Papa ou Maman : claque la porte et garde les mômes

Papa ou Maman : claque la porte et garde les mômes

Qu’est-ce qui se passe lorsqu’un couple unis depuis quinze ans se réveille un beau matin et découvre qu’ils ne sont plus que des amis et n’ont pas envie de passer leurs vies à faire semblant d’être toujours amoureux ? Ils se séparent. C’est la chose mature et adulte à faire. Sauf, que le couple en question a des enfants. Trois gamins qui dépendent d’eux et à qui il faut annoncer la nouvelle. Ne sachant pas comment s’y prendre le couple décide donc de laisser les enfants choisir et c’est là…que la guerre commence.

  • Un pitch à contre-courant

Dans la plupart des histoires de divorces on assiste à une bataille sanglante entre parents pour savoir qui aura la garde de l’enfant, dans Papa ou Maman c’est le direct opposé. Elle a une proposition d’évolution au Danemark, lui peut enfin réaliser son rêve et partir avec Médecin Sans Frontières du coup qui garde les gosses ? Aucun n’en veut car les deux sont épuisés de sacrifier leur vie, de toujours faire passer les autres avant soi et qu’à un certain moment il faut savoir dire “flûte ! Je fais ce que je veux !” Mais là où le film fait fort c’est qu’on découvre un sous-pitch qui permet à l’histoire principale de ne pas s’essouffler.

Les deux acteurs principaux Marina Foïs et Laurent Lafitte se donnent la réplique avec un plaisir évident. Leur complicité crèvent l’écran et leur guerre en est encore plus crédible car on est jamais aussi vache qu’avec les personnes qu’on aiment.

Papa ou Maman propose un sujet sensible sous un prisme inédit et dangereux. Le film pourrait vite sombrer dans l’accumulation de gags crétins, violents voire inappropriés où les parents seraient vite des figures démoniaques qui font vivre un enfer à leurs enfants qui n’ont rien demandé. Heureusement le film évite de justesse ce piège et nous propose quelque chose de drôle, de vrai et d’ouvert.

  • Humour potache mais fond social

Papa ou Maman est une comédie de situation très courte (1h22) mais qui prend le temps d’imposer un univers, des personnages avec des ambitions réalistes pour ensuite tout faire exploser et partir en sucette. Là où les scénaristes Alexandre de la Patellière et Mathieu Delaporte (auteurs du Prénom) ont fait fort c’est qu’ils jouent toujours avec la limite morale. Il ne s’agit pas de faire l’apologie de la maltraitance, oulah malheureux on ne veut pas de Famille de France qui monte au créneau !!! Non, il s’agit de parler d’une crise de couple, de soi qui a des répercussion sur la vie familiale et qu’un bon pétage de plomb fait parfois plus de bien que de mal.

Papa ou Maman : claque la porte et garde les mômes #2

Le film est assez trangressif mais jamais amoral. On se marre à voir les parents raconter n’importe quoi et  coller la honte à leurs gamins de mille façons possible tout ça pour les pousser à aller vivre chez l’un ou chez l’autre. Le scénario est d’ailleurs assez malin car à chaque obstacle on nous fait croire que les héros vont pencher du côté de la facilité (bah Maman n’a qu’à sacrifier sa carrière puisque…c’est une mère) et non ! Les héros nous surprennent d’abord par leur raisonnement adulte plein de respect mutuel. Ils sont à l’écoute l’un de l’autre, se soutiennent et s’encouragent et puis la situation va leur échapper à mesure qu’ils prennent conscience de la liberté qui s’offre à eux. Et aucun n’a envie de sacrifier encore sa liberté.

C’est à ce moment-là que le film s’embarque dans une comédie potache où les héros enchaînent les crasses (somme toute bon enfant) cruellement drôles et nous de nous dire “ah ! les gamins en auront des choses à raconter au psy plus tard !” Mais qui n’a jamais eu la honte devant ses copains à cause d’un père ou d’une mère un peu trop envahissant(e), bavard(e)  ou tout simplement parent ? OLIVER TWIST ! Il n’a pas de parent le pauvre bougre alors arrêtez de vous plaindre parce que Papa à gazer votre prof de Krav Maga ou parce que Maman vous a mis du Pec citron dans les spaghetti merde !

Papa ou Maman : claque la porte et garde les mômes #3

Papa et Maman vont d’ailleurs tellement loin qu’on en viendrait presque à douter de leur santé mentale. Le film ne laissera pas indifférent à cause de son sujet et de son traitement pour le moins corrosif mais peut-être que ça aidera certains parents croulant sous le poids du devoir familiale à lâcher un peu de vapeur avant qu’il ne soit trop tard.

Papa ou Maman réalisé par Martin Bourboulon. Comédie. Durée 1h22

Sortie prévue le 4 Février 2015

Papa ou Maman : claque la porte et garde les mômes #5