Episodes (la nouvelle série de Matt Le Blanc)

Episodes (la nouvelle série de Matt Le Blanc)

Voilà une petite série que j’attendais impatiemment et pour cause c’est la nouvelle œuvre de David Crane (friends). Cette série est un pari risqué pour le réalisateur car le thème est assez sensible :

Beverly et Sean Lincoln sont deux scénaristes à succès de séries TV en Grande Bretagne. Après avoir reçu le prix de la meilleure série lors d’une cérémonie, le directeur d’un gros studio américain leur propose d’adapter la série pour le marché américain.
Direction Los Angeles où notre petit couple va découvrir le derrière du décor des séries à l’américaine et surtout les aprioris sur tout ce qui tourne autour des anglais.
Comble de l’horreur, pour le rôle titre de la série (dont le thème est l’éducation dans un pensionnat) le producteur décide d’engager sans le consentement du couple un acteur sur le retour : Matt Le Blanc (Joey dans Friends) sensé joué le proviseur bien sous tout rapport.

Je ne vous le cacherai pas le spitch peut faire sourire mais pour ce que j’en ai vu la série est très riche culturellement notamment autour des relations Britanniques / Américains. Bien évidemment il s’agit d’une comédie donc pas mal d’humour (parfois simple) mais surtout pas mal de jeux de mots et de jeux sur les accents des acteurs.

Concernant les acteurs, nous avons droit à une palette de personnages assez riches :
Le mari soumis, la femme dominatrice, le riche qui trompe sa femme, la secrétaire débile etc… mais surtout Matt Le Blanc dans son propre rôle !

Je m’attarderai sur cette performance très difficile pour un acteur qui est de prendre du recul sur lui-même. A la manière d’un JCVD Matt Le Blanc sait rire de lui-même et montre au spectateur toutes ses facettes : le coté bon enfant avec ses remarques sexistes mais également le père de famille cultivé qui va au théâtre. Et le tout joué avec justesse…

Bref, je ne peux que vous conseiller cette petite série dont le principal intérêt est de comprendre les ficelles d’Hollywood et de voir comment des séries comme The Office ou Life on Mars sont devenus des navets en version US.