• Home »
  • Cinéma »
  • Comment le dernier film Dragon Ball aurait pu être bon (au lieu d'être une bouse infâme)

Comment le dernier film Dragon Ball aurait pu être bon (au lieu d'être une bouse infâme)

Comment le dernier film Dragon Ball aurait pu être bon (au lieu d'être une bouse infâme)

Ce film a fait couler beaucoup d’encre car beaucoup de fans l’attendaient avec impatience : le film Dragon Ball : Battle of gods. Malheureusement celui-ci s’avère être une bouse infâme qui non seulement n’apporte pas grande chose à l’univers, mais se permet en plus de ridiculiser des personnages phares de la série et pire… ne présente aucune baston digne de ce nom malgré les grandes promesses des bandes annonces.

Ce qui suivra dans cet article racontera tout ou parti du film et de ce fait ***SPOIL ALERT*** n’allez pas plus loin (mais croyez-moi vous ne perdrez rien en découvrant le synopsis et ses “résolutions”).

Avant Dragon Ball GT

Il faut savoir que l’histoire se déroule après les combats contre Bou, tout le monde est heureux, Goku s’entraine à droite et à gauche (comme Vegeta) mais finalement il n’y a pas trop de challenge dans la vie de tous les jours….

  • Le dieu de la destruction se réveil

Ce fameux dieu de la destruction (et à tête de chat) semble être une sorte de Kaïo encore plus puissant et que tous les autres dieux craignent car détruit les mondes à lui tout seul. Malheureusement au lieu de nous présenter un être profondément mauvais et puissant, l’esprit Dragon Ball lui donne un air un peu béta et blasé. Au lieu de dormir encore plusieurs centaines d’année, il se serait réveillé car il aurait rêvé d’un puissant dieu Saiyan capable de rivaliser en combat contre lui.

Ce qui aurait dû se passer :

S’il n’y a pas trop à redire sur le début du film, il est quand même dommage d’avoir rendu le méchant si niais, bien que tout puissant et je m’en-foutiste, un bon film c’est avant tout un bon méchant. Là où Broly incarne le mal absolu dans sa haine envers Goku, ce dieu de la destruction semble en avoir rien à faire de personne. Bien que j’apprécie l’humour de Dragon Ball, il est quand même dommage d’avoir opté pour ce parti humoristique pour un film si attendu…

Comment le dernier film Dragon Ball aurait pu être bon (au lieu d'être une bouse infâme) #2

  • Pré-combat :

Notre dieu de la destruction part avec son serviteur à la recherche de quelques saiyans afin de trouver ce fameux “dieu du combat”. Il arrive rapidement sur la planète de Kaïo où SonGoku est en train de s’entrainer. Bien évidemment notre héro préféré ne peut pas s’empêcher de réclamer un combat amical contre le dieu de la destruction. Après s’être transformé en Super Saiyan 3, Goku se fait rétamer en trois coups (où plutôt en trois touches du bout des doigts).

Le dieu de la destruction déçu s’en va alors sur la terre trouver d’autres saiyans…

Ce qui aurait dû se passer :

Le problème de ce premier combat est qu’on à l’impression que Goku ne se bat pas sérieusement, même s’il commence à la fin du combat à comprendre la différence de niveau, celui-ci ne donne pas tout son potentiel même si fondamentalement il n’aurait rien pu faire de plus…

  • La petite vie trépidante de Bulma et Compagnie

Pendant ce temps là sur Terre, tous les amis de Goku fêtent l’anniversaire de Bulma qui a organisé une grande fête avec des cadeaux à gagner. Fait amusant et intéressant, Pilaf et ses comparses font leur apparition afin de récupérer les Dragon Ball. Sur ce point, on peut dire que c’était amusant de retrouver ce personnage, cela permet une petite fraicheur dans le scénario bien que cela n’apporte rien au résultat final…

  • Vegeta le gros faible VS un dieu de la destruction pas si méchant que ça

Notre fameux dieu de la destruction arrive sur Terre, et décide de s’incruster à la petit fête. Kaïo préviens Vegeta que ce personnage est dangereux (oui Kaïo discute avec Vegeta maintenant WTF). Et là tout l’univers de Dragon Ball Z s’écroule en 5 secondes… Le film va enchainer la sodomisation de charisme de Vegeta qui va tour à tour jouer les serviteurs, les bons pères de famille, le mari aimant, et… chanteur pour présenter le bingo… OUI vous avez bien lu… A partir de là je vous avoue que je n’attendait plus grand chose du film…

A un moment donné et malgré la peur que Vegeta avait que le dieu de la destruction fasse disparaitre la Terre, celui-ci se “rebelle” lorsque le dieu frappe Bulma et s’en suit le combat le plus WTF de Dragon Ball.
En effet, même en SSJ3 Goku n’avait rien pû faire, bien que l’on sait que le niveau de SSJ ne fait pas tout, notre Vegeta tout énervé qu’il était a réussi à frapper 2 fois le dieu de la destruction (avant de se faire marrave la gueule).

