Heroes n’a rien inventé : Découvrez Rising Stars

rising1J’ai découvert la séries Heroes comme tout le monde sur internet sur TF1 en 2006. Par contre j’étais à ce moment là un des rare à crier “au déjà vu”. En effet, étant fan de comics je connaissais déjà bien tout l’univers des super héros. Jusque là rien de grave… En revanche je trouve de nombreux éléments ont été inspirés d’un comics que j’affectionne : Rising Stars.

Rising Stars est une série de comics américaine écrite par Joe Michael Straczynski (Babylon 5). Elle a été dessinée successivement par Gary Frank, Livesay, Keu Cha, Christian Zanier, Ken Lashley, Dave Finch, Stuart Immonen et Brent Anderson et publiée à partir de 1999 par le label Top Cow Productions des éditions Image Comics aux États-Unis, et chez Semic en France (très bonne éditeur soit dit en passant).

L’histoire de Rising Stars :

En 1969, une boule de feu s’écrase sur Peterson dans l’Illinois. Quelques années après, 113 enfants alors dans l’utérus de leur mère, développent des pouvoirs surnaturels : vol, combustion spontanée, télépathie, voix et beauté enchanteresse, etc. Ils sont baptisés les « Spéciaux » par le gouvernement, qui demande au docteur Welles de les étudier et de déterminer pour chacun d’eux comment les éliminer si nécessaire.

Adultes, ils se sont intégrés dans la société états-unienne : Matthew Bright est un célèbre policier de New York ; Jason Miller est Patriot, le flambeau de la Nexus Corporation. D’autres inquiètent davantage : Pyre, l’homme-torche ; mais également les artistes John dit Poet et Randy « Ravenshadow ».

Un jour, plusieurs Spéciaux sont assassinés. Poet commence son enquête et découvre que c’est l’un des leurs : il a découvert que si son pouvoir diminue au fil du temps et de l’usage, il peut être rechargé chaque fois qu’un de ces congénères meurt.

rising2Ici la série a des bases solides : 113 super héros encadrés, surveillés et éduqués par l’état. L’histoire suit alternativement différents personnages à l’âge enfant, adolescent et adulte. Chaque personnage a ses problèmes souvent plus dû à leur propre condition d’humain que de super héros (obésité, égocentrique, schizophrénie,…).Ce n’est pas comics où tout le monde se bat pour défendre la veuve et l’orphelin ou protéger les humains, ici on s’en fout ! Chacun sa gueule, le but étant de pouvoir vivre parmi les humains et de ce fait le comics est beaucoup plus tourné vers le thriller policier que vers le fantastique (même si ça pète bien).

A noter que le comics est arrêté pour d’obscures raisons. L’une d’entre elles serait un désaccord entre Straczynski et son éditeur par rapport au scénario d’un possible film.

Les derniers articles par jayer (tout voir)
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Max
Max
8 juillet 2008 21:32

hahaaaa il semblerait que tu n’ai pas lu la fin 🙂
La parution est en effet arrétée en france mais on peut trouver la fin in english !

C’est vrai que pour ceux qui connaissent bien l’univers des super héros et pas seulement le “schhbam j’tape sur le méchant j’m’appelle supermachin (quoi tu le connais pas ?^^)” heroes à un air de déjà vu. Mais ça reste tout de même sympatoche.