Brève sur Defiance

Yo les gens ! Aujourd’hui, c’est Vendredi. Et quand le Bison poste le Vendredi, il s’agit de série.

Pour le coup, je vais être assez bref. En effet, dans la mesure où je compte vous parler d’une série qui n’en est qu’à ces balbutiements (1ère saison, 6ème épisode lors de l’écriture de ces lignes), je ne vais pas vous lâcher un pavé. Pour l’instant…

Brève sur Defiance

Enfin bref. Avec son pilote d’1h30, la nouvelle série de SyFy, Defiance, est enfin arrivée sur nos écrans! Et pour ceux qui avaient l’espoir de retrouver une série de science-fiction  à la hauteur d’un SG1 ou Battlestar, eh ben… il semblerait que vous ayez malheureusement encore à attendre un peu! Si le décor dans lequel est placé la série est riche et plein de possibilités, de potentiel, les 6 premiers épisodes de la série ne puisent encore assez dans cette matière et on nous sert un scénario qui à quelques détails près, fonctionnerait dans un western aussi bien que dans cette série. Conflit racial, histoire d’amour non acceptée, trahison, choc de culture… j’ai eu le sentiment qu’à vouloir insérer un maximum de paramètres, les créateurs de la série veulent avancer trop vite dans la trame de Defiance. Faut-il espérer que ce n’est que pour avoir l’opportunité de lui donner plus de profondeur? On verra bien…

De plus, Defiance nous pousse, dans une certaine mesure, à se  poser les mêmes questions que pour Terra Nova, l’année dernière, à savoir : l’équipe des effets spéciaux a-t-elle oublié que nous sommes en 2013?! Parce que, autant les petites mains de l’équipe de maquillage a cartonné, autant les PCs des autres ont l’air de tourner au ralenti! Certes, comme je l’ai dit plus tôt, il y a une grande richesse de contenu exploitable dans cette série, mais bon, quand même, on parle d’une série de science-fiction quand même! Non, parce que les courses poursuites sur fond vert, avec les travelling du décor incrustés à l’arrache à travers le pare-brise, ça va 5 minutes…

Néanmoins, n’allez pas croire en lisant ces quelques lignes qu’il n’y a rien à prendre dans Defiance. Comme je l’ai dit plus tôt,  le décor dans lequel se déroule la série est riche et intéressant. Une Terre dévastée par des guerres spatiales, 6 races, humaine et extraterrestres, qui cohabitent ou se battent entre eux, un personnage principal – proche du “gros Bill” – qui ne manque pas de charisme et un potentiel fort qui ne demande qu’à être exploiter.
Je ne dirais pas que c’est la série du moment, mais quand on voit des séries qui persistent comme Révolution, on ne peut que donner à Defiance le bénéfice du doute après seulement 6 épisodes.

Ah oui! Pour ceux qui seraient déjà entrain de maugréer contre le fait que je ne parle que de la forme de la série et e pas de son fond, c’est simplement parce que, quoique j’en dise, je ne considère pas cette série dénué d’intérêt, au point de vous spoiler gratuitement la série.

En tout cas, ce n’est que mon humble avis…

Defiance

Créée par : Rockne S. O’Bannon

Avec : Grant Bowler, Julie Benz, Graham Greene, Jaime Murray…

Chaine : SyFy

*Please wait until i give a fuck*
(Loading in progress -69%)
Brève sur Defiance #3