Les chroniques de JayeR : L’espace vital – Episode 2

Dans les chroniques de l’espace vital, il est un autre espace très enclin à déclencher des pensées haineuses envers la plèbe : les transports en commun !
Pratiques à mes yeux, rapide, à l’heure mais souvent… très remplis de personnes sans éducation ou qui font semblant d’être les seuls sur Terre.
Prenons un cas (avec variantes) de bons usages dans le bus avec le respect de l’espace vital :

Imaginons votre humble serviteur est seul ou quasiment dans le bus… Une vingtaine de place sont disponibles et je prends donc mes aises en prenant un siège double (pour moi et mon sac plein de mangas/bouquins 😉 ).

espace-vital-bus

La règle communément utilisée dans le cadre du respect de l’espace vital est… en toute logique… d’aller s’asseoir ailleurs qu’à côté de cette personne…
Mais pas de bol en général je tombe toujours sur ça :

espace-vital-bus-gros-con

je suis sûr que bon nombre d’entre vous se reconnaitront. Maintenant et je dois l’avouer… Parfois c’est moi le gros con… et dans un cas particulier :

espace-vital-bus-gros-con2

Mais non roooh évidemment je déconne… (en réalité je me met en face ou en diagonal pour faire un “eye contact” ).

Si vous avez d’autres exemples n’hésitez pas à les partager.. l’espace vital … c’est VITAL ! (putain je pourrais travailler dans la pub moi !!!)

 

 

Les derniers articles par jayer (tout voir)
S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
puzzle
puzzle
8 janvier 2013 14:17

Dans le même genre, il y a le gros con qui vient poser sa serviette à 2 mètre de la votre alors que la plage est grande et bien vide. Moi ça m’insupporte à un point, parfois je perds ma légendaire bonhommie 😉

Thomas
Thomas
9 janvier 2013 15:18

Ahah ça m’a bien fait rire! J’aime bien ce genre de gros con parce que je ne me gêne pas pour leur dire et ça soulage 😉

Pingre
Pingre
9 janvier 2013 18:12

Oh pinaise que cette chronique me fait plaisir, y a pas que moi qui pète un plomb avec ça.
L’endroit ou ça me rend le plus fou c’est dans un rayon de magasin, pire encore à la bibliothèque quand le gros c.. vient chercher un livre pile-poil dans le même meuble et dans la même étagère que celle ou je suis en train de chercher quelque chose…
Y a des dizaines et des dizaines de mètres de linéaire, mais non il faut que ce soit là au même endroit que moi.

oscar
oscar
14 janvier 2013 15:08

Je crois que ça m’est arriver d’être le gros con, c’est sûr, voire le gros relou! 🙂