Star Wars Rebels, un nouvel espoir pour Disney

Star Wars Rebels, un nouvel espoir pour Disney

J’attendais cette série avec grande impatience. Quand on est fan de Star Wars depuis l’enfance, tout nouvel ajout à l’univers est un moment précieux que l’on guette non sans un peu d’appréhension. Ce qui rend la série Star Wars Rebels encore plus intéressante, c’est qu’elle est la première production officielle depuis le rachat de l’univers Star Wars par Disney et de la remise à zéro de son univers étendu au profit du scenario du prochain épisode cinématographique… ce qui avait fait évidemment râler une bonne partie de la communauté de fans.

Avant tout, je vais être clair avec vous, chers lecteurs, et vous donner une idée de mon point de vue sur la question de l’univers étendu pour que vous sachiez dans quel état d’esprit je suis allé visionner cette semaine le premier épisode de la nouvelle série animée.

Star Wars, c’est avant tout une trilogiede films des années 70 complètement révolutionnaires, tant au niveau du scénario, des effets spéciaux que de la gestion des produits dérivés. Or, dans l’attente de nouveau contenu, il était nécessaire d’assouvir l’impatience des fans en proposant de nouvelles histoires sur des supports variés comme la BD ou le roman (ce qui tombait plutôt bien puisque cela permettait au passage de grossir les caisses du bon vieux George Lucas). Et si l’ajout d’histoires connexes, de qualité trèèès variable, a pu partiellement influencer par la suite la seconde trilogie de films et donner à Star Wars toute sa saveur pour certains fans, il me semble évident qu’à partir du moment où l’on souhaite poursuivre l’histoire là où elle s’est arrêtée, il est nécessaire de faire le ménage pour donner une totale liberté aux scénaristes des futurs épisodes. SURTOUT si l’on veut qu’ils soient réussis. Et SURTOUT si vous aussi, vous avez encore envie d’être surpris. Parce que clairement, reprendre des histoires déjà existantes aurait été idiot. Sans parler de la complexité des événements de l’UE qui se croisent, s’entrecroisent et font de la suite de la saga un bon gloubiboulga difficile à appréhender. Non. Il était clairement nécessaire de mettre l’UE de côté pendant un temps pour offrir une nouvelle version cohérente et innovante. D’autant plus que Disney n’est pas stupide, et que toutes les références à l’UE possibles seront évidemment intégrées au fur et à mesure de leur production. Alors oui, forcément, il y aura des sacrifices. Certains ne plairont pas à tout le monde. Mais s’il s’agit de faire revivre ces personnages qui nous ont fait rêvés pendant des décennies (ne nous leurrons pas, les acteurs ne sont pas immortels), alors je suivrai. N’oubliez que les réalisateurs de chez Disney aussi ont grandi avec les films et qu’ils sont fans de cet univers, tout comme nous. Bref, je suis convaincu que le septième épisode sera une pure merveille. Tous les indices le laissent présager. Je fais confiance à Disney.

Pour un petit aperçu de la série :

Une nouvelle série pour un retour aux sources

Il s’agit donc de la seconde série animée officielle de Star Wars, la première étant Clone Wars. L’objectif de cette nouvelle série, qui sera diffusée dans le monde aux mêmes échéances (profitons de cette chance), est de faire découvrir cet univers aux nouvelles générations. Mais si la série s’adresse avant tout aux 6-12 ans, tout fan adulte de Star Wars y trouvera son compte. Parce que, comme promis, c’est l’ambiance des films originaux qui est recherchée. Et ça rend plutôt bien.

Certes, le design est un poil plus édulcoré (on s’adresse  avant tout à des enfants) mais c’est exactement la série que j’aurais aimé avoir, plus jeune. Les vaisseaux, les décors, même les sons sont extrêmement fidèles. Plus sombres, plus sales que dans la nouvelle trilogie et c’est ça qu’on aime.

L’animation en elle-même est également de très bonne facture. On n’est loin de Clone Wars que j’ai toujours trouvé hyper moche. Alors ok, ce n’est pas de l’animation au crayon, mais il y a quand même un je-ne-sais-quoi qui n’est pas désagréable à regarder. Avec une exception qui mettra tout le monde d’accord : la fourrure des Wookies est clairement ratée.

