Vidéos sur le web : Plus facile à critiquer qu'à faire

Vidéos sur le web : Plus facile à critiquer qu'à faire

Il est désormais acquis que les nouveaux talents se trouvent sur Internet et plus particulièrement sur les sites de vidéos tels que Youtube ou Dailymotion.

Chanteurs, Présentateurs, Acteurs, Animateurs, Comiques, Critiques, Monteurs, Scénaristes… On trouve de tout (et du n’importe quoi) mais il est vrai que quelques perles émergent de temps en temps de la masse.

Quant à définir les critères pour trouver un talent sur les sites de vidéos….c’est une autre histoire.

Il peut s’agir de quelqu’un de drôle, de quelqu’un qui sache bien s’exprimer pour faire passer ses idées, de quelqu’un qui a de bonnes idées, ou parfois quelqu’un envers qui l’on pourra s’identifier.

Si l’on prend cette nouvelle vague de jeunes auteurs tels Cyprien, Hugo, ou Norman (pour ne citer qu’eux) je pense que fondamentalement la majorité des gens se retrouvent dans ce qu’ils disent. Je ne dirai pas qu’ils ne sont pas doués mais plutôt qu’ils ont réussi à produire un programme sur une niche thématique assez large pour intéresser le plus de monde et suffisamment simple à produire pour en faire beaucoup…

On pourra inversement comparer ces “one men cam” à d’autres productions du web tels que le Joueur du Grenier qui se base sur le test de jeux vidéo passés de mode. Le sujet est plus ciblé et de facto nécessite plus de travail à la réalisation, au montage et dans la scénarisation… Car contrairement à ce que certains imaginent, il ne teste pas les jeux en live et est filmé à la va vite (ce n’est pas un “live play”) mais tout est scénarisé et sélectionné pour avoir le contenu le plus dynamique et divertissant possible, d’où un nombre d’épisodes beaucoup moins important que ses confrères “humoristes ?”.

Maintenant que le grand public a compris que l’on pouvait avoir une forme de célébrité via le web, de nombreux… “personnages” allant du Kevin de 13ans au jean-jacques de 40ans se sont donnés le mot de faire leurs propres vidéos. Malheureusement pour eux, la création audio-visuelle est un vrai métier mais également un art et on n’est pas tous égaux quand on parle d’art…

Sans formation ou sans talent il devient alors compliqué de “faire des vues” et devenir connu mais si ce n’était que le seul problème…

Ces personnes ne font que copier ce qu’elles ont vues (à part quelques exceptions) et le net regorge désormais de milliers d’amateurs plus ou moins (pas) doués tentant de nous faire rire (ou pleurer).

Sur ce simple constat nombre d’entre eux ont tout simplement arrêté les frais mais d’autres ont décidé de pousser le vice en exploitant les passions des gens et notamment les jeux vidéo !

Certains vont tilter immédiatement car cette thématique est celle ayant le plus fort taux de croissance sur Youtube. Le principe est simple : filmez-vous en train de jouer, faites des commentaires bien gras etc… c’est tout…

Affligeant n’est-ce pas ? Et pourtant, ils espèrent gagner de l’argent ou se voir envoyer des jeux-vidéo gratos (et y arrivent parfois).

Maintenant je pense que la majorité d’entre vous vont me faire 2 reflexions :

1- Tu critiques mais qu’as-tu créé pour juger ?

2- Ok, dans ce cas c’est quoi les clés du succès ?

Pour répondre à la très juste première question : RIEN

Je suis un humble amateur qui a eu l’intelligence de s’auto-censurer.

J’ai réalisé 3 tests jusqu’ici et je me suis heurté à nombre de problèmes qui font que je n’ai pas eu le courage de publier mes créations car je les ai jugées qualitativement décevantes. Comme dirait Socrate : “Tout ce que je sais c’est que je ne sais rien”, Je sais que je suis nul et je sais pourquoi, je peux donc partager mon avis sur le sujet avec vous…

Je ne manque ni d’imagination ni d’idée du coup mes problèmes sont plus d’ordre technique… (et je passe donc à la deuxième remarque).

  • Comment réaliser une bonne vidéo sur le net ?

1/ Trouver une idée / scénario / style original

Si vous ne copiez pas bêtement ce que vous avez déjà vu sur le web ou que vous arrivez à adapter un concept de façon intéressante vous marquez déjà des points. Soyez original et si possible dans les premiers à publier…

2/ Diction / Présentation

C’est bête et méchant mais ARTICULEZ ! Le nombre de vidéos où les personnes parlent trop vite ou mâchent leurs mots ça en devient inaudible voire envie de jeter un Bescherelle à la tête du gars qui parle (oui car en plus il fait des fautes de français). Attention, articuler ne veut pas dire “mou et lent”. Il faut garder le spectateur en haleine et donc avoir un rythme de diction soutenu avec quelques pauses.

