Les voisins du Chaos

Les voisins du Chaos

Voici une BD en ligne (Webcomic) que je suis depuis un petit bout de temps maintenant et je viens de réaliser que je ne vous en avais jamais parlé. C’est donc l’occasion de réparer cette injustice en vous présentant le sublime travail de Sylvain Sarrailh alias Tohad : Les voisins du Chaos

Les voisins du Chaos c’est un peu l’anachronisme d’une bande-dessinée assez traditionnelle digne d’être publiée chez un grand éditeur et la fraicheur d’un jeune auteur qui publie celle-ci sur Internet (gratuitement).

L’histoire de cette bande dessinée se déroule dans la ville d’Heatown, une ville d’allure tranquille mais dont les habitants vont faire face à des évènements particulièrement étranges suite à l’arrivée de trois mystérieux personnages. Au coté d’Artémus, Evia et Kinon, vous découvrirez les lieux les plus insolites de Heatown tel que les marécages de l’impitoyable Zlige, la sombre forêt du Leviathan et les nombreux autres quartiers colorés de cette ville où se regroupent différentes bandes toujours prêtes à en découdre.

Les voisins du Chaos #2

Sans en révéler trop Les voisins du chaos se dote d’une ambiance assez légère avec pas mal d’humour mais sur un fond plus fantastique où les personnages sont entrainés dans des intrigues des plus banales vers des complots dépassant le cadre de leur petite ville. Sur ce point on applaudira l’auteur d’oser un genre assez peu exploité ou alors trop rapidement dévoilé dans des comics ou mangas où les héros se déchainent après deux  chapitres…

En effet, l’auteur prend bien soin de mettre en place les personnages et les intrigues, les longueurs introduites dans son histoires collent parfaitement à une publication en ligne alors qu’une publication traditionnelle sur papier aurait peut être dû être raccourci pour des raisons de coûts/papier.

Les voisins du Chaos #3

Puisque l’on est dans une bande-dessinée on ne peut passer au côté du dessin très particulier de Sylvain Sarrailh. A la différence Florent Maudoux (auteur de Freaks’ Squeele) qui lui a mélangé les genres et les inspirations, Sylvain nous replonge dans un dessin plus traditionnel tout en couleur qui n’abuse pas des trames (enfin un qui ne veut pas dessiner que des “mangas” 😉 ).
Étrangement si le dessin peut paraitre très “années 80-90” celui-ci s’adapte très bien à l’univers très Club des cinq chez Heroes. A noter que les couvertures des chapitres sont plus travaillées et sont vraiment magnifiques…

Bref, il s’agit encore d’un auteur/dessinateur très talentueux qui mériterait largement d’être publié mais profitons-en pour assouvir notre plaisir coupable de pouvoir lire son oeuvre gratuitement.

  • Les voisins du Chaos #4