Avatar : la seule série à pouvoir concurrencer les animés japonais

Dans cet article je vous présente non seulement un dessin animé au scénario irréprochable et de bonne facture mais en plus un véritable coup de cœur car je suis devenu un véritable fan de cette série.

Avatar ou Avatar, le Dernier Maître de l’Air (Avatar: The Last Airbender) est une série télévisée d’animation américaine créée par Michael Dante DiMartino et Bryan Konietzko et diffusée pour la première fois depuis le 21 février 2005 sur le réseau Nickelodeon.

L’univers :

Dans un monde où les humains maitrisent les éléments, le feu, l’eau, l’air et la terre, quatre nations se partagent le monde : la nation du feu qui habite un continent à l’ouest, le royaume de la terre qui habite l’est, la tribu de l’eau qui habite les pôles et les marais du royaume de la Terre, la tribu de l’air qui est nomade. Les nations de la terre et du feu sont les plus puissantes, la nation du feu utilise des navires noirs à vapeurs pour attaquer les quatre coins du monde, elle fait la guerre à toutes les autres nations, particulièrement celle de la terre qui est sa principale adversaire.

Les maitres de la terre qui sont fait prisonniers sont envoyés en exil sur des plates-formes d’acier pour éviter qu’ils s’évadent. L’armée du feu est disciplinée et puissante et se bat pour conquérir les terres des voisins de la nation du feu : son évident objectif est le contrôle du monde. Tout cela va contre le principe d’équilibre qui régit ce monde, c’est pourquoi l’avatar doit mettre un terme a cette guerre, mais il a été absent pendant cent ans, et il doit en plus apprendre à maitriser les éléments, l’avenir du monde est bien sombre.

avatar amhaLe synopsis :

Prisonnier à l’intérieur d’un iceberg pendant un siècle, Aang, un garçon d’une douzaine d’années, est libéré des glaces par deux jeunes membres de la tribu de l’eau du pôle sud.

Aang a une destinée hors du commun : il est l’Avatar. Depuis que le monde est monde et comme toutes ses vies antérieures, il est une sorte d’« élu », chargé de garantir l’équilibre entre les maîtres des quatre éléments. Ceux-ci sont répartis en quatre civilisations : les tribus de l’eau, le royaume de la terre, la nation du feu et les nomades de l’air.

Toutefois, sa tâche se complique lorsqu’il découvre que la nation du feu a profité des cent ans passés pour semer la guerre et la destruction. Et ce, pour étendre son emprise sur les trois autres peuples. Aang est le seul à pouvoir rétablir l’ordre au sein de l’univers. Néanmoins, il doit commencer par apprendre à maîtriser tous les éléments. C’est le seul moyen d’atteindre son but.

Mon point de vue :

Ce dessin animé est une véritable claque aux dessins animés occidentaux classiques pour plusieurs raisons :

1/ Le cara design n’a rien a envier aux productions nipponnes, les dessins sont beau, claires, les proportions sont respectées les effets donnés à l’animation sont simple mais bien placés.

2/ L’animation en elle même est irréprochable : aucun plan fixe de trois heures sur un personnage qui va penser à ce qu’il va faire.

3/ Même si le synopsis est simpliste, l’univers est lui très développé et chaque épisode apporte des éléments sur les caractères des personnages et des différentes cultures et lois qui régissent le monde. Chaque nation possède ses qualité et ses défauts et bien entendu ses exceptions. A mon humble avis, le scénario en lui même cible plus des adolescents que des enfants.

4/ Comme tout bon dessin animé qui se respecte on a le gentil héros, le gentil débile, la jolie fille et l’horrible méchant. Il faudra passer le stade de la saison 2 pour que les caractères évoluent et que l’on commence à s’attacher réellement à un personnage.
Point très important et plutôt rare, les “méchants” ne sont pas méchants par nature mais le sont devenus par obligation, par éducation ou par des faits particuliers. Chaque personnage aura ses flashback et ses remises en cause. Sur la saison 3 (et dernière sur cette histoire) on fini par adorer et ne vouloir la série que pour les méchants qui doivent finalement se battre contre leur propre nation et s’imposer contre tous.

5/ Le déroulement des épisodes n’est jamais séquencé (situation / problème / recul / solution / bataille / fête) mais chaque épisode possède son propre rythme selon le personnage central ou le message qui tente de faire passer. Les scènes de bataille sont (très attendus) à la fois omniprésentes et assez rares. Les personnages s’échauffent généralement quelques secondes mais ne “se mettent véritablement jamais sur la gueule” sauf sur certains épisodes nécessaires.
Les scènes d’actions résultent toujours d’une réflexion sur les personnages : le personnage 1 peut faire une action A, le personnages 2 peut faire une action B… la situation réclame une action A,B ou C ? Et ne croyez pas venir apparaitre un personnage 3 ou pire un “nouveau pouvoir de dernière minute”. Que néni les personnages ont leur limite (qui sont très strictes y compris pour l’avatar).
Ce qui finalement fait que certains “problèmes” sont laissés à l’abandon par nos héros cause de manque de solution et cette même situation reviendra dans XXX épisodes avec un nouvel élément.

Ce que j’adore c’est que cette série est totalement cohérente dans son univers et je vous la recommande réellement.

La série est tellement appréciée dans le monde entier que M. Night Shyamalan (6ème sens, Phénomènes) va en réaliser l’adaptation au cinéma pour 2010.

jayer

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.