Les jeux vidéo rendent-ils violent ?

La question est simple et pourtant depuis des années on nous ressort ce même débat dés qu’un(e) jeune est médiatisé(e) pour une affaire de meurtre : Les jeux vidéo rendent ils violent ?

jeux vidéo violent

Et pourtant, nous avons tous essayé l’un de ces jeux.

La vrai question est : Est ce que les parents sont conscients des informations éditeurs ?

Prenons pour exemple cette histoire « Un enfant pleure après avoir reçu GTA5 en avance« 

Mais que font les parents? L’enfance c’est les licornes, les chevaliers, les dragons et autres aventures de l’imaginaire.
Des parents offrent à cet enfant un jeu où il est écrit sur la boite « PEGI 18 » ?!

Depuis le temps un principe de code est apparu dans notre quotidien .
A la TV, sur les jeux, partout, il y a un âge pour chaque chose et c’est aux parents de faire en sorte que cela soit respecté.

Une partie du problème pourrait venir de là. Si seulement…
Les magasins ne peuvent interdire la vente aux mineurs, surtout au prix du jeu, et pourtant ça fonctionne avec les débits de tabac où il est interdit (normalement) de vendre des cigarettes à des mineurs, alors pourquoi ne pas faire de même avec les jeux?

pokémon violent

Pokémon, l’histoire d’un gamin qui part de chez lui pour faire des combats de chien ©JoueurduGrenier

Génération en avance ou manquement total de responsabilité parentale ?

Il y a plusieurs réponses à cette question…
Par exemple à l’époque nous faisions dans la cour d’école des échanges de cartes Panini, des duels de POG ou autres jeux tendance de l’époque.
Aujourd’hui je constate que le numérique a remplacé tout ça, les « enfants » sont désormais de plus en plus tôt connectés au numérique, c’est normal c’est l’évolution.

 L’imagination est plus importante que le savoir. (Albert Einstein) 

Maintenant parlons des parents, beaucoup ne prennent pas en compte les recommandations des éditeurs quant à la violence des jeux vidéo.
Pour certains ce n’est qu’un « détail » apposé mais sans conséquences, pour d’autres ce n’est qu’un logo sur une boite qui ne veut absolument rien dire.
Et pourtant PEGI existe depuis 2003 mais personne ne s’en préoccupe vraiment.

Avec la démocratisation du web aujourd’hui, il n’est plus si difficile que ça pour un enfant / ado d’accéder à des contenus qui ne lui seraient pas réservés.
Une recherche Google ou même sur Youtube et c’est parti.

Donc les torts sont partagés, un laxisme flagrant de la part des parents qui ne cherchent pas (ou plus) à savoir ce que fait la jeunesse et d’un autre coté des jeunes qui ne sont plus choqués par ce qu’ils peuvent voir aussi bien à la télévision que sur internet.

Ma conclusion :

Même si les jeux sont violents je ne m’avancerai pas à dire qu’il fait ressortir le comportement violent d’une tierce personne.

Ce n’est pas parce que j’ai joué à PacMan que j’aime courir dans le noir sur de la musique techno répétitive le tout en gobant des pilules, ou alors que j’aime sauter sur des tortues et entrer dans tous les tuyaux que je vois dés que je porte une salopette bleue.
Je pars du principe que depuis toujours le jeu vidéo a sa part de violence que ce soit une invasion d’extra-terrestre avec Space Invader ou le combat d’animaux dans Pokémon (vu que les médias aiment automatiquement en rajouter) mais il y a des jeux plus ou moins violents que d’autres et cela a toujours été et le sera toujours.

Mais vous, qu’en pensez vous ?

Il y a 7 Commentaires.

  1. J’en pense que dans quelque années le média jeux vidéo aura assez mûri/vieilli et qu’il semblera aussi incongru de faire ce genre de débat que de dire aujourd’hui  » ce film il rend violent ».

