Jonathan Strange et Mr Norrell – la quintessence de la production britanique

jonathan-strand-mr-norrell-serie-tv-bbc

Jonathan Strange et Mr Norrell est probablement une des adaptations en série que j’attendais le plus cette année avec Les magiciens et je vous avoue ne pas être déçu…

Diffusée sur BBC, cette série en 7 épisodes est réalisée par Peter Harness (relativement inconnu au bataillon chez nous, mais il réalisera la 2ème partie de la prochaine saison de Dr Who) et parvient à retranscrire de façon exceptionnelle l’ambiance des romans de Susanna Clarke. Je ne vous dirai pas que Jonathan Strange et Mr Norrell est le meilleur livre de tous les temps, mais son ambiance et son axe scénaristique sont assez uniques en son genre. Comme beaucoup d’histoires ayant lieu au début du 19ème siècle en Angleterre, l’ambiance et “la magie” qui entourent les villes de cette époque émerveillent par la révolution industrielle mais sont également  glauques de par le manque de couleur et la pauvreté (certains diront le sale temps britannique). En ce sens, Jonathan Strange et Mr Norrell est un roman à la Charles Dickens avec le côté “magie” très léger qui permet d’en faire un roman à l’ancienne mais également “à la mode”.

Ne vous y trompez pas, Jonathan Strange et Mr Norrell n’est pas une série d’action où vous verrez des combats magiques et des baguettes de sorciers… non, la magie est quasi disparue et c’est dans ce contexte que nous suivons Mr Norrell, le dernier magicien vivant (autoproclamé) et Jonathan Strange le premier nouveau magicien d’Angleterre.

  • Noir & Blanc, Ying & Yang

La série nous fait suivre tour à tour plusieurs personnages (que je n’énumérai pas tous pour ne pas vous gâcher la découverte). Néanmoins sachez que la série repose quasi intégralement sur Eddie Marsan (Mr Norrell) et Bertie Carvel (Jonathan Strange) qui rentrent comme un gant l’un comme l’autre dans leurs rôles respectifs.

Mr Norrell est une homme timide, reclus, érudit et imbu de lui-même. C’est également un patriote qui souhaite faire revivre la magie en Angleterre et souhaite aider par tous les moyens le roi à vaincre l’armée de Napoléon. Sa particularité est qu’il a appris la magie dans les livres, il n’a eu ni maître ni aucun contact avec un autre magicien…

Jonathan Strange est un jeune héritier qui n’a pas grand chose à faire de ses journées (il se cherche), il a en revanche une grande passion pour la magie. Sa vie change quand il découvre Mr Norrell et c’est là que ses “dons naturels” s’éveillent. Sa magie est “instinctive” n’ayant aucun livre comme référence, il expérimente mais surtout agit sans réfléchir.

Les deux protagonistes sont à la fois amis par la force des choses (ils ont besoin l’un de l’autre) mais sont également en compétition permanente, l’un étant jaloux des talents de l’autre…

  • Sherlock Holmes à la sauce ésotérique

Si je me puis me permettre cette comparaison, Jonathan Strange et Mr Norrell évoluent comme Holmes et Watson, ce qui donne un dynamisme à des histoires bien souvent très “classiques”. La réalisation britannique de cette série force le respect pour avoir tenté de conserver ce côté polar mais en ajoutant la “petite” dose de fantastique sans déborder sur une série à la Charmed où tout part en vrille et rien n’a de cohérence (oh mon dieu, j’ai réussi à caser cette référence).

Bref, pour 7 épisodes qui racontent une histoire exceptionnelle, laissez-vous tenter par série britannique quasi parfaite où acteurs et réalisateur excellent dans leurs rôles.

Les derniers articles par jayer (tout voir)
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Hélène
Hélène
11 juin 2015 12:00

Je ne suis pas très série anglaise car je sent qu’il sont assez lourde mais j’avoue que ton pitch est assez convaincant