[Cinéma] Mission Impossible Rogue Nation : Mission plus qu’accomplie !

mission-impossible-rogue-nation

Mission m’a été donnée par Jayer de vous offrir une critique du film Mission Impossible : Rogue Nation. Malgré le fait que ma première mission fut de l’accompagner à la projection de Lone Ranger, (qui causa chez moi un traumatisme qui explique mon inactivité depuis) j’ai décidé de retourner sur le terrain !

Décision judicieuse, car Mission Impossible : Rogue Nation est, à mon humble avis, le Blockbuster de l’été à ne pas manquer ! Premièrement, d’un point de vue technique, le rythme du film est excellent, bien servi par le montage d’Eddie Hamilton. La réalisation n’est pas en reste, plusieurs scènes étant magnifiquement filmées avec une mention spéciale pour la scène de l’Opéra.

Ensuite, d’un point de vue scénaristique, et si l’on compare ce film au meilleur opus précédent (MI:4), le scénario tient la route sur la longueur de ses trois actes. Bien qu’ayant aimé MI:4 je dois avouer qu’une fois la scène de la tour à Dubai passée, le film baisse en intensité. Dans MI:5 vous avez du suspense jusqu’au bout ! Autre point intéressant, vous avait sans doute vu la bande annonce du film avec Tom Cruise qui s’accroche à un avion sur le point de décoller ? Et bien, c’est avec cette scène que le film s’ouvre, ce qui est judicieux, puisque du coup, on ne sait plus trop à quoi s’attendre… Enfin, et ce fut une réelle surprise, le film laisse sa place à l’humour, voire à l’auto-dérision, sans que cela ne coupe le rythme, mais qui permet au spectateur de prendre une respiration avant dans de replonger dans le vif du sujet.

Passons au casting. Tom Cruise est juste impeccable, que ce soit dans son jeu ou dans ses cascades. Souvent dans ses films, à un moment vous déconnectez et vous voyez Tom Cruise qui joue dans un film, là non, vous ne verrez qu’Ethan Hunt. Simon Pegg apporte énormément dans le film, et n’est plus seulement une façon d’introduire de l’humour. Rebecca Ferguson est excellente et s’ouvre une carrière de femme forte à Hollywood. Le méchant joué par Sean Harris fait froid dans le dos. Enfin, Alec Baldwin est très bien utilisé.

Vous l’aurez compris j’ai adoré ce film pour ce qu’il est, ce n’est pas une œuvre d’art mais on ne demande pas à un film d’action / espionnage d’en être une. Encore faut-il offrir au spectateur ce qu’il est venu chercher et vous l’aurez à coup sûr avec Mission Impossible : Rogue Nation !

Aucun film n’est parfait, et j’aime bien chipoter, on peut regretter que le personnage de Jeremy Renner soit légèrement sous utilisé, ou encore que le but du Syndicat ne soit pas mieux expliqué (à part le fait d’être méchant parce qu’il est méchant).

Mais votre mission que ce soit à moto, en voiture ou même accroché à un avion, est d’aller voir ce film pour passer un très bon moment !

Ah et… Que vous soyez d’accord ou pas avec moi cette critique s’auto-détruira dans 5 secondes !

A.P.