  2. Samoth
    19:02 27 septembre 2013

    comme les bandes dessinées, le cinéma et la télévision en leurs temps…

  3. Arkha
    20:24 27 septembre 2013

    Pour ma part, ce n’est qu’un enieme faux sujet a polémique

    a une epoque c’etait le jazz puis le rock qui étaient les musiques de satan et dévoyaient les jeunes, ensuite ce fut les jeux de roles, puis les films d’horreur, puis les mangas et maintenant les jeux vidéos qui rendent violent

    A aucun moment les gens se sont demandés réellement de ou pouvaient provenir tout cela, nan, car comme CEMA, forcément ce que l’on a aujourd’hui c’est naze et pourri, plutot que de faire son questionnement intérieur

    En suivant le raisonnement (fallacieux) de ces personnes, les guerres rendent violent, les mensonges rendent violent, l’amour rend violent, etc….

    Enfin de toute facon, ceux qui défendent leurs bout de gras aujourd’hui seront les critiques des nouveaux médias de demain, et seront tout aussi violent que ceux qui les ont critiqué

  4. Je ne pense pas que les jeux rendent plus violents qu’un autre support, livres, films, musique…
    La seule question est de séparer l’imaginaire, le virtuel, du réel, et ça c’est aux parents de l’apprendre à l’enfant!

  5. De nombreuses études prouvent régulièrement qu’il n’y a aucune relation entre les jeux vidéos et les comportements, je ne pense pas qu’il soit utile de ramener ce sujet à la surface à chaque drame où l’on découvre que le psychopathe jouait à Call of Duty.

    Par contre,je vais peut être passer pour le vieux con de service, mais il y a un vrai problème du côté de l’accès des enfants aux jeux vidéos interdits au moins de 18 ans.

    Est-ce qu’un jeune de 14 ans peut apprécier GTA 5 sans être influencé? Certainement.

    Mais est-ce qu’un gamin de 8 ans peut faire la scène de torture avec Trevor sans être un minimum choqué? Même moi j’ai été légèrement dérangé par la violence de la scène.

    D’un autre côté, les limitations d’âge sont vraiment des raccourcis fainéants, PEGI 18 pour Skyrim?

    De nos jours la maturité n’a plus grand chose à voir avec l’âge, internet permet de répondre à la plupart des questions que l’on peut poser et si un ado aime réfléchir sur des sujets plus compliqués que la mobylette à la mode, il peut devenir mieux informé qu’un adulte.

    Je pense qu’une bonne discussion parents/enfant concernant le jeu qu’il veut acheter, même si son âge ne correspond pas au PEGI, permet bien mieux de déterminer si l’enfant est prêt ou non qu’une classification arbitraire.

  6. Salut tout le monde!
    Primo, moi je suis fan des jeux vidéos, et je ne suis pas du tout d’accord, du fait qu’ils sont violents, juste qu’il faut que la personne comprenne comment se faire, et qu’elle ne l’applique pas dans son quotidien, après tout, cela reste un jeu et un passe temps comme tout autre.
    Je pense qu’au contraire, les jeux aident les enfants à se développer et à s’informer plus qu’un adulte et c’est de cela que les adultes ont peur, que les enfants les défient.

  7. J’ai 62 ans et je reçois toutes sortes de personnes en thérapie, beaucoup d’enfants, d’ado etc.
    Ce qui rend violent, qui que ce soit, c’est la violence reçue et le manque d’amour. Les jeux sont formateurs et permettent aux enfants de se construire pour affronter le monde avec toutes ses composantes ….Quelque soit l’époque, on met toujours en jeu le bon et le méchant … le héros et la victime … les forces intérieures à sa disposition pour se forger une personnalité …
    Alors, laissons les enfants jouer aux jeux adaptés à leur âge … de toute manière, la société est de plus en plus violente et il va falloir être costaud pour y survivre !

Laisse ton humble avis

*