Je prendrai l’exemple de notre fidèle Lord Batair dont j’apprécie énormément le ton :

3/ Lieu de tournage

Désolé Ganesh2, tu seras mon bouc émissaire car quand tu fais tes vidéos “tu sais ce qui serait bien ?” en environnement exterieur c’est tout simplement inaudible…

Vous devez choisir un lieu qui réunit ces caractéristiques :

  • Un lieu où des éléments extérieurs ne viendront pas interférer avec votre tournage (des passants, enfants, animaux) sauf si c’est voulu évidemment
  • Une pièce suffisamment insonorisée afin de vous entendre parfaitement
  • Si vous avez besoin d’une pièce spécifique pour vos tournages,  un local d’activité peut s’avérer un choix judicieux d’autant plus que les annonces immobilières de ce type ne manquent pas partout en France  !
  • Un endroit relativement épuré en terme d’objets et de mobilier car ceux-ci peuvent capter l’attention du spectateur et provoquer des faux-montages (chaise à droite puis à gauche etc…)
  • Selon le type de vidéo il est généralement recommandé d’avoir un lieu suffisamment lumineux pour ne pas avoir de granularités sur l’image. La majorité des amateurs n’ont pas de matériel d’éclairage et cela devient donc difficile de tourner dans la pénombre (là encore si vous faites une vidéo de jeu on s’en fiche…).

    4/ Camera / Appareil Photo / Micro

    Avant de claquer 600€ ou plus dans une caméra “de la mort qui tue”, dites-vous que si le concept est bon on ne vous en tiendra pas rigueur. Si après quelques vidéos, si vous avez un petit budget vous pouvez soit investir dans un appareil photo reflexe capable de filmer en full HD, dans ce cas il faudra investir rapidement dans un micro (perche ou cravate). Ou alors acheter une caméra… et finalement un micro également…

    Pour les jeux-vidéo, selon le type de vidéo que vous souhaitez faire cela peut demander plus ou moins d’investissement : Sur PC il vous faudra un logiciel de capture tel que Camtasia ou Fraps. Sur consoles il vous faudra un appareil externe pour capturer les flux vidéo (entre 150€ et 300€).
    >Le problème du son !

    C’est malheureusement un des problèmes les plus récurrents sur les vidéos en ligne, le son est vraiment mauvais ! Ce qui est réellement dommage quand on voit la qualité de certaines web-séries ou vidéos… Une des astuces les plus utilisées est tout simplement de capturer le son avec un autre device (votre pc, un téléphone, etc…) et de rajouter la bande audio lors du montage…

    5/ Logiciel de montage

    Je vous avouerai que c’est surtout ici que j’ai de gros soucis, je suis nul nul nul en montage de vidéo. Cela prend un temps de dingue et le résultat n’est pas toujours comme on l’espérait… Je n’ai pas de recommandation sur ce sujet à part : faites simples !
    Forcément vous aurez envie de faire plein d’effets, des belles transitions etc… mais apprenez au fur et à mesure. Regardez les 1ères vidéos de Cyprien, c’était du one shot… Forcément maintenant il ajoute des sons, des insertions d’images etc… mais il a commencé comme tout le monde par les bases.

    Là encore cela ne sert à rien d’investir dans un logiciel de montage professionnel pour vos premières vidéos, Windows Movie Maker ou iMovie feront parfaitement l’affaire pour 90% de vos besoins sur vos premières vidéos…

    6/ La bande son

    Bête à dire mais une vidéo sans bande son, c’est un peu un film sans générique, une boite de nuit sans disc jockey, une station de ski sans tire fesse… bref, on s’ennuie !
    Du  coup, soit vous avez du talent et pouvez faire vos propres bruitages soit vous pouvez aller sur des sites de sons gratuits (et libres de droits, attention lisez bien les règles de l’auteur pour l’exploitation des sons).

    Pour la musique, on ne présente plus jamendo … Là encore lisez bien les règles d’exploitation des différents auteurs (gratuit ne veut pas dire faire n’importe quoi).
    A partir de là tout ne dépend plus que de votre talent (et de votre communauté). Partagez la vidéo sur les réseaux sociaux, demandez à vos amis de faire de même, envoyez-là à quelques blogueurs que cela pourrait intéresser…

    Et si vous me posez la question :

  • Est-ce que je finirai par publier mes vidéos ?
  • > La réponse est oui, quand j’estimerai la qualité suffisante et le contenu suffisamment dynamique pour être apprécié par le public d’Internet 😉

    Jayer est le créateur de AMHA.fr
    Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.
    Vidéos sur le web : Plus facile à critiquer qu'à faire #3