Grow Home - Ubisoft fait de l'indé... mais c'est raté

Grow Home - Ubisoft fait de l'indé... mais c'est raté

Vous le savez sur AMHA on adore les jeux indépendants, que ce soit Lord Batair et ses jeux caca ou Crono Natsuga avec ses jeux sand box toute l’équipe s’accorde à dire que l’avenir des jeux-vidéo est peut être dans les petits studio créatifs. Quand on voit que des sites comme EuroGamer arrêtent de mettre des notes on peut se poser la question de l’avenir du jeu vidéo ?

Je me permets cette petite introduction pour bien introduire le jeu Grow Home qui rentre bien dans cette fameuse polémique : peut-on encore noter les jeux-vidéo à leur sortie ?

Sur AMHA, de façon générale on ne donne pas de note, on donne avis, un avis personnel (à mon humble avis) qui ne vous donne pas une ligne de conduite à suivre mais plus raisonnablement un avis à un instant T…

 Pour en revenir à cette “polémique” sur le fait de ne plus noter les jeux je pense qu’effectivement aujourd’hui une note n’est qu’un aperçu, mais ne peut pas ou plus être représentative d’un jeu sur toute sa durée de vie. Comprenez ceci : Entre les kickstarter, les greenlight, les bétas et les patch day one (patch du jour de sortie du jeu vidéo) il n’est plus possible pour les médias spécialisés de donner une note “précise”. Après sur la définition d’une note, il ne s’agit qu’une représentation chiffrée d’un avis : bien, bof, nul…

  • Le jeu définitif VS le jeu qui évolue

Pour les vrais sites de jeux-vidéo, je pense que la norme de la note finale doit être calibrée sur le fait que le jeu soit totalement terminé sans évolution ou que celui-ci continue à évoluer. Dans le second cas, si le jeu continue d’apporter des nouveautés ou des corrections, le travail des testeurs/rédacteurs serait de faire évoluer leur critique au fur et à mesure… mais imaginez le travail de malade quand on voit le nombre de patchs et de nouveautés qui apparaissent chaque jours.

  • Grow Home, un jeu façon indé

Grow Home est donc un “petit jeu Ubisoft” que vous pourrez trouver entre 6 et 9 Euros (ça vous change des 70 balles d’un Assassin’s Creed) . Ce jeu a été développé par une petite équipe indépendante (le prix représente surement le nombre de personnes s’étant impliqué dans le projet) dont le but est également de tâter le terrain sur des concepts originaux comme Child of light.

Grow Home est un puzzle game moitié plateforme moitié réflexion… même si la partie réflexion est plus de l’observation et exploration. Sur le papier le jeu aurait pu être un jeu assez sympathique, on y incarne un robot qui s’est écrasé sur une planète étrange où l’on peut contrôler la flore afin de faire pousser des racines géantes. En faisant pousser des racines ici et là vous pourrez récupérer des gemmes et atteindre votre vaisseau pour repartir chez vous.

Il y a bien longtemps que je ne parle plus des graphismes dans un jeu, je pense que le gameplay et l’ambiance générale sont plus important. En revanche les “bugs” graphiques peuvent parfaitement être évalués, dans Grow Home vous en avez une palanquée et c’est bien là l’un des nombreux problèmes de ce jeu… il ne semble pas terminé.

– 2H de durée de vie (en prenant son temps, sans compter les recherches de gemmes)
– Des bugs graphiques
– Une maniabilité excécrable
– impossibilité de régler les touches du pad/clavier

On croirait un jeu indépendant…hors, il s’agit d’un jeu Ubisoft !
C’est bien ce qui me chagrine, car la “marque de fabrique” (comprenez l’éditeur ou le créateur du jeu) sert de gage de qualité, le fait de vendre un jeu à moins de 10Euros n’a jamais voulu dire “tiens c’est un jeu pas long, mal foutu, moche et injouable” des dizaines de jeux indépendants sont exceptionnellement meilleurs en tous points.

Voici mon petit test en live sur Twitch (soyez magnanimes, c’était le premier) :

En conclusion, Grow Home est un jeu raté… peut importe la bonne volonté, on ne peut qu’être déçu car trop d’éléments sont sous-exploités sans parlé du manque de finition du jeu. Il n’y aura à priori pas de patch ou d’évolutions prévues alors oui on peut lui donner une note (3/10) qui représente la frustration d’une promesse perdue aux confins des merdes marketing et de l’attrait du “jeu indé”. Car oui, soyons honnête, Grow Home aurait été un jeu Greenligh et kickstarté, il aurait eu un meilleur accueil… voir il aurait été meilleur que ce jeu blindé de bonne idée mais qui manque de peps.

Bud le robot, peut retourner à la bière et se saouler dans son vaisseau.

  • Grow Home - Ubisoft fait de l'indé... mais c'est raté #2