• Home »
  • Séries TV »
  • Mr Robot – quand une excellente réalisation transforme une série banale en phénomène

Mr Robot – quand une excellente réalisation transforme une série banale en phénomène

serie tv mr robot

Mr Robot est la série évènement de cet été, elle combine de façon géniale un scénario intéressant et actuel, un acteur principal qui y déploie tout son talent et une réalisation impeccable qui fait rentrer le spectateur au cœur de l’histoire…


teaser de Mr. Robot : en 30 secondes ça vous résume l’ambiance

A propos de l’histoire (attention quelques spoils pour le 1er épisode)

Dans Mr Robot, nous suivons Elliot (Rami Malek), un jeune programmeur talentueux travaillant pour une grosse entreprise de sécurité. Elliot est particulier car il est asocial, il est timide, il n’aime pas parler aux gens et à tendance à abuser de certaines drogues pour faire face au quotidien. Mais Elliot est aussi un hacker, qui est capable de pirater n’importe quel serveur ou ordinateur ( même équipé d’un bon VPN :D) et il utilise ses compétences (en temps normal) pour envoyer des salauds en taule (pédophiles, maris violents ou infidèles etc…).

La vie d’Elliot va être chamboulée quand il rencontre “Mr Robot” (Christian Slater), un clochard excentrique qui se révèle être le responsable d’une des plus grandes organisation de pirates fsociety et qui lui propose de renverser “Evil Corp”, la plus grande entreprise au monde qui gère ordinateurs, moyens de paiements (si ça vous fait penser à quelque chose…)…

Une réalisation prenante avec une narration bien ficelée

Dans cette série, on suit principalement Elliot, interprété par Rami Malet qui est, avouons-le, exceptionnel dans ce rôle. Pour augmenter l’effet du personnage mal dans sa peau et paranoïaque, c’est la voix off d’Elliot que l’on entend plus que lui ne parle. Vous entendrez ses pensée, ses réflexions, ses peurs, ses envies…

La réalisation est également impeccable, puisque la caméra et les lumières sont souvent adaptées à chaque personnages : plutôt bleues pour Elliot, plutôt gris pour Tyrell, le directeur technique d’Evil corp (superbement joué par Martin Wallström).

Si c’est la première grosse réalisation de Sam Esmail, le résultat est époustouflant tant on se sent immergé dans ce Manhattan aseptisé où vit Elliot.

Des vraies entreprises côtoient des boites fictives mais qui nous font penser à d’autres

Comme je le dis souvent, dans les séries, les scénaristes ont deux choix : faire des références à des vraies marques et entreprises ou tout inventer de A à Z.
Dans Mr Robot, tout est vrai : Facebook, Google, Twitter… excepté AllSafe, l’entreprise de sécurité où travaillent Elliot et Evil Corp… Bien que les deux nous fassent penser à des entreprises connues…

C’est finalement dans la simplicité du scénario que l’on sentira quelque chose de familier. En effet, malgré une volonté de crédibiliser le hacking par un vocabulaire pointu et des vrais nom de logiciels (VPN, THOR, …) les scénaristes réussissent à ne pas faire décrocher le spectateur par le stress engendré par les personnages. Tout est étouffant dans Mr Robot et c’est bien là la ligne rouge que suit la série : Elliot se sent prisonnier, il considère le monde comme prisonnier et veut libérer le peuple… Mais ses problèmes personnels feront qu’il doit se battre contre lui-même pour réussir et non pas simplement “hacker” les gens…

Mr Robot est à mon humble avis une des meilleures séries de l’année (dans mon top 3) que je vous recommande franchement si vous aimez les réalisations atypiques avec des scénarios bien ficelés.

PS : j’allais oublier de vous parler de Christian Slater, mais non… il a un rôle “tertiaire” presque… étonnant…

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments