Les Pirates des Caraïbes : 2 Cru(i)z 1 Depp

Les Pirates des Caraïbes : 2 Cru(i)z 1 Depp

Les Pirates des Caraïbes 4 : la fontaine de jouvence était un peu un des films les plus attendu de l’année : Une suite récente à une trilogie très divertissante, un casting d’enfer qui a su se renouveler (Pénélope & Monica Cruz, Ian McShane, Richard Griffiths, et bien évidemment Geoffrey Rush et Johnny Depp).

Tout était beau sur le papier, mais voilà on attendait un peu trop de ce film et pour cause, le nouveau Bad Guy est un dénommé Edward Teach dit “Barbe Noire” incarné par l’incroyable Ian McShane qui s’est révélé finalement plat … (c’est tout ?)… Oui, lors de la première apparition du personnage sur le Queen Anne’s Revenge on pouvait présager un personnage sombre et mystique mais finalement tout retombe car celui-ci n’est pas assez fouillé dans le scénario, pas d’histoire, pas d’explication sur sa légende et encore moins sur “son navire / épée”.

Mais pas que…

Les Pirates des Caraïbes : 2 Cru(i)z 1 Depp #2

Certes Ian McShane ne fait pas tout mais si le méchant est décevant quid des autres personnages ? Penolpe Cruz incarne une femme issue du passé de Jack Sparrow, si son introduction encore une fois était intéressante son développement est passé complètement à coté. Pour être clair, on nous la présente comme une capitaine pirate et elle ne se révèle être qu’une potiche comme les autres… Pire que tout, nous n’avons même pas eu le droit à un seul plan large sur sa plastique car la madame était enceinte lors du tournage et à donc été doublée par sa sœur Monica.

Finalement il nous reste que Johnny Depp et Geoffrey Rush qui permette au navire de ne pas sombrer. L’un toujours aussi drôle et déglingué, l’autre avec des plans plus retords que jamais. Ces deux personnages permettent à ce film d’aventure de laisser libre cours à l’humour plus qu’à l’action qui là encore est très décevante. Les batailles sont relativement pauvres (voir évitées cf: espagnols VS anglais), et là encore où on attendait un superbe final avec Barbe Noir VS… quelqu’un et bien… tout fini en queue de boudin à la Disney où beaucoup trop de monde est bien trop gentil et où on évite de salir les personnages réguliers !

Les Pirates des Caraïbes : 2 Cru(i)z 1 Depp #3

Oh zut j’ai oublié de vous parler du synopsis : bah c’est Jack Sparrow un pirate (que de nom) qui part à la recherche de la fontaine de jouvence mais tout le monde la veut aussi (et en même temps à 5 minutes près…)… je pense que je ne peut pas faire plus littéral.

Orlando sans bite et Keira avec une queue !

Notre couple star qui faisait la trame principale des la précédente trilogie étant partis, il a fallu remettre un petit couple de pigeonneaux : un prêtre et une sirène… une histoire sans queue ni tête et qui fini encore dans la flotte.

Les Pirates des Caraïbes : 2 Cru(i)z 1 Depp #4

Bref

Déçu, c’est le maitre de mot de ce film, on attendait trop, une suite est toujours difficile mais en générale on arrive au minimum à maintenir le cap mais ici Rob Marshall s’est emmêlé les pinceaux dans plusieurs histoires qui n’ont aucun intérêt pour la trame principale au détriment de l’action.
Si vous êtes fans des Pirates des Caraïbes cela reste un bon divertissement mais si vous cherchiez un film de pirates passez votre chemin…

PS: comme d’habitude la 3D est à chier et ne sert à rien …

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Le mot de Gyr

Bien que Jayer soit un peu (un peu) critique sur Pirates of the Carribean : On stranger Tides, mon avis est plus gentil (largement).

Des femmes-objet

Effectivement, ses points sont justes. Je renchéris même sur la misogynie de ce disney qui montre au moins des femmes de caractères (de temps en temps).

Là concrètement, il y a Penelope Cruz qui, telle la compagne d’Indiana Jones dans le dernier opus, une fois que le beau Johnny Depp l’a embrassé, ferme sa gueule pour le reste du film. Tu parle d’un “caractère de feu”, quand elle affronte Sparrow, c’est pour protéger son papa. Scénariste avec un daddy issue ?

Ensuite il y a aussi la bonnasse, Àstrid Bergès-Frisbey. Au cas où on aime pas les nana un peu latines (ou bronzées si on va par là), il y a cette bonnasse, bien féminine comme il faut (elle ferme sa gueule* et ne peut pas se défendre seule). Plus potiche, pas possible : c’est une sirène.

Un univers qu’on ne découvre plus

Pirates des Caraïbes, depuis le 1er, ne pousse plus trop dans l’univers des pirates… des caraïbes. On n’y découvre plus trop le folklore, au profit de “mythes devenus réalité” et d’ennemis toujours plus méchants. On sent bien le level up de Jack qui affronte des vilains encore plus vilains avec des pouvoirs de plus en plus puissants.

Le folklore c’est justement le moment de le découvrir. J’ai vu arriver Barbe Noire avec sa barbe qui crame… Je me suis dis qu’enfin ils s’étaient intéressés à l’histoire : Edward Teach tressait sa barbe avec du chanvre et y mettait feu avant un abordage, ce qui le mettait dans un trip total et sanglant, ainsi que ses camarades autour de lui.

Je me suis dis, avec Ian McShane, on peut pas se tromper : ce mec est excellent. En fait, il était pas terrible.

Mais quand même : un bon divertissement !

Il y a beaucoup à reprocher, des défauts inacceptables d’un point de vue cinématographique, mais…

Ce film reste beaucoup plus digeste que le 3ème. Il n’est pas aussi bien que le 1er opus, The Curse of the Black Pearl, évidemment, mais plutôt du niveau du 2 : amusant, une aventure sympa, juste décevant par rapport à un Pirate des Caraïbes. Quand on compare à un Thor ou un Priest, c’est même un chef d’oeuvre.

Donc de mon côté, je vous encourage à aller voir et à prier pour que s’il y a un 5ème opus, il continue dans cette remontée.

*C’est du second degré pour ceux qui ont pas compris : je trouve ça révulsant.

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.
Les Pirates des Caraïbes : 2 Cru(i)z 1 Depp #6