Heavy Rain – Projection au Gaumont Marignan

Bon… Je ne suis pas très fort pour parler des évènements un peu spéciaux auxquels nous sommes régulièrement invités, mais on va faire un effort. Le Mardi 16 Février, donc, nous avons étés conviés, ER84 et moi, a une séance projection en avant première d’un jeu vidéo. Ça parait un peu farfelu dit comme ca, eh ben…

Invités donc, par Playstation et Quantic Dream au cinéma Gaumont Marignan près des Champs Elysées – la grande classe, quoi – après avoir attendu dans un froid polaire, et assisté a l’arrivée de plusieurs personnes du staff – tiens, Matthieu Kassovitz ? – nous avons pu prendre place dans une des grandes salles de projection du bâtiment. Pendant que mon collègue engloutissait son sandwich au poulet offert par les organisateurs, j’ai pu m’intéresser un peu au reportage diffusé en boucle sur le grand écran.

Kassovitz à Heavy Rain

Tapis rouge et Kassovitz, ils font vraiment leur cinéma !

A première vue, Heavy Rain tient autant du thriller que du jeu vidéo ; lors de cette présentation, il a été mis en avant autant le travail apporté au scénario de près de 2000 pages, que la prouesse technique d’avoir pris tous les mouvements des personnages centraux en motion capture. Alors oui, ca fait bizarre de se voir présenter les personnages d’un jeu vidéo en chair et en os, surtout lorsque la première partie de ce jeu est présentée juste après. Et voici donc le pourquoi de cette projection en avant première : les 50 premières minutes du jeu en images, “jouées” par le producteur.

Bon, autant le dire tout de suite, difficile de critiquer quoi que ce soit : je n’ai pas eu la manette en main, donc il me faut me fier a ce que j’ai vu a l’écran. Heavy Rain est un jeu d’aventure dans la plus pure tradition, dans lequel on joue quatre personnages distincts dont le but commun est de retrouver un serial killer – un quoi ? – surnommé l’Origami Killer. L’ambiance est très hollywoodienne, les différents choix du joueur, basés autour de la thématique “Jusqu’où seriez vous prêt a aller pour sauver quelqu’un que vous aimez ?” semblent influer grandement sur la suite du jeu, et un soin particulier a été apporté pour renforcer au maximum l’immersion du joueur. Il faut avouer que le rendu sur un écran de cinéma, présenté comme un film, fait un peu “rigide” et peu naturel ; sinon le gameplay semble être basé essentiellement sur la recherche d’indice et d’éventuels Quick Time Events pendant les scènes d’action. Un peu la rencontre entre Saw et Fahrenheit (développé aussi par Quantic Dream, tiens tiens…).

Furfur.

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
loxodon
loxodon
18 février 2010 22:58

pas de PS3 à domicile pour tester la démo ? ce jeu est très innovant dans son gameplay, on maitrise complètement l’aventure et l’autonomie est de rigueur.
Perso, il est déjà préco ! 🙂
a+