Mockingbird Lane - La nouvelle famille Adams

Mockingbird Lane - La nouvelle famille Adams

Si vous suivez un temps soit peu l’actualité télévisuelle, on sait quand les nouvelles saisons des séries vont sortir, quelles nouvelles séries sont très attendues du public parce qu’il y a tel ou tel acteur connu qui joue dedans et puis il y a Mockingbird Lane une série dont je n’avais absolument pas entendu parlé et qui dégage un potentiel “monstre”…

Mockingbird Lane est un remake d’une série des années 60’s (The Munsters) narrant la vie d’une famille pas comme les autres… En effet, cette famille est composée de “monstres” de personnages assez hors normes mais pas pour autant mauvais (enfin pas tous).
– Le grand père / Dracula joué par Eddie Izzard : est un vampire très puissant ayant été “sobre” pendant quelques années et qui décide de “boire” à nouveau et profiter du nouveau voisinage.
– Le père joué par Jerry O’Connell (Sliders): est un monstre à la Frankenstein, tellement humain que son cœur s’emballe quand il pense à sa femme et ses enfants.
– La mère jouée par Portia de Rossi (Ally Mc Beal) : est une vampire qui a pris la décision d’élever ses enfants comme des humaine (et de ne pas les dévorer).
– La fille est à priori tout ce qu’il y a de plus humain (papy a souvent envie de la croquer).
– Eddie, le cadet découvre qu’il est un Loup-Garoup et doit changer d’école car il a dévoré tous ses camarades scout dans la précédente ville.

https://youtube.com/watch?v=241EWQtmLhc%3Frel%3D0

Bref, un belle brochette de tarés le tout sur un scénario assez léger mais qui ne peut laisser indifférent en rappelant La Famille Adams ou plus récemment Dark Shadows.

En effet, même si on parle sans arrêt de meurtre, ou que l’on voit des cadavres toutes les trois minutes le ton est à prendre au 26ème degré, un humour noir très bien joué par tous les acteurs et notamment Eddie Izzard (le grand père) que l’on sent jubiler dans le rôle d’un Dracula à la retraite tentant d’inculquer les valeurs familiales à ses petits enfants.

Le premier épisode (le pilote) est bourré d’effets spéciaux plus ou moins réussis mais globalement maitrisés. Là encore, on sent la pâte d’un maître du genre, Brian Fuller, déjà bien connu par son style avec Dead Like Me ou Pushing Daisies. Cela faisait longtemps que je n’avais pas regardé le 1er épisode d’une nouvelle série en me disant “merde ! je veux voir la suite… maintenant !!!”

  • Mockingbird Lane - La nouvelle famille Adams #2