• Home »
  • Mangas »
  • La France et les mangas, ou comment les US deviennent plus réactifs que nous !

La France et les mangas, ou comment les US deviennent plus réactifs que nous !

La France et les mangas, ou comment les US deviennent plus réactifs que nous !

Au fur et à mesure de mes découvertes mangas je me rends compte que la France est en train d’accumuler un sérieux retard…
Fut un temps, la France pouvait se gausser d’être le deuxième consommateur de manga au monde (c’est toujours le cas je vous rassure) mais l’état des éditeur et la stratégie de publication est en train de virer à la catastrophe (enfin j’exagère un peu comme d’habitude).

Si je vous disais que Naruto est sont terminé aux Etats-Unis ? Ça vous ferait chier non ? Se dire qu’un pays qui était tellement à la ramasse en terme de publication de manga est désormais capable de mieux tenir le rythme que nous…

Il faut dire que la “bulle manga” a éclatée il y a quelque temps en France notamment en raison des manhwa et des éditeurs qui se sont rués dessus et ont tout publier sans sélection. Le résultat a été catastrophique car plusieurs éditeurs ont disparus en laissant des séries inachevées…
Le rapport avec les mangas ? Le public bien évidemment ! Les gens hésitent désormais avant d’acheter, ils regardent le nombre de volumes, attendre 3 ou 4 tomes avant de commencer une série pour être “sûr” que c’est une bonne série. Et en tout en honnêteté, les scans en ligne ont pas mal changé la donne… C’est surtout sur cet élément que les USA sont en train de nous rattraper !

  • Les USA plus en avance que la France sur les publications de mangas en ligne

C’est en râlant une fois de plus sur le fait qu’aucun éditeur français n’ait encore publié le manga One Punch-Man que j’ai trouvé quelques copains. En effet, ce manga va être adapté en animé dans quelque semaines et beaucoup penses que (probable kaze) va annoncer la sortie du manga en France pour profiter de l’effet de com.

La France et les mangas, ou comment les US deviennent plus réactifs que nous ! #2

Dans les commentaires on peut lire, qu’effectivement profiter de l’effet de com est intelligent mais beaucoup d’internautes vont simplement regarder cet anime en ligne et peut être pas se laisser convaincre par la version papier (on peut avoir les 2 cas).
Dans les communautés de fans vous avez toujours eu 3 partis : Les lecteurs, les spectateurs et les fans de la série (peu importe le support).
Bien souvent, comme les animés sont visionnés “illégalement” et donc gratuitement le coût du manga en rebute plus d’un (surtout quand il fait XX tomes).

Dans ce cas je ne peux pas blâmer les éditeurs car c’est vraiment un axe stratégique à définir. Par exemple pour Seven Deadly Sins l’animé cartonne et pourtant Pika n’a pas remis un coup de promo pour relancer les ventes de son manga.

Pour revenir aux mangas en ligne, je suis frustré et aigri de voir que les américains bénéficient en simultané des chapitres publiés dans le shonen Jump dans leur langue, en lecture en ligne. Alors oui, les pauvres n’ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent pendant des années et ont encore un catalogue relativement faible quand on compare à nos 30ans d’historique mais cela est frustrant !

  • Les français sont blasés des shonen

Pour les raisons que j’invoquais dans ma critique de My hero academia, nous avons eu beaucoup de shonen, trop de shonen peut être… Quand on lit les commentaires lors d’une sortie de Fairy Tail ou d’une énième réédition de Dragon Ball ou des Chevaliers du Zodiaque, le public est blasé. Quand je lis des commentaires lorsqu’un un vieux manga est enfin édité en France (Dragon Quest par exemple) je suis dépité que les petits jeun’s comparent ça à Naruto. Mais on ne peut pas leur en vouloir, c’est générationnel… de la même façon que nos grand frères ou nos parents comparent ce qu’on lit avec Akira ou Apple Seed.

La France et les mangas, ou comment les US deviennent plus réactifs que nous ! #3

Bref, tout ça pour dire qu’aujourd’hui, à une époque où nous sommes tous hyper digitalisés, où les jeunes considèrent que tout est gratuit car l’offre n’existait pas au moment où on en avait besoin. Les américains arrivent finalement au bon moment, car beaucoup découvrent les mangas à travers de leurs plateformes de lectures en ligne (et achetaient assez peu de version papier), c’est finalement une opportunité pour ce marché et pour ses lecteurs d’avoir droit à leurs chapitres de mangas préférés le jour de publication japonaise (ou J+7).

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.
La France et les mangas, ou comment les US deviennent plus réactifs que nous ! #5