1h pour juger : Overwatch – Pétard mouillé pour ce qui aurait dû être un jeu free to play

overwatch-blizzard-jeu-hanzo-meme

Blizzard nous inonde de campagnes marketing depuis des mois annonçant son tout nouveau jeu en grande pompe. Overwatch se voulait à mi-chemin entre un Team fortress (FPS) et un League of legends (MOBA) mais malheureusement ce n’est qu’un jeu de tir en ligne certes sympathique mais très répétitif et ne révolutionnant pas le genre…

Overwatch est enfin là pour le grand public, tout du moins sa Beta ouverte qui comme les précédents jeux de Blizzard ne devrait pas être trop différente de la version finale. Ce jeu est donc un jeu de shoot à la première personne en équipe. Vous incarnez un personnage ultra charismatique (parmi une vingtaine actuellement) que vous pouvez changer entre chaque respawn. Chaque personnage possède un style de gameplay et des capacités qui lui sont propre classé en 4 catégories : Tank, Soutien, Attaque, Défense.

Le jeu se joue uniquement en ligne, il n’y pas d’histoire ni de mode solo (là où un Titan Fall avait au moins un semblant de scénario pour les différents environnements et modes de jeux) et c’est peut être là où le jeu aurait pu se défendre. En effet, tel un League of Legends, le jeu se veut un jeu d’équipe mais là où LOL arrive à créé un cohésion quasi obligatoire malgré le manque total de scénario, le style FPS d’Overwatch ne tranche pas par son originalité et encore moins par son équilibrage des joueurs.

overwatch jeu blizzard personnages

Toujours les mêmes personnages

Malgré un vingtaine de personnages et leurs caractéristiques, force est de constater que les joueurs privilégient systématiquement les 8,9 mêmes personnages (et pas forcément ceux qui ont été les plus marquetés (pauvre Winston, je ne l’ai jamais vu sur la quinzaine de parties que j’ai joué). Du coup, le jeu perd de sa substance et de son intérêt puisque le principe est de pouvoir varier les parties avec différents combinaisons de joueurs (6 par équipe).

Là encore (mais comme dans tout jeux) si le joueurs ne travaillent pas en équipe en choisissant des personnages équilibrés la partie sera passablement merdique et les quelques joueurs matures prendront la décision de sélectionner d’autres personnages (et pas 4 Hanzo).

Autre point de circonspection, les cartes sont assez restrictive « très fermées » bien que je comprenne l’intention, je trouve dommage de limiter l’expérience de jeu à un pseudo jeu de couloir où les joueurs se taperont sur la gueule toujours au même endroit.

Overwatch jeu gameplay

Oh une porte menant sur une cours… lieu de bataille

Il y a quand même du bon

Overwatch n’est néanmoins pas à jeter, les personnages sont très sympathique, les environnement colorés et variés (mais dont l’effet couloir n’apportera finalement aucune différence à la façon de jouer) et les personnages sont assez variés pour vous vouliez tous les essayer quelques heures.

Overwatch aurait dû être un free to play

C’est bien le problème du jeu, on sent que celui-ci a été fait pour attirer le plus de joueurs casual possible avec une intention de base de fiare des parties rapides et dynamiques et dont le business model était basé sur l’achat de skin/maps/personnages/compétences . En vendant le jeu 35€-40€ Blizzard perd une partie de sa cible mais surtout assume le fait que le contenu ne sera pas assez riche et diversifiés pour intéresser les joueurs à long terme et parie donc sur des ventes à court terme tout en misant sur le côté affectif de la marque et des personnages dont ils ont fait la promotion…

Maintenant j’attends de voir ce que fera la concurrence comme Titan Fall 2, Battlecry (de chez Bethesda), Battleborn, Paladins ou Gigantic qui s’annoncent (sur le papier) tous plus originaux qu’Overwtach.

jayer

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0