Blood Bowl : quand ballon rime avec baston

Blood Bowl : quand ballon rime avec baston

Chères lectrices, chers lecteurs, chers passants.

Ceci est mon premier article pour Amha. Je ne savais pas par quel sujet commencer et je me suis dit : « parle de ce que tu aimes et fais en ce moment ».

Voici des indices : un terrain, un ballon ovale, 2 équipes, un arbitre discret, du sang, des blessés et des morts. Vous avez trouvé ?

Non, je ne parle pas de rugby, ni de football américain. Je veux bien entendu parler d’un nouveau sport qui est sorti il y a quelques semaines sur nos PC, Nintendo DS et PSP : Blood Bowl[1]

Nouveau ?

Pas vraiment. Ce jeu vidéo est en fait issu du jeu de plateau éponyme créé par Jervis Johnson en 1987.

Le concept est assez simple. Vos armées préférées du jeu de figurines issues de l’univers de Warhammer Fantasy Battle créé par Games Workshop sont réunies pour s’affronter sur un terrain de football américain. Pour les néophytes, les huit équipes sont composées d’humains, d’elfes, d’orcs, de nains, de gobelins, d’hommes-lézards, d’hommes-rats (plus communément appelé Skavens) et de Guerriers du Chaos.

Sur le terrain, le but principal pour gagner le match, est de marquer des TouchDown. Mais si avoir le score le plus élevé vous assurera la victoire, le but non avoué mais si plébiscité par toutes les équipes, est de taper, de bourriner ou de charcuter les joueurs adverses. Car dans ce jeu, tous les coups pour gagner sont permis.

Vous l’aurez compris, c’est un jeu violent, mais tellement amusant  ! !

Chaque joueur devient alors le manager d’une équipe. Il débute la saison avec un budget d’un million de pièces d’or pour acheter des joueurs afin de former son équipe. Un million  ! ! Cela parait énorme, mais croyez moi, selon l’équipe désirée, c’est juste assez pour avoir onze joueurs titulaires. Pour faire simple, il existe 3 types de joueurs, et je caricature un peu :

  • Le gros pâté : le ballon lui est presque inconnu, il est là pour taper fort et encaisse bien. Comptez en moyenne 100.000po
  • Les joueurs habiles : le jeu de passe c’est pour eux, mais gardez les loin des gros pâtés car ils sont assez vulnérables. Comptez en moyenne 60.000po
  • Le Balèze : la grosse brute qui ne sert qu’à taper ou à marquer s’il récupère par chance un ballon qui traine. Comptez en moyenne 150.000po
  • Le Champion : vous pouvez débourser de l’argent pour acheter un Star Player, mais seulement pour un match  ! !
  • Blood Bowl : quand ballon rime avec baston #2
    En plus des joueurs, vous pouvez acheter des pom-pom girls, des relances (sortes de jokers lors de jets de dés foireux) ou un apothicaire qui pourra soigner un joueur blessé (et ce n’est pas un luxe  ! ).

    J’ai connu le jeu de plateau il y a quelques années maintenant, et je dois dire que je n’étais pas un très grand fan. Il est vrai que mes adversaires, qui sont membres d’Amha, y jouaient depuis longtemps déjà et avaient une expérience qui me faisait défaut. J’avais du mal à assimiler les points de règles et les subtilités du jeu. Oui oui, vous lisez bien le mot « subtilité ». Car si ce jeu semble bourrin (notamment si vous jouez une équipe du Chaos), il existe moultes stratagèmes pour gagner. Je pense immédiatement à l’équipe des gobelins et leur attirail de tronçonneuse, perche à ressort et autres pot-de-vin à l’arbitre et dopage des joueurs.

    De plus, ce jeu se joue en tour par tour et avec des dès. Et là je l’avoue, je suis un gros poisseux avec des dès  ! ! Une passe ratée, un ballon qui vous glisse des doigts en le ramassant, un joueur qui n’arrive pas à esquiver une droite… pardon un accrochage d’un adversaire, et c’est le Tournover, la fin du tour pour les puristes.

    Bref, pour moi, un bon jeu, mais vu des gradins.

    Pourquoi l’avoir acheter me direz-vous ? Et bien, ce qui faisait défaut à mon sens a été corrigé. Désormais, il est possible de jouer en mode « temps réel ».

    Enfin, le choix du mode de jeu vous est donné puisque vous pourrez faire évoluer votre équipe entre les compétitions, le mode campagne et enfin, le mode multijoueur sur internet.

    Bref une petite merveille.

    Le jeu débute sur la création de votre équipe au choix parmi les huit en lice. Choisissez le nom de l’équipe, le loge et la couleur des maillot. Puis vient l’achat de vos joueurs que vous pouvez personnaliser. Un large choix de peau et de corps est disponible (cela varie en fonction des races et des joueurs). Vous avez aussi la possibilité de les nommer comme bon vous semble.

