Michael Bay présente : FAST & FURIOUS 7

Fan affiche qui en jette pas mal

Fan affiche qui en jette pas mal

Oui parce que je l’ai cherché le nom de Monsieur Transformers tellement Fast & Furious 7 est pétaradant. Du feu d’artifice au pétard mouillé, tout y passe. Entre les drifts en bus, les cascades sensationnelles en montagnes et vas-y que je casse un parking en tapant du pied, j’attendais Optimus Prime moi !!!

  • Hommage et pompe à fric

Sans vouloir être mauvaise et sans coeur, la meilleure pub du film ça reste tout de même la disparition de Paul Walker , décédé durant la production du film fin 2013. La question à l’époque était de savoir ce que les producteurs allaient faire et force est de constater que le choix de repousser le tournage le temps – raisonnable – d’un deuil par toute l’équipe et la famille de l’acteur puis d’apporter les modifications nécessaires au scénario fut la meilleure solution.

Déjà parce que la saga Fast & Furious est une véritable machine à fric, et encore plus depuis l’intégration de Dwayne – The Rock – Johnson dans le casting, mais aussi parce que les fans avaient des attentes particulières envers le septième volet. D’autant que l’hommage, narré en voix off par Vin Diesel (frère de coeur de Paul Walker) et très habilement inséré dans le récit est poignant, juste et tout à fait sincère.

Le résultat est satisfaisant dans le sens où on ne remarque pas les scènes modifiées (merci la Weta company) causées par le décès de celui qui incarné Brian O’Conor depuis 15 ans, remplacé pour ce film par son frère. James Wan n’a pas vraiment une patte très marquée, s’éloignant complètement (ou presque) de son genre habituel. S’il avait déjà tâté – avec soin et brio – du côté du film de vengeance avec Death Sentence, Fast & Furious 7 est son premier film d’action pur et dur.

Jolies pépés bien roulées et cuirassées vrombissantes sur fond de rap US tout droit sorti de la playlist Fun Radio, Wan enchaîne les séquences de présentation inhérentes à ce style de film : le montage façon clip et crise d’épilepsie qui te font croire que tu es cool parce que tu regardes ce film. Les transitions sont assez moches avec un rendu power point “et maintenant Kevin va vous présenter son exposé sur le tunning”. Mais Fast & Furious 7 c’est aussi et surtout un film sur la famille.

Oh je te vois rire mânant (vérifies ta webcam s’il te plaît) mais le thème principal et ce depuis le tout début c’est bel et bien la famille. Celle dans laquelle on né mais surtout celle qu’on se construit et pour laquelle on est prêt à tout. En ça le film est une véritable réussite, car si l’alchimie n’est plus à démontrer entre les acteurs, l’évolution  de chaque personnages se fait de manière à la fois indépendante et en cohésion avec l’esprit de groupe qui tourne autour de Toretto.

  • BOUM BABY !

Pour te donner une idée de ce qui t’attends avec Fast & Furious 7, imagine un bâtard entre Mission Impossible Ghost Protocol, le premier Fast & Furious et TOUS LES FILMS DE MICHAEL BAY ! Bon j’exagère un chouilla, mais on a droit à une adrénaline constante et trippante tant il y a des scènes incroyables, au sens littéral du terme. Définition de “incroyable” : 1. qu’on ne peut pas croire 2. qui est étonnant par son caractère insolite ou excessif!!! (merci la-conjugaison.fr).

mission-impossibru-tumblr

C’est du n’importe quoi, tout le temps, sans aucune raison autre que le plaisir coupable des yeux, et la peur viscérale de voir l’un de nos héros (et on n’oublie pas Michelle Rodriguez pour la caution féminine) succomber à sa connerie soif de justice qui masque à peine un terrible instinct de survie. C’est un peu comme Superman qui veut sauver le monde mais en faisant tout péter autour de lui durant le combat contre le gros méchant. Je me demande qui du mec en slip ou des fous du volant a fait perdre le plus d’argent aux États !

  • Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

Parlons en du gros méchant : Deckard Shaw (non il ne sort pas de Game of Thrones) aka le majestueux, l’inébranlable, l’incassable, le splendide *roulements de tambour* JASON STATHAM !

