Les chroniques de Jayer : Pigalle la nuit

Les chroniques de Jayer : Pigalle la nuit

Je ne suis pas un gros fêtard parisien… Entendez par là que je ne traine pas dans les bars jusqu’à pas d’heure je suis plutôt plan chez des potes. Mais parfois il m’arrive de succomber à l’appel de l’ivresse parisienne et de ses clichés quand une copine fêtes son anniversaire dans un bar à Pigalle (quartier connu pour son racolage, sexe-shops et autres activités…).
Bref le temps d’une soirée à terrasse d’un bar j’ai eu l’occasion d’observer et de voir si zone interdite et autres émissions du style n’exagéraient pas : Pigalle la nuit par Jayer

Plutôt que de vous raconter comment j’ai refais le monde avec quelques potes (et pourtant je vous jure que ça vaudrait le coup) je vous propose quelques scénettes observées aux abords de la rue…

  • 10€

C’est un mec qui avait un billet de 10€ à la main et qui faisait tous les bars à hôtesse du quartier. “Nous supposons” qu’il demandait une petite gâterie pour ce tarif symbolique puisque nous avons vu une femme le jeter d’un bar en criant “hey je travail pas gratuit ! et puis quoi encore !”.

  • Le fou

Un mec se baladait l’air paumé, il avait un sac plastique à la main et était habillé en jogging Tshirt. A un moment il se met à hurler des phrases aléatoires du type : “Ouais va chercher ceci et cela…!”  “Vais pas faire les courses et puis merrrrdde” ” Salope !!!” le tout en donnant des coups de poing dans le vide.

  • Vieille pute

Imaginez votre mamie adorée (ou votre mère au choix), 60ans un petit surpoids, une perruque vous proposant un petit massage pour quelques piessettes … je me sens encore sale… mamiiiiieee.

  • Couple d’apparence

Un couple jeune se tient la main, ils ont l’air heureux, il se baladent dans les rues de Paris. On sen que la femme essaie de le guider vers un endroit précis… ils se dirigent vers un hotêl… l’homme ressort quelques minutes plus tard en sifflotant l’air heureux.

  • La femme qui voulait faire pipi

Des gens alcoolisés y en a beaucoup, mais j’avoue tomber assez rarement sur des femmes complètement torchées (Mon pote TaxiDriver vous dira d’aller en Écosse où tous les soirs vous ramasserez des épaves sur le trottoir). Dans notre cas au moment où nous voulions rentrer en voiture, une jeune femme arrive et nous demande en nous suppliant si elle pouvait faire pipi derrière notre voiture. Bon bah… gentlemen on lui répond “ok mais on film ?” NAAANNN je déconne on s’est retourné pour lui laisser faire sa petite affaire.

  • Le rade

Imaginez un bar dans un bled pourri des États-Unis, visualisez le cliché : ancienne cassée, néon qui buzz buzz à moitié, des barreaux au fenêtres… en plein cœur de Paris s’il vous plait.

  • Fêtards

Deux mec arrivent et commencent à nous parler et nous proposent de les rejoindre à une fête… complètement torcher ils nous demandent si on est là “pour le tourisme”. on a préféré refuser l’invitation par peur d’un coupe-gorge…

  • Touristes

Imaginez des groupes de 5 à 10 personnes avec des enfants (il est 23h00) qui prennent en photos les sexe-shops et les putes dans la rue. “Vous pourriez montrer un sein madame, c’est pour le petit !…” (je rigole).

Dire que Jim habite cette rue 😀