Fortitude – Un thriller “à la Kubrick” venu du froid

Fortitude

Oui j’invoque le nom du Très Haut  !  L’homme qui tournait 68 fois chaque plan (j’exagère à peine) et qui a marqué le cinéma à tout jamais se retrouve – en partie – dans Fortitude, melting pot européen se situant dans le cercle arctique.

Quoi qu’est-ce que donc ?

Fortitude est considérée comme la ville la plus sûre du monde. Située en plein cœur du cercle Arctique, la ville a toujours connu un taux de criminalité nul…jusqu’à aujourd’hui.

Deux hommes sont retrouvés morts à différents endroits de l’île. Coïncidences ou hasard ? Morts préméditées ou accidentelles ?

Alors que l’Inspecteur en Chef de Scotland Yard, Morton (Stanley Tucci) est envoyé pour élucider le meurtre d’un chercheur scientifique, le Docteur Stoddart (incarné par Christopher Eccleston) qui menait une étude de faisabilité quant à la construction éventuelle d’un hôtel sur le glacier. Mais en plus de ça, d’étranges évènements vont prendre forme à Fortitude, menaçant la sécurité et la vie des habitants.

Y a qui dedans ?

La série est doté d’une bonne dizaine de personnages d’importance similaire et de personnages secondaires cruciaux dans la liaisons d’évènements en apparence isolés donc voici une liste non exhaustive.

  • Dan Anderssen (Richard Dormer) sheriff de Fortitude au passé trouble et à la relation plus qu’étrange (presque malsaine) avec une jeune serveuse de l’hôtel, Elena. Le sheriff se méfie de Morton comme de la peste et semble avoir quelque chose à cacher concernant les deux morts qui secouent l’île. Richard Dormer incarne un personnage très nuancé dont on a du mal à se faire une opinion dès le début. C’est le cas de la plupart des personnages de la séries mais c’est Dan Anderssen qui fait se poser le plus de question. Est-il un ou un mauvais sheriff ? Est-il corrompu, vicieux ou vertueux incompris ? A-t-il quelque chose à voir avec l’une ou l’autre des deux morts ou peut-être les deux ?
Bon comme ça...j'ai pas trop envie de serrer la pince au sheriff


Bon comme ça…j’ai pas trop envie de serrer la pince au sheriff

  • Gouverneur Hildur Odegard (Sofie Gråbøl) C’est elle qui dirige l’île de Fortitude, qui s’assure de son maintien écologique et surtout économique. Tandis que la série commence, elle est en pleine négociation afin de construire un hôtel sur le glacier afin de créer une attraction touristique à Fortitude. Elle est le lien entre le continent et l’île, entre les habitants et son sheriff (même si tout le monde se connait plus ou moins) et est la figure la plus respectée du coin. Mais son implication dans la construction de l’hôtel n’altère-t-elle pas son jugement quant à l’enquête sur la mort du Docteur Stoddart ? À moins que celle-ci n’est quelque chose à voir avec sa mort ?
  • DCI Morton (Stanley Tucci) Le Detective Chief Inspector Morton arrive tout droit de Scotland Yard, bien qu’il soit lui-même américain, afin d’enquêter sur la mort de Stoddart. Il arrive d’ailleurs un peu trop vite après la déclaration de décés de celui-ci, ce qui soulève bon nombre de suspicions au sein de Fortitude. Fouineur et très patient, l’inspecteur a le don d’appuyer là où ça fait mal et son apparente impassibilité le rend redoutable aux yeux de ceux et celles qui ont quelques chose à se reprocher. Il s’immerge, tout en gardant ses distances, dans la vie de Fortitude et apprend les règles au fur et à mesure. Loin d’entrer dans le lard, il parvient à toujours trouver le moyens de contourner les obstacles qui se dressent devant lui. On ne sait jamais ce qu’il pense ou si ce qu’il dit est la vérité mais sa force tranquille donne envie de lui faire confiance…ou de s’en méfier

On retrouve aussi des acteurs comme Luke Treadaway (Le Choc des Titans) qui n’est autre que le frère jumeau de Harry Treadaway aka Victor Frankenstein dans Penny Dreadful. Ou encore Darren Boyd (Le Dernier Pub Avant la Fin du Monde) qui incarne un professeur aux moeurs très particulières. Et aussi Dumbledore aka Michael Gambon ! ! ! J’ai délibérément choisi de vous parler que de ces trois figures de Fortitude car évoquer les autres serait gâcher la surprise tant ils sont liés aux évènements étranges de la série.

