30 seconds bunnies

Même dans l’horreur, les lapins restent crétins

30 seconds bunnies

Ne dérogeant pas a la règle, l article d aujourd’hui, dont l idée a germé suite à un japonais entre collègues (sans saké je précise) a pour vocation de présenter à ceux ne les connaissant pas la série des 30 seconds bunnies.

Hormis bugs bunny et pinpin le lapin, les lapins ont rarement été représenté comme symboles d’intelligence. De sacré graal des monty pythons aux lapins crétins, cet animal brille plus par son caractère mignon, bon enfant et son goût pour / avec les carottes que pour ses prouesses intellectuelles.
Preuve en est :

30 seconds bunnies #2

Créée en 2004 par Jennifer Shiman, cette série a pour but de synthétiser en quelques secondes l essence de films cultes et d’y ajouter un aspect fun en prenant pour acteurs des lapins carburant à l hélium. Le terme acteurs de la phrase précédente s applique aux êtres humains, aux animaux, aux chèvres….bref aux êtres animés en général.

Les adaptations ont rapidement été très efficaces, appliquant d abord le principe sur les films d horreur avant d aborder des réalisations plus généralistes (superman, Titanic…).

Le rythme de parution a été freiné par la réalisatrice mais les courts métrages demeurent aujourd’hui atemporels.

Trêve de galéjades je vous laisse découvrir les réalisations d angry aliens sur le lien :
30 second Rabbits

Sur ce je vous laisse et je retourne regarder les lapins rejouer shinin……REDRUM!!!!REDRUM!!!!!

30 seconds bunnies #4
0 0 vote
Article Rating