Black Angel, le film attaché à Star Wars L’Empire contre-attaque ressurgit sur le net

black-angel star wars

Black Angel, le court métrage oublié

On se demande comment les studios peuvent perdre autant de contenu, à chaque réédition d’un film dont on nous sort des photos exclusives, des making of jamais montrés, des scènes coupées… Depuis quelques mois, c’est Universal Studios qui vient de “retrouver le film Black Angel diffusé avant la projection de Star Wars l’Empire Contre-Attaque“. Rien que ça.

Projeté avant l’Empire Contre-Attaque dans certains pays européens et en Australie dans les années 1980, Black Angel est un court métrage de 25 minutes qui a été “perdu” pendant plus de 30 ans.

Réalisé par Roger Christian, le directeur artistique sur l’Episode IV, Black Angel est un court métrage assez sombre mais dont l’univers se rapproche étrangement de Star Wars, mais dans un univers plus “médiéval”… Certains décors font d’ailleurs penser à ce que sera plus tard la forêt où vivent les primitifs Ewoks. La musique, quant a elle, a été composée par Trevor Jones, un compositeur dont vous avez certainement entendu des bandes originales des années 80-90 telles que : Crystal, Labyrinthe, Arachnophobia, Angel Heart, Cliffhanger, From Hell ou encore la Ligue des Gentlemen Extraordinaires, mais surout Le dernier des Mohicans. Vous noterez que certains passages ne sont pas sans rappeler quelques notes d’un autre série de Science Fiction bien connue.

Sorte de trip onirique et bizarre (n’ayons pas peur des mots), on suit le périple d’un homme à la recherche d’une jeune fille spectrale, ce qui le mènera à rencontrer l’Ange Noir et par là même, son funeste destin. On vous laisse regarder.

Roger Christian a notamment été le réalisateur de Battlefield Earth, plutôt connu en tant que navet, mais également le directeur artistique du premier Alien, et ça c’est pas trop mal !

Et vous, avez-vous eu la “chance” de voir ce chef d’oeuvre à l’époque ? Qu’en avez-vous pensé ?

jayer

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.