Star Wars Rebels, un nouvel espoir pour Disney #2

L’histoire et les personnages

Située cinq ans avant l’épisode 6 Un Nouvel Espoir, la série souhaite nous faire découvrir les origines de l’Alliance Rebelle. Six personnages hauts en couleur vont donc parcourir la galaxie ensemble dans un vaisseau – le Ghost – et former les balbutiements de la rébellion.

Comme toute bonne équipe qui se respecte, nous avons ici des talents et des personnalités qui vont parfaitement se compléter :

  • Ezra : le jeune héros Humain orphelin et canaillou, sensible à la Force, qui va se retrouver contre son gré embarqué dans une aventure qui le dépasse. Il possède un lance-pierre énergétique
  • Kanan : l’ancien Chevalier Jedi qui servira de mentor au héros et qui sait se servir d’un blaster (et parce que quand même faut pas déconner, il a un sabre laser)
  • Hera : la pilote Twi’lek verte, marrante et douce qui servira de figure maternelle au vaisseau
  • Zeb : un gros-bras Lasat (un peuple inédit inspiré des premières esquisses de Chewbacca, joli clin d’œil), qui va dans un premier temps servir de contrepartie au héros et qui deviendra par la suite une sorte de « grand frère)
  • Sabine : la jeune humaine aux cheveux teints (on ne sait pas d’ailleurs si elle est rousse teintée en violet ou le contraire), qui servira sans aucun doute de romance pour le héros, et qui est une guerrière mandalorienne (puisque portant un casque similaire à celui de Bobba Fett) avec un tempérament jovial. Ah oui, elle est aussi experte en graffitis et en explosifs ( ! )
  • Chopper : le droïde mal luné qui est l’élément comique et qui va gérer tous les trucs technologiques incompréhensibles du vaisseau, ce dont seul un droïde est capable
  • Star Wars Rebels, un nouvel espoir pour Disney #3

    Les épisodes

    J’ai eu la chance d’assister à une projection du premier épisode (un peu spécial puisque durant 45 min) qui va poser les bases de l’univers Star Wars. C’est donc un épisode classique mais bien rythmé qui regroupe tous les éléments que l’on connaît : rencontre des personnages, rencontre des méchants, course poursuite terrestre, course poursuite spatiale, combats divers et variés avec des Stormtroopers qui n’ont toujours pas appris à tirer, et bien sûr, un petit topo sur la Force. On a le droit également à une belle référence à la Revanche des Siths, que je vous laisserai découvrir pour le coup.

    Actuellement, 16 épisodes sont prêts, chacun dure environ 22-26 minutes. Ils seront diffusés à partir du 3 octobre sur Disney XD. Disney Channel diffusera à la même date le premier épisode seulement (faut bien vous donner envie d’acheter la chaine).

    Star Wars Rebels, un nouvel espoir pour Disney #4
    Pour conclure, il s’agit d’une volonté de Disney de faire découvrir Star Wars aux plus jeunes mais également de rassurer les fans de la première heure en leur promettant une retour à ce qui avait fait le succès des films. Disney signe ici sa première production dans l’Univers Star Wars et, quoiqu’en disent les détracteurs de la firme américaine, j’ai trouvé cette introduction vraiment réussie et j’ai hâte de voir la suite… en attendant l’épisode 7.

    Que la Force soit avec vous.

    Site officiel de la série : www.starwars.com/tv-shows/star-wars-rebels

    Kello, c'est le gars hyper discret que vous croisez en soirée, mais qui vous étonnera de ne plus s'arrêter de parler quand il s'agit de ses passions. Et des passions, il en a beaucoup : musique, arts martiaux, jeux vidéos, jeux de rôles, JCC, séries, bds, comics, mangas et bien d'autres... Ah oui ! C'est aussi un fin connaisseur des pays nordiques, et de la Finlande en particulier (allez savoir pourquoi).
    Star Wars Rebels, un nouvel espoir pour Disney #6