayez de vous en parler un petit peu. Let’s go !

  • Une histoire sur la famille
famille Woods extant

On dirait une pub pour la nouvelle Nintendo DS

Molly Woods revient donc au sein de sa famille après plus d’un an passé dans l’espace. Elle qui pensait n’avoir qu’à se réhabituer à la gravité et au café fraîchement moulu, voilà qu’elle découvre qu’elle est enceinte ! Je rappelle que la madame a passé 13 mois dans l’espace toute seule et qu’un bébé ça prend environ 9 mois de la conception à la livraison. Faîtes le calcul et immédiatement quelque chose cloche. Pire encore : la dame est censée être 100% stérile ! Va t’occuper de ta famille et renouer avec ton mari avec ça sur la conscience.

Le monde et les certitudes de Molly s’effondre au fur et à mesure qu’elle va enquêter sur sa grossesse mystérieuse mais chuuuut je n’en dis pas plus !

Extant place le thème de la famille au coeur de l’intrigue avec deux protagonistes, Halle Berry et Goran Visnjic, scientifiques mariés et parents d’un enfant (évidemment pas leur biologique hein) pas comme les autres : Ethan incarné par Pierce Gagnon l’affreux gamin colérique dans Looper. Les évènements qui touchent Molly vont très vite bouleverser la vie des membres de sa famille et même du monde !

  • Une histoire sur la Terre

Quelle relation est aussi complexe et intrigante que celle de la Terre avec le reste de l’espace ? (LES FONDS MARINS !!! t’as vu les créatures qu’il y a sous nos pieds ???) Soit, mais le monde et Hollywood s’en bat un peu les steaks des fonds marins (James Cameron excepté) et Extant se passe aussi bien sur Terre que dans les étoiles.

Je n'ai pas de photo de la base spatiale donc voici une femme en affreuse robe de chambre !

Je n’ai pas de photo de la base spatiale donc voici une femme en affreuse robe de chambre !

On a tous en tête un ou plusieurs films se déroulant dans des stations fort fort lointaines (pour ma part 2001 l’Odysée de l’Espace et Alien sont mes références absolues) et Extant mise sur une parcimonie efficace pour les scènes en gravité zéro. Il y a au début ce côté fascinant tandis qu’on découvre la station Seraphim et très vite l’ambiance tourne au vinaigre et installe un mystère qui va courir sur tous les épisodes. On sait que Molly travaillait sur des échantillons de terre et de plantes dans l’espace mais le contenu même de sa mission nous est inconnu.

En parallèle on découvre aussi la Terre dans un futur proche ou lointain, ce n’est jamais précisé, tout comme les lieux qui ne sont pas nommés. On ne sait donc pas où ni quand l’histoire se déroule et c’est ce qui fait un des atouts de la série. Tandis qu’on se familiarise avec des technologies extraordinaires et qui parallèlement nous semble à portée de main (vivement le futur !!!) l’arc narratif de John Woods, le mari, est particulièrement intéressant car il soulève des questions éthiques et sociales inhérentes à l’évolution de la technologie. Lui voit les choses de manière très scientifique, explique le monde à son fils de façon très rationnelle mais il manque souvent de recul et se laisse aveugler par son travail qui changera la donne en matière de relations humaines.

  • Une histoire sur la survie

Dur, dur de vous parler d’Extant sans en révéler sur l’intrigue mais la série a également pour thème la survie. Tout ce que vivra Molly, sa famille et tous les autres personnages de la série est intrinsèquement lié à la survie. Pour l’instant je ne sais toujours pas ce qu’il en est avec le pourquoi du comment du mystère de la série mais comme le dit Halle Berry à chaque début d’épisode, il s’agit bien d’une histoire de survie.

extant

Molly va devoir lutter, jouer ses cartes finement pour démêler le vrai du faux. Trahisons, secrets et alliances inattendues voilà le lot d’un bon thriller qui prend racine dans la science fiction pur jus. Mais il y a quelque chose de plus gros derrière l’image de la famille Woods. Quelque chose qui nous dépasse et qui visiblement cherche à survivre. La vie trouve toujours un chemin, c’est le slogan de la série et au fur et à mesure des épisodes il est évident que c’est le cas, pour le meilleur et pour le pire.

  • Et mon humble avis dans tout ça ?

Certes il ne se passe pas tout le temps grand chose, il n’y a pas d’ours polaire sur une île tropicale ou d’enfant qui voit le futur, mais je trouve l’ambiance tendue et le mystère palpitant sans qu’on ait l’impression que les scénaristes se contorsionnent pour faire sortir un lapin du chapeau. Tout semble tenir la route et pendant ce temps on se fait balader, on se pose des questions et on attend avidement des réponses à nos questions qui j’espère, seront à la hauteur de tout ce qui a été bâti avec soin jusque là.

Ceci est une représentation exacte de mon état quand je regarde Extant (et après)

Ceci est une représentation exacte de mon état quand je regarde Extant (et après)

Le casting est impeccable. J’avais mes réserves sur le jeune Pierce Gagnon que je trouvais trop lisse et avec le quotient émotionnel d’un Keanu Reeves mais au cours du dernier épisode que j’ai vu (Nightmares) il a su me convaincre. Halle Berry est parfaite dans l’exercice et la série tient très bien sur ses épaules et celle de Goran Visnjic.

Initialement prévue pour une seule saison (les américains appellent ça une limited series) il se peut qu’il y ait une seconde saison mais rien n’est encore joué. Je me souviens de l’excellente 4400 qui après deux saisons a commencé à faire n’importe quoi et à virer grand guignol et marasme dramatique *soupir de déception* M Fisher je vous entend au tournant avec ou sans seconde saison !!!

S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Bob
Bob
19 août 2014 12:03

OMG la série chiiiaaaannnnttteee…
Un mix entre AI (de spielberg) et un film de SF où l’on ne verrait rien et où tout serait basé sur des flashback et des non dits (genre Lost).
Autant la réalisation est bonne et rien à dire sur les acteurs autant le scénario poin poin poin… 3 épisodes auraient pu être résumés en 1 seul…

debora
debora
21 août 2014 10:17

Il est sûr que le casting laisse à désirer et le nom de Spliberg sur une serie de SF est un atout majeur, reste à voir comment vont se dérouler les événements
A voir avant d’en juger à mon avis

olga
olga
21 août 2014 10:36

j’aime beaucoup cet article qui a représenté cette importante série .
je ne connais pas cette série mais j’ai décidée de le regarder .
merci pour le partage .

Hélène
Hélène
24 août 2014 19:07

Elle a comme même 48 ans la miss et apès un début avec des série tv avec le célèbre Madame est servie voilà qu’elle recommence après tant d’année
A voir

laurance
laurance
25 août 2014 14:41

Grosso modo c’est une histoire à dormir debout, le casting est alléchant, la production est du moins du domaine et comment qu’on trouve le maître de la fiction à la tête
A voir !!!

HduWeb
HduWeb
27 août 2014 16:17

Le grand retour d’Halle Berry ? 🙂

serra
serra
23 décembre 2014 9:13

je ne connais pas la série et votre et grâce a votre article je vais commencé a la suivre et je suppose qu’il ne va pas y’avoir de fin!