Junk Food & Obésité : à qui la faute ?

sandwich-junkfood-paris

Je lisais il y a quelques jours une étude Ipsos sur les habitudes alimentaires des 15-25 nous mettant en avant un rapport « accablant » sur la Junk Food.
Pour résumer l’étude en quelques lignes : 61% des jeunes mangent devant la TV (et ordinateur), 19% sont en surpoids, 1/4 consomment des sodas aux repas (c’est vrai c’est mieux la bonne vinace ou une bière… faut choisir parce que les lobbyistes préfèrent dire que le vin c’est un aliment)…
Bref un rapport dont on n’a rien à foutre et qui pointe du mauvais doigt les fastfood.

  • Va te faire enc*ler avec ton jambon beurre à 8€ !

Mettons les choses au claire tout de suite : Si les ados sont en surpoids (ou commencent à l’être) c’est la faute aux boulangeries et à la monté des loyers !
NB!: je préciserai que 99% des mes exemples ne sont valables que pour les grandes villes.

Parlons-en de ces bonnes boulangeries dont on dit que le pain est bon pour la santé, que l’on peut manger équilibrer un bon sandwich aux crudités plutôt qu’un McDo ou Quick. Mais pour quel prix ? Car la réalité est bien là !
Il y a quelques années vous pouvez vous prendre un jambon beurre (dit le Parisien) pour 2€, 3€ grand maximum. J’ai bossé pendant 3ans rue Saint-Honoré (paris 1er), il y a UNE SEULE PUTAIN DE BOULANGERIE à 5 patés de maison, une queue de tarés tous les midis (tous les travailleurs) et des prix totalement exorbitant tenez-vous : 4,5€ Le jambon fromage + la petite ficelle + la boisson  vous en avez pour 8€ ma bonne dame !

Mais messieurs, mesdames , quand je vais au McDo pour 5,5€ j’ai un menu maxi Best Of avec sandwich chaud, accompagnement et boisson (pour 2€ de plus j’ai un dessert) UN VRAI REPAS ! Comment voulez-vous qu’un étudiant ayant assez peu de budget fasse consciemment le choix de manger froids, cher et avec assez peu de saveur ? (NB: certaines boucheries dans Paris jouent le jeu avec des vrais sandwichs bien garnis et pas trop chers).

  • Le Chinois à 9€, l’Italien à 6€, Le Kebab à 5€

Le terme Junk Food regroupe néanmoins un peu tout et n’importe quoi, essayez de me donner une définition ? Une pizza à livrer c’est junk mais pizza dans un restaurant italien non ? WTF ?
En revanche je veux bien comprendre que le Kebab soit mal vu (qui utilise notamment une viande connue pour son gras et son faible prix) là encore, je ne connais personne qui en mange tous les jours.

Le restaurant chinois ou traiteur asiatique est également souvent une bonne alternative car vous mangerez un menu complet pour moins de 10€. On trouve également de plus en plus de petits restaurants italien proposant des plats (souvent des pattes) pour 5 ou 6€ mais doit-on les appeler « Junk » sous prétexte qu’on y mange rapidement ?

  • La faute à la France !

Pour résumer, la malbouffe est principalement dû au manque de produits « saints » et permettant de faire un repas complet peu onéreux. A ce jour, l’explosion de la JunkFood est principalement expliquée par un besoin des consommateurs pour varier leurs repas mais surtout manger chaud et pas cher. Il y a un certes un aspect éducation que je ne renie pas (je dis par exemple à mon fils pas de frittes plus d’une fois par semaine voir deux si resto) mais globalement le problème vient de l’offre et des tarifs pratiqués !

NB: Je ne parle pas de la cantine, car là on parle de restauration en dehors de ce cadre. De plus je trouve que la France fait beaucoup d’efforts pour améliorer la qualité des repas de nos enfants (on est d’accord tout n’est pas parfait mais super Cyril Lignac est là 😉 )).

Il y a 8 Commentaires.

  1. Pour moi le facteur éducation est essentiel: on apprend pas assez l’importance de manger sainement.Il faut bien comprendre qu’il n’y aura jamais d’alternative: la qualité se paye. Mais on préfère se pourrir la sante pour économiser 3€, et on s’achète le dernier iPhone derrière…

  2. En tout cas j’aime bien ces articles d’humeur ! Des articles souvent plein de bon sens qui ont le mérite de mettre en avant des vérités ! On devrait tous faire beaucoup plus attention à ce que l’on mange, et n’allez pas forcément dans les restos pour manger mieux…

  3. Marisa
    10:10 22 octobre 2012

    En même temps, l’étudiant qui a pas d’argent peut aussi très bien se sortir les doigts du c** et se le préparer lui le matin son sandwich…

  4. Je trouve que tu abuses un peu. Un sandwich ça se prépare vite fait avec du pain ou du pain de mie et du jambon. Ensuite y a le sport pour pas trop grossir par exemple! ^^
    Non sérieusement l’argument du prix n’est pas valable, c’est facile de mettre un casse-dalle fait maison dans du papier alu (sans marmotte) et ça te reviendra à BEAUCOUP moins cher!

  5. Effectivement, mais je parle ici uniquement de la restauration extérieure, car dans l’étude Ipsos ils attaquent les fastfood.

  6. @ Sam : bravo pour ton concept révolutionnaire, préparer ses repas soi-même revient en effet moins cher qu’aller au restaurant/fastfood. Merci.
    Maintenant, tu vas nous expliquer que faire le ménage soi-même est meilleur marché qu’employer une femme de ménage, ou que faire le repassage est moins cher qu’aller au pressing… Révolutionnaire !

  7. Oui Gégé, ma logique révolutionne le star-système et les exo-planètes sans problème!

  8. D’accord avec Marisa, il suffit de se sortir les doigts du cul et de préparer soi-même la bouffe plus souvent. Les matières premières deviennent de plus en plus chères, surtout quand elles sont de bonne qualité donc il ne faut pas trop espérer une baisse de prix chez les bonnes adresses.
    Après tous les gens n’ont pas les mêmes priorités, pendant leurs loisirs certains font un footing, une marche à la campagne ou lisent un livre alors que d’autres larvent dans leur canapé devant leur iPad ou leur TV full HD en bouffant un burger. Conclusion : la malbouffe est le résultat d’un mix entre la bêtise, la paresse et des pulsions consuméristes.

Laisse ton humble avis

*