Watchmen : précautions d'emploi

Watchmen : précautions d'emploi

C’est vendredi, c’est ravioli, mais c’est surtout le jour où tout ceux qui bossent en semaine vont aller voir les sorties du moment au ciné. Étant personnellement au chômage (grunt!), j’ai pu avoir l’immense honneur d’aller voir Watchmen mercredi matin en compagnie de Redwarp et ER84. Que dire si ce n’est que le film est excellent et répond à toutes les attentes ? Eh bien, visiblement, il faut quand même préciser quelques détails pour ceux qui ne connaissent pas le comic-book (oui, j’utilise ce terme car je me suis fait troller dans les commentaires pour avoir utilisé le terme roman graphique). Voila quelques points que le néophyte se doit de connaitre sur Watchmen :

– Le scénario originel du comic est d’Allan Moore. Vous savez ? Le type qui ressemble à Charles Manson. C’est donc très cynique, à l’image des années 80, plutôt trash et sanguinolent. Le film est interdit aux moins de 12 ans, mais franchement, n’emmenez pas vos gosses le voir… Non seulement ils ne comprendraient pas grand chose à l’intrigue du film, mais en plus, ils risqueraient de trucider leur prof à coup de hachoir à viande et ça donnerait encore une mauvaise image des comics. Tss.

– Les personnages ne sont pas des X-Men. Vous n’aurez donc pas de fights à coup de rayons lasers et de héros manichéens. Considérez plutôt Watchmen comme un film de vigilantes. Même si les scènes d’action sont plus musclées que dans la BD originale, elles restent minoritaires dans le film qui consiste plus en un thriller fantastique qu’en un actionner testostéroné.

– L’intrigue est speed et comporte beaucoup de flashbacks. Si vous êtes mou du cerveau, vous risquez de devoir demander des explications à vos voisins de siège à la sortie du cinéma. Oui, parfois, quand on regarde un film, il faut réfléchir.

Pourquoi ces quelques explications ? Ah, ce n’est pas pour traiter nos lecteurs de débiles, c’est juste que mes confrères de blog sont tombés sur des critiques assez bas de plafond écrites par des tacherons de journalistes visiblement agoraphobes, vu qu’ils n’ont pas du prendre la peine de se bouger dans une salle de cinéma ou de suivre un master cinéma. Bon AMHA il y a toujours des blaireaux pour avoir des préjugés idiots et pour taper un torchon entre le café et la sieste de l’après-midi, mais ça a eu l’air de titiller les rédacteurs de ce blog 😉 Voici donc quelques morceaux choisis :

[Watchmen : les gardiens, de Zack Snyder, dont le succès se mesurera autant au nombre de pots de pop-corn vendus en salles, qu’à ses entrées. Alerte maxi : le syndicat des Super-Héros est sur la brèche. “On” a buté l’un d’entre eux. Du coup, les Super-Héros hésitent entre la grève générale (“que le monde aille à sa perte!”, c’est l’aspect étonnement durassien du film), la campagne de sensibilisation (genre Save the Super-Héros and join the G.I.S.H – Groupe Info Super Héros), et “tu vas voir ta gueule!” (qui est tout de même l’aspect dominant du propos)]

–  Extrait du Libération du 04/03/2009 –

Bon. Ça c’est l’exemple type du gratte-papier qui n’a pas bougé ses fesses de derrière son bureau. Il a vu la bande annonce, a tapé Watchmen sur Google, et a bâclé un article bien graisseux tout en se gaussant comme un bossu…

[Adapté du roman graphique culte d`Alan Moore et Dave Gibbons, «The Watchmen», avec son Amérique de 1985 au bord du gouffre nucléaire, avec ses justiciers masqués fatigués, nostalgiques d`une époque qui célébrait leurs exploits, se voudrait un film de super-héros réaliste, voire philosophique. (…) Sur une idée proche, mais exploitée dans sa dimension comique, «les Indestructibles» était autrement plus excitant. Car bien adapter, c’est trahir. (…)]

–  Extrait du TéléCinéObs n°2313  –

Dans celui-la, j’aime beaucoup la comparaison aux Indestructibles, suivie par une petite phrase “caustique” dont l’auteur doit être très fier (mais qui n’a en soi pas beaucoup de sens ni même d’intérêt).

On trouve encore une ou deux autres critiques du même tonneau, mais elles n’ont comme seul défaut que d’être totalement subjectives (ok, nous aussi ici on est subjectif, mais hé, ca s’appelle pas A mon humble avis pour rien). Et vous, qu’est ce que vous pensez de tout ca? Ces journalistes ont-ils fait leur travail consciencieusement ou faut-il les mettre a la porte? Est-ce que vous avez aimé le film ou êtes vous d’accord pour dire que comparé au dernier Disney, c’est nul?

  • Watchmen : précautions d'emploi #2