Qu’est-ce que ça vaut ?

Dès le premier épisode on est plongé dans une ambiance vraiment particulière avec une bande son d’abord discrète puis de plus en plus hypnotisante, à la manière de celle de 2001 l’Odysée de l’Espace. Cette musique lancinante connaît des envolées lyriques au moment même où on est frappés par quelque chose d’inexplicable et particulièrement effrayant/dégoûtant/intriguant (voire les 3 à la fois). Fortitude s’inscrit dans un style réaliste avec une ambiance faite de mystères humains et fantastiques.

Les paysages sont d’une beauté à couper le souffle. La neige immaculée et ses glaciers imposants avec quelques aurores boréales ça vous dépayse comme jamais ! Mais attention à ne pas trop se fier à ce calme apparent car s’il ne fallait que se méfier des ours polaire on n’aurait pas de série à vous montrer.

Fortitude m’a happée du début à la fin, m’a souvent soulever le coeur car, soyons honnête, il y a des moments où il ne vaut mieux pas manger quand on regarde cette série.

uktv-fortitude


Préparation du boudin blanc !


“Mais pourquoi ?”

Ah ça, mes braves je ne peux pas vous le dire sous peine de révéler des indices clefs ! Fortitude parvient à bâtir une intrigue qui à mesure qu’elle se développe, attise encore plus notre curiosité. Elle ne prend pas les spectateurs pour des cons et chaque interaction, chaque plan est justifié même si parfois on le comprend pas au premier coup d’oeil. La série possède plusieurs niveaux de lecture et s’avère être plus qu’un bon polar. Il s’agit d’un vrai melting pot avec des acteurs et des personnages de tous horizons (norvégiens, espagnols, américain, irelandais etc…). Les cultures se retrouvent donc à Fortitude où tout le monde est sur un pied d’égalité. Tout le monde travaille, tout le monde est donc utile sans que Fortitude ne soit pourtant une utopie devenue réelle. D’ailleurs l’île n’est jamais vendu que comme un endroit isolé où l’on fait son maximum pour assurer un cadre de vie décent et adapté aux rudes conditions climatiques. Il faut du courage et une grande force de caractère pour survivre à Fortitude.

Et sinon, on regarde ou on zappe ?

Personnellement la série est une des meilleures que j’ai jamais vu. Elle est vraiment maîtrisée et surtout bien écrite. Tout coule de source, rien ne semble forcé ou exagéré et j’attend d’autant plus la saison 2 ! Car le final de la première saison nous fourni une dose de réponses considérable mais il y a un je-ne-sais-quoi qui n’est pas encore satisfaisant. On sent qu’il y a autre chose derrière ces explications…encore une fois, notre curiosité est attisée. La série n’hésite pas à dériver un peu de l’ambiance mystère et boule de gomme en racontant des histoires personnelles, des drames familiaux pour étoffer un peu plus son univers réaliste.

Avec The Affair et The Knick c’est probablement une de mes plus belles découvertes de 2014 – 2015 et je ne peux que vous recommander Fortitude chaudement (ohohoh la bonne blague ^^).


Je suis Stanley Tucci et je t’ordonne de regarder Fortitude !

En bref !

  • Si tu aimes les polars venus du froid tu vas aimer Fortitude
  • Si tu aimes Stanley Tucci tu peux aimer Fortitude
  • Si tu es un accro du mystère, de la belle image et des personnalités nuancés tu dois aimer Fortitude

Tout cela n’est que mon humble avis, à vous de vous forger le votre (évidemment) 😉

Fortitude — série britannique 2015 créée par Simon Donald

En cours — 1 saison (11 épisodes de 50 – 55′)

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires