Les chroniques de JayeR : Le prix d’un jeu vidéo

Voilà longtemps que je n’avais pas donné mon point de vue sur quelque chose de sérieux et pour le coup qui touche 99% des visiteurs du site : les jeux vidéo et leur prix !

En effet, depuis un moment je trouve que l’on a atteint la limite psychologique. Bien évidemment je ne parlerai pas du prix lié à la rentabilité du jeu (combien il a couté aux développeurs, distributeurs etc…) ni du prix marketing (le prix du marché, le prix maximum que le joueur trouverai acceptable) mais du prix psychologique de rentabilité pour un joueur.

Ne vous inquiétez pas je vais éclaircir ma façon de penser…

Aujourd’hui (2009) un jeu (PC ou Console) est évalué par les joueurs sur quatre à cinq critères :

  • Les Graphismes

Élément pour le moins discutable lors de la création d’un jeu puisque certains jeux datant  de dix ans sont encore considérés comme les meilleurs jamais créés (Final Fantasy VI, Zelda, Bahamut Lagoon, Monkey Island, Sonic, Mario…). De plus avec les tendances  du rétrogaming (jouer à des vieux jeux sur PC ou via les boutiques en lignes sur les consoles) ou du casual gaming (petits jeux pour se divertir de type puzzle, réflexion ou plateforme) on peut de moins en moins mettre le graphisme comme élément déclencheur pour l’achat d’un jeu.
Néanmoins les jeux qui sortent récemment et qui ne se placent pas sur ces deux tendances doivent refléter notre époques et les capacités des consoles next-gen. Un jeu récent “moche” est de base moins attrayant.

  • Le scénario

Autre élément important, la qualité du scénario ou le principe du jeu. Si le jeu se veut un minimum qualitatif, il se doit d’avoir un scénario. Aujourd’hui même les “Puzzle game” proposent une histoire autour des différents niveaux (exemple : Les énigmes du professeur Layton). Là encore si le jeu n’a pas un scénario ou objectif un tant soi peu motivant le joueur le délaissera au bout de quelques parties.

  • Style de jeu / Jouabilité/ Évolutivité

Un jeu peut être à la fois très élaboré mais proposer une interface/jouabilité accessible à tous, l’inverse existe également. Aujourd’hui les joueurs les plus matures veulent que le jeu évolue avec lui et que l’ensemble s’agrémente de nouvelles options, possibilités dans le jeu etc… Par exemple un jeu comme Zelda Twilight Princess prend tout son intérêt quand au bout de quelques heures vous découvrez de nouveaux mouvements, capacités ou tout simplement que tout ce que vous avez appris est à réapprendre avec un nouveau personnage doté de nouvelles capacités (je ne spoil pas). Si dés le départ d’un Zelda le joueur possède tous les objets et toutes les capacités il n’y a plus d’intérêt et le jeu devient répétitif.

  • Bande son

C’est bête mais finalement c’est l’élément qui rentre dans la tête car on l’entendra durant tout le jeu. Aujourd’hui une bande son doit être un minimum variée. On ne demande pas 90 musiques ultra connues comme dans Guitar Hero mais quelque chose d’un minimum immersif et qui puisse varier selon les niveaux ou les situations.

  • Bref…

Jusqu’à il y a encore quelques années ces éléments étaient les seuls permettant de juger de la qualité d’un jeu et de définir si les 70€ dépensés étaient judicieusement investis. Mais avec l’apparition du “Online” mais surtout des MMORPG la donne a changée.

  • Présence d’un mode Online / Durée du jeu

Et oui ! Un jeu jouable exclusivement en ligne  à part quelques rares exceptions va demander non pas un prix d’achat mais un abonnement mensuel (qui peut la plupart du temps être arrêté et repris n’importe quand). Ainsi un MMO va couté plus ou moins 12€/mois. Et là où le bas blaisse c’est la rentabilité d’un jeu sur ce seul critère :
Dans un MMO pour vos 12€ vous pouvez jouer autant de temps que vous voulez, même les plus jeunes et les débutant vont jouer… aller ! minimum 8H soit 1,5€/heure.

Un jeu classique de PS3 à 70€ qui ne propose pas de mode Online (il y en a encore beaucoup) dure en moyenne (exception des RPG) 8h à 15h soit 4€60/heure.

Hors la grande tendance notamment sur les consoles next-gen est d’harmoniser les prix (70€) pour n’importe quel type de jeu. Les joueurs se sentent alors évidemment escroqués et se tournent de plus en plus vers les MMO.

  • Dés lors voici les questions que je souhaite mettre à débat :

Est-ce que ça vaut encore le coup de payer 70€ pour un jeu sur lequel on va jouer une dizaine d’heures tout au plus ?

Tous les éditeurs vont-ils proposer des modes Online pour valoriser le prix du jeu ?

Lorsque l’on sait que World Of Warcraft a lui tout seul a fait diminuer les ventes de jeux vidéo, ne serait-il pas intéressant pour les éditeurs de diminuer leurs prix (à Noter que je ne connais pas le prix d’un jeu pour que celui-ci soit rentable pour les développeurs) ?

Avec l’arrivée de la dématérialisation (steam, pspGo…) et que le prix d’un même jeu sur ces plateformes vaut exactement le même prix qu’un jeu en boite ne peut-on pas dés à présent annoncer la mort des jeux offline (sans mode online) récents dématérialisés ?

JayeR
Votre maitre à tous

S’abonner
Notifier de
guest
13 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Furfur
Furfur
17 octobre 2009 13:15

La durée de vie c’est plus compliqué que ca a calculer, hein. Y a un principe de rejouabilité qui entre en compte (modes de difficulté apportant du challenge, side quests plus ou moins intéressantes, bonus a débloquer demandant des défis particuliers, personnages secondaires a débloquer…) et, en dehors du online, t’as les modes co-ops qui commencent a se dévelloper de temps a autres (je pense notamment a des jeux comme Gears of War qui ont un pur mode co-op bien pensé). Les puzzle games, par exemple, même sans online doivent avoir un bon coefficient de rejouabilité, via des high scores… Lire la suite »

damonx
damonx
17 octobre 2009 16:07

beaucoup d’oublis et d’erreurs dans cet article il est également dommage d’utiliser uncharted comme illustration étant donné que ce titre est connu pour son excellente rejouabilité

Bob
Bob
17 octobre 2009 16:25

Certains oublis sont volontaires je voulais justement laisser certaines choses omises pour ouvrir une discussion… Justement le thème de la rejouabilité est un thème qui horripile, refaire 50 fois le meme monde est quelque chose qui m’insupporte et n’est comme furfur le dit réservé qu’aux hardcore gamer qui veulent débloquer toutes les coupes et autres trophées. Pour un joueur lambda (comme moi) ce n’est absolument pas une valeur ajoutée. Après il est clair que tu peux te taper tous les modes facile, moyen, difficile ce qui multiplie par au moins 3 la durée de vie … mais honnêtement … c’est… Lire la suite »

baaberith
baaberith
17 octobre 2009 17:49

+1 furfur: Si un jeu est vraiment bon, même court tu peux y jouer et y rejouer infiniment. Et pour casser un peu les MMO, faut dire qu’ils sont lancés avec de gros bug de jeux et de nombreuses erreurs, alors payer pour un jeu pas finis ? (il y à la beta pour ça 😉 Le meilleurs exemple que je puisse donner au final c’est tétris sur gameboy: graphisme minimaliste, musique répétitive à souhait mais excellente, aucun scénard, jouabilité parfaite (en même temps c’était vraiment pas très dure) et je ne me prive pas d’y rejouer. Au final combien… Lire la suite »

Bob
Bob
17 octobre 2009 18:10

EXACTEMENT mon cher Baaberith ma question se pose uniquement pour les jeux récents qu’on pourrait qualifier de blockbuster 😀

Tangerine
Tangerine
17 octobre 2009 18:54

Augmentation de la longévité … pas toujours bénéfique au jeu. J’illustrerai par FarCry 1 et 2. Pour augmenter la durée de vie du 1 qui est un fps long mais au scénario linéaire (on passe d’une zone à une autre jusqu’à tuer le grand manitou), ils ont ajouté dans le second opus une carte qui constitue l’intégralité de la zone de jeu. Le concept pompé sur les GTA, mmorpg, jeux de voiture sur route ouverte … à tiens, on discerne la une grande tendance … n’est pas nouveau devient la norme. Pour être sur que tu visite bien tout, on… Lire la suite »

Destructurhead
Destructurhead
18 octobre 2009 17:16

le jeu vidéo a tellement évolué depuis des années et moi j’me sens bien dépassé, la plupart des jeux s’adressent a des hardcore gamers. Perso, moi quand on me sort que tel jeu a une durée de vie de 40 heures, il me faut minimum le double pour le finir tellement j’suis un quichose :D. Le retro-gaming c’est un peu spécial, c’est un peu comme la zik des années 80-90, c’est du retro, on aime car soit c’est la “bonne vieille époque”, soit parce que c’est cool toujours (comme tetris !) etc … Les critères ont évolués, aujourd’hui on privilégie… Lire la suite »

thnos
thnos
18 octobre 2009 19:15

N’étant pas un consoleu pour deux raisons principalement le prix des jeux (qui est clairement de l’escroquerie) et le manque de profondeur des titres sur cette plate forme je suis malgré tout en tant que PCiste concernée par le prix excessif des jeux et cette politique du jeu en kit qui commence à monter ne puissance. A titre d’exemple je citerai Activision qui sous des prétextes fallacieux justifie une augmentation des tarifs vers du 60€ sur PC, alors que si l’on se réfère à l’analyse récente de Michael Pachter et qui repose sur 10 millions d’exemplaires vendus au prix unitaire… Lire la suite »

Furfur
Furfur
19 octobre 2009 9:25

Yep le monde du JV, en tout cas économiquement parlant, a tendance a un peu trop prendre les gamers de haut. C’est du Hollywood caricatural par moments. Typique d’un marché monté trop vite en puissance, qui engrange beaucoup de fric en un temps record.

Kameyoko
Kameyoko
19 octobre 2009 9:39

Je ne suis plus un aussi bon consommateur qu’il y a quelques années, mais ce qui me révolte dans ces prix, c’est les problèmes de conversions en Europe. C’est horrible ce sentiment de se faire méchamment tarauder le trou de 6 (pour rester poli). 1$ n’est pas égale à 1 €. Sinon le principe du MMO est pas trop mal en terme de rentabilité, mais pousse à une consommation peut être excessive. Franchement il existe des jeux super addictif, où on peut y rester des heures en ne déboursant que le prix d’achat. Je pense notamment à Football Manager, dont… Lire la suite »

Destructurhead
Destructurhead
19 octobre 2009 12:27

Le soucis est que certaines personnes (peut être quelques uns d’entre nous) semblent nostalgique de l’époque ou on achetait les jeux a la pelleté ; je parle pour ceux qui ont connus l’époque de la NES ou le jeu était à un prix tellement petit et qu’il n’y avait pas autant de marketing. Les gens allaient pour prendre des jeux sans vraiment savoir a quoi s’attendre. J’ai connu ca avec la playstation 1 mais a moins grand effet puisque ce fut à partir de ce moment là ou les prix des jeux ont commencés à s’enflammer. Aujourd’hui, quand on achète… Lire la suite »

Kenshiro
Kenshiro
20 octobre 2009 16:54

“Dans un MMO pour vos 12€ vous pouvez jouer autant de temps que vous voulez, même les plus jeunes et les débutant vont jouer… aller ! minimum 8H soit 1,5€/heure.

Un jeu classique de PS3 à 70€ qui ne propose pas de mode Online (il y en a encore beaucoup) dure en moyenne (exception des RPG) 8h à 15h soit 4€60/heure.”

Je trouve la comparaison pas très juste. Pour jouer à un MMO, il faut d’abord acheter la boite de jeu, soit environ 40€ (à la louche). Faudrait ajouter ça à la moyenne euros/heure.

Bob
Bob
20 octobre 2009 17:00

C’est vrai mais de moins en moins vrai… même WoW t’as plus besoin des boites pour commencer à jouer (juste la dernière extension)