Day Break (2006) – Another time loop tv show?

Day Break, un Time Loop très réussi

Day Break, un jour sans fin très réussi

Ally Mc Beal, Lost, Un Jour Sans Fin, 24, Journeyman, X-Files, Firefly.

Les intrigues tortueuses de Day Break réunissent une équipe assez intéressante. Mais revenons au début.

Day Break, c’est un concept classique.

C’est un flic (bon, il est noir, ça c’est original) et beau gosse (le petit-ami d’Ally Mc Beal dans la saison 4).

Cette journée sera la pire de sa vie (on va faire une compétition avec Jack Bauer de 24).

Il va la revivre sans arrêt. Ah tiens, ça me dis quelque chose.

Le Time Loop, c’est quand un ou plusieurs personnages d’une série revivent la même période de temps encore et encore, essayant de changer les évènements. C’est passé de simple intrigue de science-fiction à un véritable exercice scénaristique ces dernières années. C’est même un incontournable et ça m’a étonné que Fringe ne l’ait utilisé que récemment. Petit best-of :

4 – Buffy contre les Vampires (Buffy the Vampire Slayer). Buffy se retrouve coincée dans la Boutique de Magie, obligée de contentée des clients bien lourds.

3 – Blood Ties (il faudrait que je fasse un article, cette série est bien sympa). Avec une boîte qui contient que des ennuis.

2 – Un Jour Sans Fin (GroundHog Day), avec Bill Murray (SOS Fantome, ou l’acteur qui meurt connement dans ZombieLand). Le grand classique du genre, où le personnage principal finit par péter les plombs de manière jouissive (pour nous).

Un Jour Sans Fin - GroundHog Day

Un Jour Sans Fin – GroundHog Day

1 – En première place, Stargate SG1 évidemment. Je parle de l’épisode Window of Opportunity (il y en a d’autres, moins réussis). Jack O’Neill et Teal’c enfermés une journée au SGC. Ils apprennent à jongler, à faire de la poterie, ils étudient une langue, O’Neill roule une galoche à Carter, ils utilisent la Porte pour jouer au Golf… Un délire qui défoule à priori autant les fans que les personnages.

Stargate SG1 Window of Opportunity

Stargate SG1, O’Neill en a un peu marre

Alors revenons à Day Break.

Paul Zbyszewski, le créateur, a bossé sur Lost et ça se voit. L’intrigue est tortueuse. Personne n’est ce qu’on croit. Les relations entre les personnages ont des racines profondes et cachées… Rien que ça donne du cachet à la série.

Son choix d’acteur ne me déplait pas non plus, en particulier :

Moon Bloodgood (rigolez pas, c’est son vrai nom) a joué dans Day Break avant d’enchaîner sur une autre série ayant trait aux voyages temporels : Journeyman.

Adam Baldwin, qui, pour une fois, ne joue pas un gros connard bourrin rusé. Non, sérieusement, il ne joue que ça le reste du temps. Ici, il joue un connard bourrin rusé mais avec un brin de sensibilité.

L’originalité du show réside cependant ni dans le Time Loop, ni dans le cast, mais dans la manière dont c’est traité. Brett Hopper, le personnage principal, n’a aucune envie de rire face aux évènements dramatiques qui s’accumulent dans sa ville. Il ne finit pas par péter un plomb, il ne se défoule pas. Et une raison pour ça, logique : Et si demain ne se répétait pas ?

En l’occurrence, les règles de ce Time Loop sont originales.

– S’il est blessé, il le reste (ce qui peut poser un problème quand, après avoir prit une balle, les sutures et le bandage disparaissent le jour suivant).

– Certaines relations peuvent être affectées par ses actions. En bien, comme en mal. C’est à mon avis intéressant et ça peut être expliqué autant par la physique quantique concernant les voyages dans le temps, autant par des théories plus spirituelles concernant l’énergie personnelle des individus (on porte en nous-mêmes l’énergie des relations que l’on a avec les autres).

Brett Hopper se retrouve donc dans une journée sans fin qu’il pense toujours avoir fini d’explorer, sans jamais être au bout de ses surprises. Le titre des épisodes suit cette logique, en commençant toujours par « Et si… ». « Et s’ils s’enfuyaient ? », « Et s’il la laissait partir ? », « Et s’il coopérait », etc.

Malgré le cliff-hanger ridicule des 5 dernières secondes de sa seule et dernière saison, ce show mérite vraiment le coup d’œil.

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ginie
Ginie
17 juillet 2010 10:47

Personnellement j’avais adoré cette série. Le concept est vraiment bien pensé et original. Dommage qu’elle n’est pas rencontré le succès aux Etats-Unis (les derniers épisodes n’ont même pas été diffusé à la TV mais sur le web…)

Publigeekaire
Publigeekaire
17 juillet 2010 10:53

Je plussoie avec Ginie, je n’ai pas trop compris pourquoi elle avait été arrêtée…

Ginie
Ginie
17 juillet 2010 10:56

Par contre le personnage de Taye Diggs dans la saison 4 de Ally Mc Beal n’est pas son petit ami (qui est en l’occurrence Robert Downey Jr)

Amélie/Bloody
Amélie/Bloody
20 juillet 2010 10:37

“Buffy se retrouve coincée dans la Boutique de Magie, obligée de contentER des clients bien lourds”

Tu oses faire une faute d’orthographe dans une phrase avec Buffy?
Toi tu veux des coups de fouets!!!