The Avengers

The Avengers

Aha nous y voilà ! La conclusion tant attendue d’un buzz qui dure depuis maintenant près de 5 ans – depuis le premier Iron Man, à peu près – arrive bientôt sur vos écrans. Le 25 Avril, vous allez pouvoir découvrir le film tant attendu des geeks de tous bords ; et j’imagine que, si vous lisez attentivement ces quelques lignes, vous en faites partie et vous vous demandez surtout : est-ce que The Avengers sera une réussite complète comme le premier Iron Man ? Une calamité décevante comme Thor ? Ou bien un résultat mitigé comme Captain America ? Eh bien…

Déjà, si vous êtes resté enfermé dans une boite a chaussures ces 40 dernières années, vous devez savoir que les Avengers sont une espèce d’organisation rattachée au SHIELD, une agence gouvernementale de gentils ricains très bourrins (Iron Man, Hulk, Thor, Captain America, et plein d’autres dont les licences n’ont pas forcément été exploitées au cinéma, ou alors de façon catastrophique), présents pour taper des trucs méchants pas-ricains encore plus bourrins (en vrac, menaces extraterrestres ou venant d’une autre dimension, terroristes internationaux etc…). Ceci donne l’occasion aux dessinateurs de craquer leurs slips sur des scènes d’action gargantuesques, et aux nerds Marvel-fans de se la raconter parce que son super-héros tatane tous les autres. Oui, parce que l’une des grandes trame des Avengers, du moins depuis les années 80, c’est de montrer que c’est bien gentil de rassembler tout un tas de grosbills ensemble, mais ils ont pas forcément la même façon d’agir, ni les mêmes idéaux.

The Avengers #2

Alors, à partir de là, je ne sais pas comment parler du film sans rien spoiler d’important. Disons juste que la trame rejoint celles des films Thor et Captain America ; que la mentalité des personnages est bien respectée, et que du coup, ça clashe souvent entre eux ; que les méchants sont bien infâmes comme il faut – on à droit a un Loki en forme contrairement à celui que l’on voit dans Thor, et à des Skrulls bien flippants – et que les nouveaux venus (Hawkeye, Black Widow et Nick Fury) ne dépareillent pas avec les autres, malgré le fait qu’ils n’aient pas de super-pouvoirs hyper destructeurs. Les scènes d’action sont épiques, les répliques sont bien calibrées – plusieurs fou rires dans la salle ; Joss Whedon ne se refait pas – et les clins d’œil nombreux (petite séquence finale pendant le générique, assez inutile mais qui a fait applaudir tous les geeks de la salle).

Des choses à regretter ? Eh bien, amha, juste des détails, comme le nouveau costume du Captain assez kitsch, un produit très calibré Hollywood/patriotisme américain, et un Hulk en définitive très (trop) gentillet. Mais bon, comme je dis, ce ne sont que des détails : le film distille un bon mélange humour/action, ça ne s’arrête pas une minute.

En définitive ? Si vous avez suivi la licence jusque là, que vous avez dans l’ensemble bien aimé les différents films Marvel sortis ces dernières années et que vous tremblez en vous demandant si The Avengers est un échec ou pas : soyez rassuré, c’est amplement réussi, et ça en vaut la peine . Si vous aimez les formes de Scarlett Johansson, ça ira aussi (elle joue plutôt bien sinon). Par contre, si vous êtes incapable de prendre au second degré les divertissements Hollywoodiens supra-bourrins, passez votre chemin.

Furfur.

PS : 3D qui pue. Précision inutile, mais il me fallait le dire.

  • The Avengers #3