    Blood Bowl : quand ballon rime avec baston #3

    Assez instinctif, le jeu se déroule presque comme vous le désirez. Un clic gauche pour sélectionner votre joueur, déplacer votre souris sur le terrain et clic droit pour valider l’action de votre choix : passe, se déplacer, frapper un joueur au sol, blitzer un joueur.

    La molette vous sert à changer la vue sur le terrain. Il est possible de changer l’orientation de la caméra, mais j’avoue que je ne m’en sers pas, je préfère voir mon équipe depuis son terrain.

    Le jeu est fluide et rien n’est exagéré. Le terrain ne se couvre pas de sang à chaque blocage. Pour le moment, je n’ai eu qu’un mort en 10 parties et un seul de  mes adversaires est mort également. En même temps je joue plus technique que force….

    Seul certains évènements aléatoires peuvent vous faire penser que la chance n’est pas de votre côté : jets de rochers des spectateurs, tabassage de vos joueurs par ces mêmes spectateurs etc…

    Comme je l’ai déjà fait remarquer, le jeu se déroule en mode « temps réel » avec possibilité de figer le temps en appuyant sur Espace pour pouvoir donner des ordres en fonction des événements et de la réaction des adversaires ou de vos passes ratées.

    Pour les puristes du jeu de plateau, tous les matchs peuvent bien sur se faire en mode « tour par tour »  ! !

    Quand aux choix des règles, vous pouvez prendre les règles de bases ou en choisir de plus simples… ou compliquées

    Enfin, il existe trois niveaux de difficulté allant de facile à difficile.

    Sur la toile, vous pourrez affronter des adversaires de par le monde et figurer en tête du classement sur le site internet de BloodBowl (pas encore disponible à l’heure où j’écris cet article).

    Si vous préférez jouer entre amis, sachez que cette option est possible en créant votre propre ligue avec ses règles propres

    L’ambiance du match est exceptionnelle grâce au deux commentateurs, Jim Johnson (un gobelin) et le starplayer à la retraite Bob Biford (un orc). Bien sur, les encouragements ou les sifflets du public, les pom-pom girls, l’arbitre, les effets indésirables et les moments de pure baston sont également de la partie. Le tout avec des effets visuels, des décors et des personnages bien travaillés et magnifiques. Un petit replay est effectué lorsque vous marquez un TouchDonw avec une petite danse effectuée par le joueur (excellentissime).

    Pour garder un œil objectif sur mon premier article, je vais donner quelques points négatifs, peu nombreux ceci dit :

    Vous avez aussi la possibilité de regarder tout vos matchs grâce à un mode replay. L’ennui c’est que comme le match dure 30min en moyenne, le replay fera 30min, avec tout les temps mort de la partie (évènements, pause avec la touche espace)

    Les équipes ont été épurées, à savoir :

  • Il manque les équipes mortes-vivantes ( Khemris et Vampire entre autres)
  • Chez les humains, on ne retrouve QUE l’Empire (adieu les nordiques bien costauds et les belles mais farouches amazones ), chez les elfes il ne reste que l’équipe sylvaine (plus d’elfes noirs ou hauts elfes)
  •   De base il y a 8 équipes, et malheureusement, que 5 terrains, je m’attendais à un par équipe
  • Avoir le choix c’est bien, mais trop de choix tue le choix (et pas les anchois)

    J’entends par la que le mode compétitions est assez long : comptez 5 matchs par Division, soit 20 pour espérer devenir champion en D1. Le mode campagne semble prenant au vu des nombreux stades qui parsèment le monde et le nombre d’équipes qui augmentent au fur et à mesure de la popularité de votre équipe (4équipes au début, 24 à la fin) et ajouter à ceci les parties sur la toile… et tout ça pour une seule équipe.

    Blood Bowl : quand ballon rime avec baston #4

    Sur la toile justement, j’ai trouvé dommage que les matchs soient seulement en tour par tour.

    Heureusement, il existe des équipes pré tirées pour faire des matchs rapide contre l’ordinateur ou contre un ami sur le même pc, en tour par tout bien sur dans cette option.

    Malgré ces petits défauts, je suis un grand fan du jeu.

    Pour donner une idée d’ensemble et ceci sans prendre en considération les points de vue des professionnels je mettrai personnellement trois notes :

    Note jeu temps réel : 17/20
    Note jeu tour par tour : 12/20 (augmentez ou diminuez la en fonction de votre chance aux dés ! ! )
    Note de fidélité par rapport au jeu de plateau : 15/20 (ceci prend en compte les équipe, les évènements, les règles)

    By Arkaas

    • Site officiel du jeu vidéo Blood Bowl
    • Fédération Française de Blood Bowl (jeu de figurine)
    Blood Bowl : quand ballon rime avec baston #6

    Les derniers articles par Arkaas (tout voir)