The Blacklist - La série qui met en avant l'intelligence des méchants

The Blacklist - La série qui met en avant l'intelligence des méchants

Les séries dites policières ou à énigmes on en a à la pelle, NCIS, CSI, Castle, The following etc… Et dans un registre légèrement différent vous allez avoir les séries policières / action comme Hawai 0-5 ou ma préférée du moment Person of Interest.

Malheureusement dans ce type de séries “les méchants” sont assez rarement développés plus d’un épisode ou d’une saison. Hormis quelques rares cas où les méchants font des caméos, on n’a rarement le point de vue de celui-ci et lorsqu’il l’est, ses objectifs sont toujours très “carrés” (tuer les américains arrrg !).

Dans la nouvelle série de Jon Bokenkamp, The Blacklist (diffusé sur NBC et prochainement sur TF1), nous suivons Raymond Reddington (interprété par James Spader que l’on a adoré dans le film Stargate ou dans la série Boston Justice) un des terroristes les plus recherché au monde (dans le Top 5). Le premier épisode commence quand celui-ci se dirige au siège du FBI et se rend gentiement sans rien dire…

Totalement coupé du monde extérieur, enfermé dans une prison sous-terraine, ce terroriste va néanmoins commencer à annoncer différents évènements aux personnes du FBI (arrivée d’un criminel de guerre dans un aéroport etc…). Il annonce avoir des “intérêts communs” avec le FBI et souhaite leur donner “sa liste noire” (blacklist) non pas des criminels médiatiques que l’on connait tous mais des vrais dirigeants du crime organisé, ceux dont on ne connait ni le visage ni le nom, ceux… avec qui il a travaillé toute sa vie…

Mais derrière cette main tendue, se cache un dangereux criminel qui non seulement maitrise parfaitement la situation malgré le fait qu’il soit enfermé mais qui en plus dicte ses règles, tellement les enjeux sont importants. L’une de ces règles (entre autre) est de n’avoir qu’un seul interlocuteur : une certaine Elizabeth Keen (Jessica Shea Alverson) dont personne n’a entendu parlé au FBI…

Attention la bande annonce spoil totalement le 1er épisode

bande annonce The Blacklist

Cet jeune femme… sort juste de l’école de profiling et le jour de l’arrestation de Reddington est son premier jour de travail au sein du FBI… et je peux vous garantir qu’elle se souviendra toute sa vie de ce premier jour…

The Blacklist est donc une série extrêmement bien ficelée et très dynamique car on suit tour à tour Reddington et la jeune Elizabeth. Le duo est impressionnant car tous les opposent et la jeune profileuse qui est loin d’être une potiche se révèle également impulsive. Le problème est que Reddington est un génie du crime, organisé, méthodique et surtout extrêmement expérimenté. Il connait toutes les méthodes du FBI, il connait leur façon de pensée et va au fur et à mesure entrainer Elizabeth à penser comme une criminelle pour comprendre le monde auquel elle s’expose.

Il reste deux dernière questions en suspend : pourquoi proposer son aide au FBI et pourquoi avoir demandé à ne parler qu’à Elizabeth Keen ?

Pour conclure:

The Blacklist  est une claque scénaristique qui est en train de relever le niveau de séries policières où l’on commençait à faire le tour (oh mon dieu encore un Spin off Des experts…). James Spader nous offre une interprétation exceptionnelle d’un “Professeur Moriarty” face à sa jeune Sherlock en apprentissage mais  qui n’est pas sans reste (Jessica Shea Alverson nous fait vivre son incompréhension et sa rage). Cette série est à surveiller de très près d’autant plus que NBC vient de donner son accord pour étendre la saison 1 de 13 épisodes à 21.

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.
The Blacklist - La série qui met en avant l'intelligence des méchants #3