Dracula - Intrigant mais pas convaincant

Dracula - Intrigant mais pas convaincant

La mythologie des vampires est aussi profonde que divergente… Si globalement les spécialistes s’accordent sur le fait que les romans d’Anne Rice et le jeu de rôle Vampire la Mascarade tirent le mythe vers le haut et ont été source d’inspiration pour de nombreuses adaptations cinématographiques, il existe néanmoins des bâtards sortis de nulle part et créant leur propre mythologie. C’est le cas par exemple avec les romans Twilight  appréciés ou non, ils sont désormais sources d’inspiration (et oui :'( ) chez de nombreux auteurs et créateurs de séries comme notamment la série TV Vampire Diaries. 

Dans une moindre mesure la série True Blood respecte le matériaux d’origine (oui les fées tout ça , ça existait déjà dans les jeux de rôle Vampires) et a su se créer un public fidèle malgré le côté gore et sexuel omniprésent. Sexe, violence, races, pouvoirs…
Il est toujours difficile d’aborder et de réinventer le mythe des vampires surtout lorsque l’on s’attaque à l’un des vampire les plus connus : Dracula.

C’est sur ce constat que Cole Haddon et Tony Krantz vont tenter de ré-aborder le mythe du vampire Dracula dans une nouvelle série TV. Exit les origines, exit les années 90-2000 cette fois-ci Dracula nous est narré dans une Angleterre victorienne.

Dracula - Intrigant mais pas convaincant #2

L’histoire nous amène donc vers un Dracula qui tel un Comte de monté Cristo arrive en Angleterre en entrepreneur riche et jeune voulant briller devant la  plèbe et les dirigeants du pays. J’aime cette comparaison au roman d’Alexandre Dumas car dans cette série notre Dracula plus que sanguinaire veut détruire ses ennemis par là où ça fait mal : le portefeuille.

Enfermé durant des centaines d’années par l’ordre du Dragon, celui-ci va s’allier avec un certain professeur Van Helsing afin d’apporter non seulement l’innovation énergétique pour le peuple mais par la même occasion ruiner ses ennemis qui dirigent désormais de grandes institutions anglaises.

Sur le papier ce synopsis est assez alléchant et relativement original pour un thème vampirique. Malheureusement, si la production a mis les moyens sur la réalisation avec de nombreux décors et des effets spéciaux convaincants, c’est le personnage principal de Dracula interprété  Jonathan Rhys Meyers (Les Tudors) qui a mes yeux est assez peu crédible.

En effet, bien qu’ayant 500 ans notre Dracula entrepreneur a du mal a se contenir, sa soif de vengeance a tendance à l’emporter et les dérives sanguinaires sont courantes. Certains me diront que c’est un vampire après tout ? Soit, mais il est néanmoins dommage d’avoir pensé un scénario basé principalement sur l’insertion politique et le complot politique pour abuser des pouvoirs de vampire comme si celui-ci venait de découvrir ses capacités.

En ce sens, il est dommage que la série TV Dracula de NBC joue le jeu des fans de vampires à l’eau de rose en proposant un Dracula torturé, impatient et qui succombe un peu trop rapidement aux charmes des demoiselles.

Bref, Pour le moment il n’y a que quatre épisodes, il nous faudra donc probablement une saison entière pour se forger un avis plus prononcé, une fois que les acteurs auront affirmés leurs caractères par rapport à la réalisation pimpante qui ne souffre pour le moment d’aucune erreur.
On appréciera d’ailleurs les efforts fais par les scénaristes pour intégrer de nombreux clins d’oeil dans un environnement finalement assez peu exploité quand on parle de Dracula.

NB: après en avoir parlé avec plusieurs amis, il est possible que le côté “entrepreneur sur de nouvelles énergies” puisse déboucher sur du Vampire Steampunk mais il serait assez improbable que la réalisation aille dans ce sens plutôt réservé à certains fans du genre. Nous en reparlerons donc si la série est renouvelée pour une deuxième saison…

Ce Dracula est donc une assez bonne surprise qui pour le moment se limite à un simple divertissement sans grande tension mais qui, si les scénaristes travaillent bien et l’acteur principal intègre mieux son rôle, devrait se bonifier et “peut être” devenir une série de référence…

  • Dracula - Intrigant mais pas convaincant #3