The Goon : série Z et humour noir

the_goon_movie_poster

The Goon signifie en anglais “le bourrin”, “le gros boeuf”, “le gorille”… Et The Goon c’est aussi le héros du comic-book éponyme. Sorte de brute épaisse mafieuse, dont les capacités se limitent à bourrer la gueule de tout ce qui se dresse en travers de son chemin, il évolue dans un univers bizarre, dans une ville sans nom, peuplée de zombies, de monstres tentaculaires, d’aliens, de fantômes et de toutes sortes de choses peu catholiques.

Secondé par son sidekick Frankie, un nabot psychopathe au regard halluciné, il mène la vie dure a la bande du Zombie Priest, un vieux bonhomme affreux à la tête d’une armée de morts vivants stupides et dégénérés… La ville du Goon est crade, corrompue dans tous les sens, peuplée de clodos tarés et de créatures bizarres : des goules, des hommes-poulpes, des araignées géantes, des trolls… Au fur et a mesure des épisodes, on se demande ainsi quel est le “but” du comic, tous les épisodes se soldant par des combats épiques a coup de tronçonneuse, de hache et de canard gonflable (?). L’histoire avançant, on apprend l’historique débile des personnages et leurs origines, parfois interrompue par des entractes bizarroïdes surement issus de substances douteuses.

Créée en 1999 par le dessinateur Eric Powell , la série a reçu de nombreux prix (trois fois l’Eisner Award) pour son humour sombre et bas de plafond, et pour son ambiance unique. Le dessin est très soigné, les décors très travaillés, le tout contribue a l’atmosphère putride et morbide de la série.

A ne pas mettre entre toutes les mains – je ne suis pas persuadé que l’humour bien crade, et bien noir fasse rire tout le monde – je le conseille tout particulièrement au fans de ce genre de trip, et surtout a ceux d’entre eux qui sont fâchés avec les comics. The Goon, le premier super héros 100% pur boeuf.

  • thegoon.com : le site officiel de la série.
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
DrDude
DrDude
15 août 2011 23:50

Ah trop fort !
J’ avoue que j’ aime bien le trip : déjanté et totalement hors des sentiers battus.
Moi qui adore les films de zombies ou ca gicle dans tous les sens , j’ aime deja The goon 🙂