Chroniques de Jayer : J’ai couru pour la première fois depuis 15ans

jogging-famille-geek

Je ne sais pas pourquoi mais autour de moi il n’y a que des gens qui aiment courir.

” Viens courir avec moi” me répète-t-on sans cesse
“tu verras tu te sens bien après” (mon cul oui)

Bref, à l’approche des 33ans et un deuxième enfant en route j’ai quand même tenté l’aventure de la remise en forme (moi qui n’ai pas fait de sport depuis 15ans).

J’ai la chance d’avoir un petit parc sympa près d’une foret à côté de chez moi, du coup c’est un peu le coin facile où je peux facilement m’essayer à cette activité.
Avant d’aller courir (quelle idée à la con quand même) on m’a bien prévenu : “étire-toi”, “bois de l’eau” “vas-y à ton rythme” …
J’en ai  également profité pour mettre à jour ma musicothèque (ça se dit ?) afin d’avoir quelque chose à écouter. J’ai téléchargé quelques applications S Health, Runtastic, Nike+ histoire de voir mes performances…

jogging-2.0-smartphones

Trouver le bon moment

C’est con à dire mais si t’as déjà pas envie de courir ce n’est pas évident de se motiver. Pour cela il me fallait “le bon moment” et pour moi ce n’est certainement pas le matin tôt, pas le midi au boulot et encore moins le soir après le travail si je veux profiter un minimum de ma famille et avoir un peu de temps à moi.
Du coup, LE moment où on ne me fait pas chier et quand je sais qu’on n’aura pas besoin de moi c’est le samedi ou dimanche avant déjeuner (11h). Ce n’est pas trop tôt, ce n’est pas l’heure où j’écris des articles ou joue à des jeux vidéo, et les enfants jouent à peu près sagement.

Je prends mes clics et mes clacs et…

AH OUI !
J’avais oublié, je n’avais même pas de baskets correctes ni jogging pour courir !!!
Ne rigolez pas  (bande d’enfoirés) du coup j’ai pris un short et des baskets lambdas (genre 15 balles chez Decathlon)… mes pieds s’en souviennent…

homme-qui-transpirei

C’est parti !

Je me lance, contrairement à ce que vous pourriez penser je ne suis pas parti pleine balle en pensant “bah ça ne doit pas être si dur”.
Non, je connais mes limites, j’étais déjà un gros bitos au sport au lycée je ne vois pas ce que 15ans d’abstinence (sportive) auraient pu changer…

1er km : ça pique, j’ai mal aux pieds (surtout le gauche au niveau de la plante des pieds) et surtout j’ai les poumons qui me brûlent (je ne fume pas).
Je me force, je me mes la pression et surtout tes applications mobiles qui te disent toutes ensemble “premier kilomètre parcouru”

pieds-ampoules

2ème km : tu chies des bulles, honnêtement j’ai réduis ma vitesse d’1/3 sinon je n’aurai pas pu continuer… J’en chies, je transpire, j’ai les joues rouges.

3ème km : un second souffle inespéré, un sensation que tout va bien et que tu pourrais continuer des kilomètres (LOOOL) mais c’est le seul moment de la course où je me suis senti “bien”

4ème et 5ème km : je m’étais donné l’objectif de 5km, ce n’est pas trop la honte… j’ai mis 30min mais j’étais bien K.O.

Bon… après je sais qu’on ne voit pas les résultat en une course, mais j’aurai espéré au moins m’endormir comme une masse ou avoir cet effet “euphorisant” dont me parle tous mes amis coureurs… mais non je ne l’ai pas eu… le reste de la journée j’avais un peu mal aux cuisses (et surtout aux pieds).

Je ne vais pas vous dire que j’ai “kiffé” mais j’ai l’honnêteté de vous dire qu’au moins je m’entretiens… je recommencerai assez régulièrement si possible sur les mêmes conditions (voir un peu plus si j’y arrive)

geek-running-

MAJ: j’ai retenté 1semaine après avec de nouvelles chaussures adaptées, j’ai fais 8km sur 45min (oui je suis fier).

Pour l’instant je ne vois toujours pas de changement “physiques” (normal me direz-vous) mais peut être que les changements se feront plus dans ma tête (parait-il…)
On en reparlera…

jayer

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.