Area D - Inouryouiki de Kyoichi NANATSUKI et Kyung-Il YANG

Area D - Inouryouiki de Kyoichi NANATSUKI et Kyung-Il YANG

Area D est un nouveau manga qui je trouve prend un très bon départ assez rapidement (pour changer) et à l’originalité de mêler plusieurs genres et deux auteurs tanlentueux que j’adore !

Au scénario Kyoichi NANATSUKI (Arms) et Kyung-Il YANG au dessin (Nouvel Angyo Onshi) voilà un duo de chic et de choc pour une histoire à mi chemin entre X-men et Battle Royal…

  • L’histoire

Area D nous plonge dans un monde des humains ont développé des pouvoirs surnaturels  suite aux radiations liées à l’explosion d’une étoile lointaine. Ils sont appelés les “Atteins” (altered en anglais). Afin de contenir cette horde furieuse, les autorités créèrent une zone spéciale: l’Area D où sont parqués tous les cas sensés être dangereux pour la société.
Le héros embarque dans un cargo à destination de l’Area D. Il n’a jamais fait de mal, son seul tord est d’avoir contracté un pouvoir 12 ans auparavant celui de démonter (au sens propre) tout ce qu’il peu toucher : une montre, un pont ou … un corps humain cellule par cellule. En chemin, il va faire équipe avec quelques compagnons de fortune et notamment un prisonnier classé S (très fort donc) dont la faculté est de voler celle des autres…

  • Les personnages

Au moment où j’écris ces lignes, le manga vient de commencer (à peine 10 chapitres) mais l’atmosphère est un des élément clé. Les personnages sont presque tous paumés et seuls les plus forts tentent de profiter de la situation et de s’imposer en milieu hostile. Je ne détaillerai pas chaque personnage de peur de vous spoiler mais on a à faire à du grand classique du shonen : Un héros fébrile qui a un pouvoir qu’il ne contrôle pas, un gros bourrin qui maitrise tout et qui assure, une gamine qui ne sert à rien … sauf quand elle sort son pouvoir (faire des trous noirs O.O!) etc…
Ce n’est pas tant que chaque personnage présenté que le manga prend son envol, mais plutôt dans l’ambiance et l’environnement dans lequel il est placé : une île isolée, blindée de surhumains ou de prisonniers dégénérés (qui rappellera méchamment New York 1997 ?).

  • Les dessin

Autant je suis le premier à gueuler pour dire de ne pas suivre le manga de tel ou tel auteur parce que vous avez aimez le précédent (on se rappellera de l’immonde Blue Dragon après le sublime Hikaru No Go et j’en passe y en a des dizaines comme ça…) mais là on à faire au maître Kyung-Il YANG qui est un des rare coréen (le seul ?) à publier dans un hebdomadaire japonais ! Les dessins sont propre, sans trop de détails, les planches respirent et sont bien réparties. L’auteur réutilise le style que j’appelle “fumigène” qui montre l’aura où la vitesse sous forme de fumée au style asiatique (courbes encrées). Là où les CLAMP abusent de ce style (double page avec de la fumée partout et un personnage minuscule au milieu) le dessinateur maitrise parfaitement son style et sait donner du charisme à ses personnages sans pour autant les élever au rang de demi-dieux (encore que… ils se blessent mais se relèvent tout le temps malgré deux bras deux jambes et un oeil arrachés LOL).

Area D - Inouryouiki de Kyoichi NANATSUKI et Kyung-Il YANG #2

  • Scénario

Comme je vous le disait le manga vient de démarrer mais Kyoichi NANATSUKI est l’auteur de la série ARMS (que je recommande) un des rare à savoir parfaitement mêler Polar et Science Fiction dans un manga. Pour le moment l’histoire prend tout doucement forme et les héros viennent d’arriver sur l’Area D mais plusieurs personnages (dont le héros) semblent cacher de lourds secrets…

  • Mon avis

Les shonen j’en ai ras la casquette, toujours le même style toujours les mêmes histoires et les mêmes types de personnages. C’est un peu pour cela que je m’étais réfugié dans des nouvelles œuvres comme  Shingeki no Kyojin (un seinen qui ne cesse de surprendre à mi chemin entre Berserk et Shadow of the Colossus) ou encore Tower of God (un web Manhwa assez unique qui rappellera Hunter X Hunter).
Aujourd’hui j’ai choisit de continuer Area D car il donne un petit coup de frais dans l’univers des héros blindés de super pouvoir. Sans pour autant “surprendre” on a ici affaire un un manga finalement assez classique mais qui est totalement maitrisé avec des personnages à fort charisme et des dessins sublimes.

  • Area D - Inouryouiki de Kyoichi NANATSUKI et Kyung-Il YANG #3