Bravely Default, le meilleur final fantasy depuis le 6.

Bravely Default, le meilleur final fantasy depuis le 6.

Bravely Default est un ovni dans notre monde ludo-numérique déjà bien trop cynique, avec des envies de faire différent sans reprendre ce qui marche, et donc se planter au détriment d’un style qui a fait ses preuves : le RPG Japonais à l’ancienne. Le titre de cet article peut paraître putâssier, j’en conviens. Mais vous allez voir.

Il est des occurrences assez regrettables dans le monde du jeu vidéo, comme le zonage de la 3DS. Pour jouer aux jeux Japonais, il vous aurait fallu une 3DS Japonaise. A cause de cela, nous avons bien failli ne pas recevoir sur nos étals l’un des meilleurs jeux de la 3DS. L’un des meilleurs JRPG sortis ces 15 dernières années. Rien que ça.  Un vrai retour en arrière, réellement. Tenez: Si je vous dis que le cristal du vent a été corrompu par les forces du mal et que sa prêtresse dédié, sa vestale s’est mise en quête de rétablir l’ordre du monde avec l’aide d’un jeune berger dont le village a été détruit, une déserteuse de l’armée de la religion qui se bat contre l’orthodoxie cristalline et un dandy dragueur amnésique ? Old-school, n’est-ce pas ? Non ! Ne partez pas !  Le scénario au départ prévisible, finit par livrer son nombre de petits twists et vous surprendra quand même.
Voilà, j’ai parlé de cela, je ne suis pas encore trop avancé, malgré déjà 25 heures de jeu.

25 heures me direz vous ? Oui, et je n’en suis qu’au second chapitre. Ce Bravely Default possède des tonnes de petites sucreries, des petites choses à vous faire passer encore plus d’heures sur lui: un bon vieux système de jobs que ne renieraient pas les fans de Final Fantasy V comme moi, avec en plus du vrai long leveling à faire. Exemple:  Passer du niveau 10 au niveau 11 de job requiert près de 4000 points de compétence.  Et selon mes calculs il y en a 14 de ces niveaux. On est loin de FF tactics et de ses 999Pc pour finir un ninja (les vrais comprendront). Et il y a 24 jobs. Donc si vous êtes un autiste de la complétion de classes d’un jeu, vous allez en avoir pour votre argent. MAIS ! ça n’est pas tout.

Bravely Default contient un petit jeu très addictif: une reconstruction du village de l’un des personnages principaux via le système de street-pass. L’on désigne des ouvriers pour reconstruire des magasins et cela prendra un certain temps, genre une heure. Mais là où c’est bien, c’est que non seulement ce système permet d’acheter de nouveaux objets chez les marchands itinérants (d’où l’envie de continuer !) mais qu’en plus ce système utilise le street pass de la 3DS, ce qui fait que plus on rencontrera des gens ayant acheté ce jeu, plus il sera simple de reconstruire sa ville et de débloquer des bonus !

Le gameplay de Bravely Default est aussi surprenant. On aurait pu, malgré tout cela être en présence d’un simple RPG Attaque/magie/Objets/fuite, tel un FF, eh bien il n’en est absolument rien du tout. On a la possibilité d’acheter des actions à crédit pour latter la gueule des monstres. mais si on ne réussit pas à les tuer, c’est autant de tours qu’il faut attendre pour régénérer ses points ! A l’inverse, on peut économiser un point en se défendant ! Ce qui fait que l’on peut, en se défendant beaucoup attaquer 4 fois dans un tour sans malus (si vous avez bien compris le système ! Cela rend les combats contre les boss très très tactiques d’autant que vous imaginez bien qu’ils sont soumis au même système ! Niveau graphismes,  Bravely Default est ce qui s’est fait de mieux sur 3DS. Quoiqu’on peut reprocher à certains décors d’être un peu sombres, on est toujours surpris par les idées de design des lieux. Le chara-design fait beaucoup penser à celui des final fantasy tactics et la plupart des personnages ont du charisme, on peut d’ailleurs faire quelques remarques sur le design même de certains jobs, Moine faisant beaucoup penser au design d’Ashley dans Vagrant Story, et puisque je digresse sur les références à l’univers de square enix, que dire de ce personnage appelée Edea ? (ce qui me fait aussi penser que Final Fantasy 8 est dispo sur steam).

Bravely Default, le meilleur final fantasy depuis le 6. #2

OSEZ ME DIRE qu’ils ne se ressemblent pas.

Les musiques sont épiques lors des combats. On a de vraies mélodies recherchées et travaillées qui nous rappellent tous sans rien nous évoquer à la fois. On saluera l’excellente idée de mettre à la fois les doublages anglais ET japonais dans la cartouche, ce qui est assez rare à préciser.

En résumé, je pourrais vous parler des heures et des heures de ce jeu. De ses idées,  de son gameplay, de sa durée de vie colossale, de son écriture, de ses personnages de sa musique, du temps que j’y passe, du temps que j’y ai passé et du temps que j’y passerai encore. Alors qu’attendez vous ? Allez l’acheter bande de nazis !

  • Bravely Default, le meilleur final fantasy depuis le 6. #3
Les derniers articles par GaneshDeux (tout voir)