Sleepy Hollow - la série

Sleepy Hollow - la série

Créer une série nommée Sleepy Hollow après Tim Burton n’est pas chose aisée tant le réalisateur a laissé sa marque sur l’histoire du cavalier sans tête.
Une série vient de se lancer autour du village de Sleepy Hollow…..présentation et premier bilan.

1828, guerre de sécession aux états unis, l’écran s’ouvre sur une bataille entre les 2 parties. Nous suivons un homme qui se trouve rapidement confronté à un cavalier masqué.
Le héros, nommé Ichabot, a beau l’attaquer, rien ne semble faire effet sur le cavalier. Après un tir de pistolet à la tête, il coupe la tête du cavalier, réussissant ainsi à le neutraliser.
Hélas le cavalier arrive à lui porter un coup apparemment fatal avant de mourir.
Apparemment car nous retrouvons Ichabot la nuit venue, se réveillant d’une sorte de grotte. Hagard, il traverse la forêt et se retrouve sur…..du bitume.
Il s’est passé plus que quelques heures depuis la bataille……
Ichabot entre alors dans Sleepy Hollow au même momen où un cavalier sans tête commence son massacre.

Sleepy Hollow - la série #2

Au début, reprendre la ficelle du héros transporté dans le temps peut sembler facile. Pour autant, cela est laisant et adapté au format de la série.
Voir le cavalier sans tête utiliser un fusil à pompe a quelque chose dassez jouissif (oui je suis relatiement tordu).
Le décalage temporel entre Ichabot et le monde actuel vaut aussi son détour. L’adaptation du personnage a son nouel environnement se fait déja rapidement et tout est fait pour qu’il ne passe pas pour un idiot du passé.

Les acteurs principaux sont pour la plupart méconnus mais assurent le jeu.

Le pilote de la série est vraiment une bonne surprise. La question demeurant autour du thème choisi pose sur la longéité de la série : une fois le cavalier sans tête que reste til? Sera t il posible de faire une seconde saison une fois le cavalier battu? Le premier épisode de la série pose déja des bases de réponses à ces questions en apportant une bonne dose de mysticisme à Sleepy Hollow.

La série ne fait pas peur à l’image d‘American Horror Story et ce n’est pas le but recherché. Il s’agiit d’une très bonne base fantastique au potentiel d’un Supernatural – l’humour en moins.

En tout cas le pilote est vraiment à voir, même si aucune diffusion française n’est pour l’instant annoncée (mais en même temps la série es ttoute fraîche du four).

Sleepy Hollow - la série #3

En bilan sur la série télévisée Sleepy Hollow

  • Pour les enfants : à éviter sauf si vous voulez passer une nuit inférieure ou égale à 2H
  • Pour les parents : à voir surtout si le reste de la série est à la hauteur du pilote

A tous, de l’amour, des bisous et du cervelas.

Array