Flash Forward (2009), another time travel adventure ?

Flash Forward MosaicRécemment je vous ai parlé de Day Break, une série qui revisitait avec talent la fameuse passe scénaristique du Time Loop, un jour sans fin pour le personnage principal. Mais parmi ces séries ayant un fond de physique quantique, il y en a une qui a beaucoup fait parler d’elle récemment, puisque son intrigue était assez originale : Flash Forward !

Ca aurait pu puisqu’on y parle d’univers parallèle mais non, ce n’est pas un remake de Flash Gordon.

Synopsis : Au même moment, partout dans le monde, chaque être humain s’évanouit pendant exactement 137 secondes. Y compris les pilotes d’avion, les gens dans leur voitures, ceux en train de se brosser les dents… A leur réveil, il a l’impression de se souvenir de quelque chose : il a eu une vision de son propre avenir, six mois plus tard, le 29 avril 2010. Dans sa vision, son « flash forward » par opposition à « flash back », l’agent Benford se voit en train de résoudre l’énigme mondiale : Quelle est la cause de ce black-out ?

Flash Forward Chaos

Original

Le roman dont est tiré la série, FlashForward, a été écrit en 2000 par Robert J. Sawyer (dont on peut remarquer que l’anniversaire est le 29 avril). L’idée que pour une fois, ce ne soient pas seulement quelques individus « élus » au futur extrêmement important pour le monde tout entier, me semble intéressante.

La tendance du moment dans les séries de science-fiction est encore portée par l’exemple de Heroes ou Lost, où on a un groupe assez restreint qu’on apprend à mieux connaître au fur et à mesure. Ici, les personnages secondaires sont extrêmement importants, et la question « So… What did you see ? » revient souvent, il devient vital de connaître les visions de chacun.

Dans beaucoup de scénarios on retrouve une incohérence affreuse : On est à l’ère du web, de l’information, des réseaux sociaux. La première chose que tu fais s’il t’arrive un évènement bizarre, c’est chercher sur le net, c’est poser la question. Dans Doctor Who un groupe de gens se retrouvent en ligne pour partager leurs connaissances à propos du Docteur. Dans Flash Forward, le FBI crée un réseau mondiale où chacun peut partager sa vision et rechercher celles des autres. Si ton nom apparait dans une autre vision, tu peux la comparer à la tienne afin d’avoir plus d’informations. Ca, c’est logique.

What did you see?

Questionnements

Dans chaque œuvre où il est question de la dimension « temps » (voyages temporels, time loops, réalités alternées, précognition, univers parallèles…), le questionnement est présenté différemment mais la problématique fondamentale reste la même : « Et si je n’agis pas comme le futur voudrait que j’agisse, est-ce que ça le modifiera, ou est-ce que c’est précisément ce qui est attendu de moi ? ».

La religion américaine étant encore teintée de la notion Puritaine que l’avenir est tout tracé, on retrouve ce désespoir dans la première partie de Flash Forward, dont les personnages sont convaincus que leurs visions s’accompliront quoi qu’ils fassent. Le débat reprend ensuite de manière intéressante pour devenir « Peut-on aller contre son destin ? » mais est légèrement mis de côté vers la fin, quand les personnages réalisent que l’avenir qu’ils connaissent est meilleur que la plupart des alternatives.

Casting

Quelques personnalités comme John Cho (les deux, bientôt trois films Harold & Kumar), Jack Davenport et Sonya Walger (tous deux dans l’excellente série Coupling, sauf que pour Sonya, c’est la version US pas terrible), cette dernière ayant également déjà joué avec Dominic Monaghan dans Lost. Un cast de qualité plutôt que de paillettes. Bien que je n’ai été trop touché par aucune des performances, je n’ai pas non plus été dégoûté et ça je peux vous dire que c’est déjà beaucoup.

Suite (spoilers !)

Depuis le tout début de la série on se pose la question. Attends, si je me trompe pas, la série s’appelle Flash Forward parce que c’est le surnom qu’on a trouvé aux visions données par l’effroyable incident unique qu’on ne veut pas qu’il se reproduise… Alors… La saison 2 elle sera basée sur quoi ?

Bien qu’on ne comprenne toujours pas bien à la fin pourquoi les Méchants font profiter la Terre entière de ces visions plutôt que les garder pour eux, ou les tester sur des petits villages somaliens, l’accroche scénaristique marche pour moi : il va y avoir un autre flash forward. On n’a aucune preuve. On ne sait pas quand. Mais bordel… Après les millions de morts du premier, ça fout les jetons.

Et il arrive. Et dans une représentation visuelle assez simple, on voit plein de nouveaux Flash Forwards qui ne peuvent que donner aux fans de l’essence pour essayer de deviner la suite en regardant cette séquence image par image.

Bon, sur ce je vous laisse, dans 17 minutes je me suis vu promener un chien en bas du Trocadero, et je n’ai pas de chien.

S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Glumpf
Glumpf
2 août 2010 10:03

Tu sais que pour l’instant la série a été annulé, à moins qu’une chaîne la reprenne in extremis

Amélie/Bloody
Amélie/Bloody
2 août 2010 11:06

Moi j’ai un p’ti doigt qui m’a dit qu’il y aurait pas de saison 2, du coup j’ai pas terminé la saison 1 pour pas finir trop en queue de poisson…

Kenshiro
Kenshiro
2 août 2010 13:34

Un petit rectificatif : Jack Davenport a joué dans la version originale de Coupling (UK) alors que Sonya Walger a joué dans son affreux remake US.

Sinon concernant Flash Forward, personnellement j’ai pas trop accroché. J’ai surtout eu du mal à m’attacher aux personnages. J’en avais pas grand chose à foutre de leur vie en fait. Reste le mystère des flash et quand on sait qu’il n’y aura pas de saison 2 …

niko
niko
3 août 2010 21:24

J’ai totalement adoré cette série et je fais également parti de ceux qui espèrent voir une suite

saveflashforward
saveflashforward
8 août 2010 0:34