L’amour sur un plateau dans un Théatre pour cul-de-jatte

L’amour sur un plateau dans un Théatre pour cul-de-jatte

Je suis un amateur de bonnes comédies et le Théâtre français est quand même réputé pour ses bonnes pièces qui vous permettront de vous évader dans des méli mélo amoureux qui partent en sucette. De ce fait, je vais de temps en temps voir une petite pièce mais hier j’ai pété un câble…à cause du théâtre et non de la pièce.

Pour vous situer le cadre, petite soirée romantique avec MamanGeek pour aller voir L’amour sur un plateau avec Isabelle Mergault et Pierre Palmade au Théâtre de la porte Saint-Martin.

Mon article va se scinder en deux parties : La pièce en elle-même  (dans cet article) et l’ambiance de malaise  parmi les spectateurs à cause de l’agencement du théâtre… (dans les chroniques de jayer)

L’amour sur un plateau

Cette pièce est une comédie romantique mettant en scène un couple propriétaires d’une petite auberge (qui n’attire personne) dont l’amour s’est asséché. Un jour une pensionnaire eu l’idée d’appeler une émission de télé réalité spécialisée dans les couples en difficulté…

L’histoire d’Amour sur un plateau est une bonne idée et une réflexion sur l’utilité des TV réalité pour résoudre les conflits du quotidien. Transformer une comédie romantique de prime abord très classique en une aventure sur-jouée pour les besoins de la télévision est une idée assez originale et assez peu exploitée dans le théâtre d’aujourd’hui.
Si le début de la pièce démarre tranquillement, tout s’accélère avec l’arrivée des équipes de télévision mais c’est également là que le scénario devient bancale.

Scénario facile et rebondissement approximatifs

Certes comme dans de nombreuses comédies il ne faut pas s’attendre à des ficelles scénaristiques sophistiquées mais il est toujours agréable de chercher où le metteur en scène veut nous mener. Pas de chance avec L’amour sur un plateau vous saurez dés les premières minutes comment cela finira.

Le plus dommage est le sur-jeu de la présentatrice et les faux rebondissements qui en découlent pour tenter de faire “de l’audimat”, mais après tout nous sommes dans une pièce qui se veut drôle alors pourquoi ne pas jouer là dessus pour créer une dynamique autour des personnages.

Palmade & Mergault la bonne surprise

Passons au couple star, j’avoue avoir eu quelques appréhensions vis à vis des deux acteurs. Pour Palmade, cela faisait quelques années qu’il n’était pas monté sur les planches et si j’apprécie ces one man show avec son humour sarcastique ainsi que son ex-duo avec Michelle Laroque j’avais très peur de ne pas retrouver l’humoriste qui me faisait rire ou de trouver un simili copié collé de ces précédents spectacles.
Pour Mergault, je vais être honnête, je ne la connaissais pas trop (mis à part chez Ruquier) et j’avais peur d’un rôle un peu trop nunuche…

Je vous rassure, c’est du tout bon, Palmade est égale à lui-même et Mergault m’a très agréablement surpris allant même jusqu’à prendre du recule sur elle-même et son image de zozotteuse éternelle (pour ceux qui ne la connaissent pas, l’actrice à un cheveux sur la langue).
Le couple fonctionne à merveille et toute la pièce tourne autour de leurs incompatibilités d’humeur.

Une bonne comédie

Vous souhaitez passer un bon moment, vous cherchez une petite comédie romantique qui ne se prend pas au sérieux. Je vous conseil L’amour sur un plateau, qui même s’il elle tente de faire évoluer le genre (et n’y arrive pas) s’avère être fraiche et dynamique. On regrettera les facilités scénaristiques sur la dernière partie de la pièce mais le tout se regarde avec plaisir et l’on ressort satisfait d’avoir vu un Palmade au top de sa forme et une Megault qui se révèle plus drôle que ce que l’on voit à la TV.

  • L’amour sur un plateau dans un Théatre pour cul-de-jatte #2