Angry Birds 2 & Fallout Shelter, que valent-ils ?

Angry Birds 2 & Fallout Shelter, que valent-ils ?

Durant les vacances (où quand vous faites de longues pauses aux toilettes…), il faut trouver de quoi s’occuper sur son smartphone, quoi de mieux qu’une petit jeu ?
Ça tombe bien, Angry Birds 2 et Fallout Shelter viennent de sortir sur mobile et c’est avec empressement que je les ai téléchargés et testés… pour toi lecteur…

Angry Birds 2 : Tout ce qu’il ne fallait pas faire !

Angry Birds est le jeu le plus téléchargé au monde, sur la base d’un principe simple de chamboule-tout, vous envoyez des oiseaux aux différentes capacités détruire les forteresses de méchants cochons qui leur ont volé leurs oeufs…

Angry Birds 2 était attendu par les fans avec l’espérance de nouveautés ou tout simplement de prolongation d’expérience. Si sur le papier et dans les premiers instants on se rend compte que la promesse est tenue, c’est sur le fond que le bât blesse. En effet, mis à part les graphismes un peu plus léchés et les animations améliorées (ou ajoutées devrais-je dire), le jeu se veut plus lent… beaucoup plus lent !
Faute des animations, le jeu est fluide mais perd son côté nerveux de “die & retry” où vous pouviez recommencer la partie en une seconde, alors que là il vous faudra attendre cinq bonnes secondes (voir plus) entre chaque essai.

Autre problématique, les niveaux sont scindés en deux… Du coup, si vous réussissez bien l’un et raté l’autre, il vous faudra tout recommencer…
Enfin, et c’est le truc le plus énervant à mes yeux, le jeu nécessite une connexion et joue la carte des “pay to win” et la logique d’attendre avant de pouvoir rejouer.
Si je n’en veux pas à Rovio de chercher un business model, le fait de devoir rester connecté est pour moi une aberration du mobile : transports ou à l’étranger, je ne peux jamais jouer sereinement.

Je vous avouerai n’avoir même pas terminé le premier monde tellement les inconvénients m’ont freiné et m’ont énervé à chaque partie.

Fallout Shelter : Eugénisme et esclaves sexuelles 

L’univers du jeu Fallout est riche, les possibilités sont nombreuses et l’arrivée de ce jeu de gestion laissait entrevoir pour les fans (ou non) l’arrivée d’un jeu intelligent.
Fallout Shelter est un jeu de gestion comme vous en verrez un peu partout sur smartphones : Vous créez des usines, gérez des personnages, produisez, récoltez… MAIS dans l’univers de Fallout

Si sur la forme le jeu est assez simple et prenant (comme tous les jeux de gestion de ce type), il ne restera pas non plus dans les annales par son originalité.
Néanmoins sur le fond, certains joueurs ont trouvé des stratégies ou des façons de jouer en roleplay en créant des dictatures fascistes.

Par exemple : le jeu gère automatiquement l’arrivée de personnages blancs ou noirs dans votre repère.
Certains joueurs s’amusent à faire de l’eugénisme en envoyant tous les personnages blancs ou noirs à la mort.
En parallèle, il est également possible de faire se reproduire les PNJ, là encore vous pouvez vous amuser (façon de parler) à n’avoir qu’une population mono colore en ne faisant se reproduire que les personnages d’une même ethnie.

On peut même aller plus loin en imaginant des castes de personnages qui vont flemmarder dans des salles de jeux alors que les autres vont trimer (on peut également appliquer des règles de domination ethnique dans sa façon de jouer).

Enfin parlons du rôle des femmes !
C’est simple, dans Fallout Shelter vous diriger des usines matricielles, qui dès qu’elles sont en âge de procréer, deviennent des reproductrices chevronnées pour augmenter votre population. Pire, dès qu’une femme est enceinte, celle-ci fuira au moindre problème (incendie, attaque de pillards, radiations…) quelque part… Je comprends, mais ça rend ces PNG inutiles et impose le joueur à les laisser sans armes (car elles ne les utiliseront jamais) et à suréquiper les hommes.

Bref, Fallout Shelter n’est pas le jeu que j’attendais tant, mais les possibilités indirectes d’historisation des parties (dans votre petite tête) en font un jeu atypique.

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.
Angry Birds 2 & Fallout Shelter, que valent-ils ? #3