Les BrowserGames et Jeux Flash se mettent au mobile

flappy-bird-game-paid-facebook

S’il y a bien un secteur qui a su s’adapter rapidement aux nouvelles technologies et au mobile c’est celui des jeux-vidéo.
Vous le savez certainement je suis un fan de jeux en ligne et notamment de casual games. Jeux Flash, Jeux sous Unity ou BrowserGames (jeux jouables dans le navigateur comme Minecraft par exemple) ils ont l’avantage de ne nécessiter aucune installation et assez peu de téléchargement (qui n’a jamais râlé parce qu’il avait une mise à jour de 1Go sur un jeu avant de pouvoir le lancer ?).

A ce titre les ordinateurs ont toujours été l’objet de prédilection pour ce type d’activité. Cela s’est encore plus accentué avec l’arrivée de Facebook qui permettait “d’installer” (rajouter un raccourci lol) un jeu et d’y ajouter des aspects sociaux. A cette grande époque on jouait à des jeux comme Paf le chien ou encore Farmville, qui nécessitaient “l’aide”d’amis pour pouvoir avancer ou continuer à jouer.

Maintenant un des grands aspects à privilégier dans la création d’un jeu est sa monétisation (rien n’est gratuit mon bon monsieur). Si facebook propose un système d’achat “ingame” qui ne m’a jamais réellement convaincu (malgré des chiffres annoncés comme important) c’est bien avec l’arrivée des Smartphones et des MarketPlace (AppStore, PlayStore) que la donne à changée.

En effet, la particularité de ces plateformes est d’être reliée à vos cartes de crédits (pour acheter des jeux) de ce fait, l’achat “InApp” est facilité car il permet en quelques clics d’accéder aux éléments complémentaires qui vous intéressent.

Aujourd’hui, j’observe avec une certaine curiosité l’évolution du marché des jeux en ligne : La plupart des jeux flash ou dans navigateurs que je connais deviennent plus sociaux (font appel à Facebook ou à d’autres systèmes afin de comparer les scores) mais surtout ils deviennent tous mobiles (Smartphones ou Tablettes) en proposant des options d’achats en ligne.

D’un côté purement entrepreneurial je trouve cela génial de pouvoir trouver un business model à une création vidéo ludique. Maintenant du côté joueur, j’ai peur des dérives car les créateurs de jeux souhaitent trop coller au marché et aux possibilité de rentabilité de leurs jeux (on évoquera brièvement Dungeon Keeper sur Android que Electronic Arts a transformé en Farmville-Like en enlevant tout le dynamisme et le challenge).

A titre de comparaison je me permets d’évoquer le cas du jeu Flappy Birds (que je hais) qui a été copier plus de 150 fois (surtout après que l’auteur ait annoncé gagner 50 000$ / jours) mais dont l’Expansion vient de faire une très juste analyse.

Je résumerai ce petit article en lançant un appel aux créateurs de jeux-vidéo :
– Soyez originaux
– Oui, vous pouvez penser rentabilité mais pas au profit du gameplay
– Les joueurs sont prêt à payer si vous apporter une expérience unique ou (inversement) exactement ce qu’ils attendent sans que personne ne l’ait jamais réalisé (regardez tous les jeux sur KickStarter qui récupèrent des centaines de milliers de dollars de donations).

A mon humble avis, nous sommes sur le point de voir l’industrie du jeu-vidéo changer drastiquement…

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
maximilien
maximilien
14 mars 2014 7:20

Et pour confirmer tes dire, au info ils disent que le jeux candy crush a fait son entrée en bourse ! et estime valoir 7 milliard de dollars
Voilà le résultat de l’évolution de ces jeux en ligne

laurance
laurance
14 mars 2014 10:38

C’est la loi de la jungle, des aliènes capitaliste !

Bob
Bob
14 mars 2014 19:30
Reply to  maximilien

on se souvient de zynga… plouf

coralie
coralie
21 mars 2014 9:17

Je déteste ce jeu, il est nul conté graphique et même coté concepts. Je vous remercie pour l’article.

Maxime
Maxime
28 novembre 2014 16:43

haha oui Zynga et ses abonnements mensuels cachés. Je me demande ce qu’ils sont devenus tiens. Quant aux Browsers games, je reste fan. Une petite partie de quelques minutes au boulot ça mange pas de pain 🙂

Adriana
Adriana
18 février 2015 3:15

le secteur des jeux vidéo c’est l’avenir c’est clair, surtout les jeux vidéo pour mobile.