Comment le dernier film Dragon Ball aurait pu être bon (au lieu d'être une bouse infâme) #3

Ce qui aurait dû se passer :

Déjà Vegeta ne se serait jamais soumis, même face à un être puissant. Qu’il s’énerve quand Bulma fût blesser est plutôt logique mais si Goku n’a rien pû faire à son niveau Vegeta n’aurait pas dû non plus… Auquel cas aurait-il dû passer en SSJ3 ?

  • Le dieu Sayen – WTF

Voilà que débarque Goku sur Terre pour empêcher le massacre et demande au dieu de la destruction qui est se dieu Saiyan qu’il recherche. Après avoir ruminé, nos amis décident d’appeler Sheron avec les Dragon Balls afin de lui demander comment le trouver…
Il s’avère qu’une ancienne légende Saiyan dit que si 5 saiyan donnent leur puissance à un 6 ème celui-ci deviendra un dieu… (ooohhh Myyy Gooooddd) Pas de bol il n’y a que 5 saiyan et demi-saiyan sur terre (Goku, Vegeta, Gohan, Goten et Trunk) … et là retournement de situation de la mort qui tue : Videl est enceinte (de Pan) c’est donc… ok on peut utiliser le foetus comme 6 ème saiyan.

Goku absorbe alors l’énergie des 4,5 autres gugus; ses yeux et cheveux deviennent rouges (transformation moisie à mon humble avis) et devient plus puissant.

Ce qui aurait dû se passer :

Ils crèvent tous…

Comment le dernier film Dragon Ball aurait pu être bon (au lieu d'être une bouse infâme) #4

Tout ça pour… ça ?

Le dieu de la destruction et Goku se battent alors pendant 20minutes sans réelle tension, ni rage … Goku étant à moitié shooté par la puissance (et frustré de tricher comme ça) et le dieu étant… bref… il s’en fou en fait…

Ce qui aurait dû se passer :

Goku aurait du se battre avec rage, utiliser plusieurs techniques que l’on connait bien comme le genkidama ou l’attaque du dragon mais non… Il se contente de donner quelques petits coups de poings.

Comment le dernier film Dragon Ball aurait pu être bon (au lieu d'être une bouse infâme) #5

  • Le retournement de situation pas exploité

Vous voulez savoir comme ça fini ? !

Goku abandonne et dit qu’il ne pourra jamais le battre, et le dieu de la destruction qui répond “ok c’était tout ce que je voulais voir, ciao A+ …”.

Il précise néanmoins avant de partir qu’il y a 6 univers et qu’il n’est le dieu de la destruction que du 6ème (donc le plus faible). Sans parler du fait que son “assistant” est en fait son maître (qui n’a absolument rien fait de tout le film…)

Comment le dernier film Dragon Ball aurait pu être bon (au lieu d'être une bouse infâme) #6

Ce qui aurait dû se passer :

Finalement ce film ne SERT A RIEN ! Si on part du constat que Goku et ses amis ne peuvent rien faire alors à quoi sert ce film ?

Voilà pour moi une idée de bon scénario pour ce film :

Un Kaïo démoniaque assez puissant mais pas trop accompagné de quelques assistants démoniaques aurait permis des combat intéressants. Mieux, il aurait été malin d’exploiter les 6 dieux des 6 univers et de faire apparaitre les fusions à moitié du film…Avec un grand final sur “l’assistant” du dieu de la destruction qui fait son coming out de la mort qui tue…

Bref, j’attendais ce film comme tout bon fan de Dragon Ball, mais force est de constater que les japonais manquent cruellement de scénaristes dignes de ce nom et que la licence à été salie.

Comment le dernier film Dragon Ball aurait pu être bon (au lieu d'être une bouse infâme) #8