Il envoie du lourd, du bois, de la brique, des pavés de ciments mais surtout des grenades éblouissantes dans la gueule. James Wan trouve le moyen de coller dans les pattes de The Rock et Vin Diesel – loin d’être des ballerines en tutu vert pomme – dans de brillants et jouissants face à face mis en scène avec soin et fluidité.

Coup de poing ou coup de balle, Statham maîtrise tout et rend son personnage exécrable et méchamment couillu d’un simple regard. Pour moi qui n’ai pas l’habitude de le détester – puisqu’il joue à 90% des pas forcément mauvais types – c’était dur de choisir entre Vinou chou et mon hooligan favoris. Quelle tiraille devant mes yeux de jouvencelle accro à l’action américaine dégueulasse et sans aucune subtilité.

Statham-Furious-7

Deckard Shaw est partout et nulle part en même temps mais quand il est là on ne voit que lui !

Il y a bien d’autres gros vilains pas beaux mais franchement je ne vois pas leur utilité et encore moins celle d’en parler.

Ah si ! Pardon il faut que ça sorte mais j’ai juste une question et il me faut une réponse : POURQUOI AVOIR TONY JAA DANS TON FILM SI C’EST POUR LUI DONNER DEUX PAUVRES SCÈNES DE COMBATS CONTRE PAUL WALKER BORDEL DE LUC ???

Sans vouloir offenser, Paul Walker est quand même loin (fort fort loin même) du niveau de Tony Jaa. À la limite un combat Michelle Rodriguez/Tony Jaa aurait eu plus du piquant mais nooon on la laisse dans un vieux fight à connotation lesbienne. Tout ça pour dire que quand on a une pointure comme Monsieur Ong Bak on se doit de savoir l’utiliser.

Rapide et Furieux x7 ?

“Est-ce que le film vaut le coup ?” Oui c’est on est fan de la saga.

“Est-ce que c’est le dernier ou comme Freddy et Jason auront nous droit à encore 12 suites ?” Bonne question. Le dernier de la saga telle quelle je dirais. Mais des suites sont bel et bien prévues, j’espère avec une autre ambiance et d’autres personnages.

“Comme Tokyo Drift alors ?”

nope

“Du coup c’est l’éclate ou pas ?” Oui…et non. C’est un peu long, et mettez ça sur le compte de mon âge avancé (76 ans d’après Cerebral Academy) mais je me suis un peu faite chier devant ce déballage décadent et pétaradant.

“Pourquoi tu dis ça alors que tu vénère 300 et Mission Impossible 3 et 4 ?” Parce que c’est mon humble avis. Et pis c’est tout.

Et vous dans tout ça, vous préférez les bons vieux films d’action années 80, 90, 00 ou 2010 ? Fast & Furious 7 vous donne envie, ou si vous l’avez déjà vu, vous a-t-il fait rugir de plaisir ? Sortez vos humbles avis de la poche, la section commentaires est là pour ça 😉

S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Hélène
Hélène
7 avril 2015 11:46

Généralement je te fais confiance sur les critiques de films de ce genre, car tu n’est pas à vrais du genre housewife 😉 donc non je ne vais pas me déplacé pour ce typique film d’action made in USA

Hélène
Hélène
9 avril 2015 14:23

Je viendrais t’inquiète mais pas sur ce film et d’ailleurs ils vont pas m’attendre car à priori le film est parti pour battre des record

Bob
Bob
9 avril 2015 21:39
Reply to  Super Balzi

Omg cette blague pourrie 😉

Georges
Georges
13 avril 2015 17:39

Salut,je voudrais juste écrire que les critiques je n’en n’ai rien à foutre du tout,donc vos blablas,ne me font ni chaud ni froid!!!!
Tout ce que je sais c’est que je l’ai rééllement vu et pour moi c’est une merveille de tous les instants,n’en déplaise à certains et certaines

progguide
progguide
1 mai 2015 12:28

très jolie films déjà vue il est vraiment bien fais
merci pour tout les informations donner ici