Super, du Kick-Ass Badass !

Super, du Kick-Ass Badass !

Parfois, la vie est bien faite : il y a peu je vous parlais de mon visionnage délectable de Super sur grand écran lors de l’excellente soirée Panic ! Super Héros (photos ici), et v’là-t’y pas que le dit-film se retrouve déjà en DVD dans mon salon et dans les bacs de tous les bons dealers !

Soyons clair dès le début, j’ai adoré Kick-Ass. Le looser qui devient un vrai-faux super héros, c’est du pitch qui me parle et qui me fait jubiler devant mon écran. Mais Super, c’est ce qu’aurais pu être Kick-Ass si le réalisateur avait eut les balls d’assumer son concept jusqu’au bout.

Après comparaison des deux films, on réalise à quel point Kick-Ass est lisse et Hollywoodien. Pour devenir un Real Life Super Hero, il faut être sacrément taré, avoir un concept de justice très… “personnel”, et être assez extrême pour passer à l’acte en mettant sa vie – et celle des autres – en danger. Contrairement au teenager hollywoodien en costume vert, The Crimson Bolt (Rainn Wilson) incarne réellement une folie (pas  très ) douce doublée d’une obsession maniaque de la justice.

https://youtube.com/watch?v=SoThpUCgvdw

Le superbe travail de toute l’équipe du film nous mets face à une œuvre à la fois totalement déjantée et relativement “réaliste”. On accroche à l’histoire des personnages — et plus particulièrement de ce pauvre type qu’est Franck. On le voit ramer à rendre la justice, attendre des heures parce qu’il ne se passe rien, et finalement passer sa monomanie sur de pauvres innocents à grands coups de clef à molette (meilleure arme de super héros EVER).

Super, du Kick-Ass Badass ! #2

Il n’y a pas de demi-mesure dans Super, et l’on va du rire aux crampes en assistant à des scènes plus barrées les unes que les autres. Certains le trouveront parfois un peu trop gras, un peu too much, mais la majorité des fans de super movies qui en ont marre de voir toujours la même chose (gnagnagna je découvre mes pouvoirs, gnagnagna je les perds momentanément, gnagnagna je reviens et je rase la moitié de la ville) devraient se régaler devant cette réalisation atypique. Super reprend les grands poncifs du genre (sauver la demoiselle en détresse… ) mais les retourne dans ta face pour te mettre le doute et te surprendre à chaque nouvelle séquence. L’histoire de ce pauvre paumé névropathe touché par Jésus finira-t-elle bien ?

Et tout cela sans parler du casting d’enfer que l’on retrouve avec étonnement dès les premières minutes du film. Pour ne citer que les rôles principaux, Rain Wilson, Ellen Page, Liv Tyler (qui est bien loin de l’elfe mièvre de Tolkien) et Kevin Bacon tout de même ! Le script de ce low-budget movie a su toucher les stars qui l’ont approché et a permis un cocktail explosif de qualité.

Super, du Kick-Ass Badass ! #3

Cette cohésion et implication de l’équipe sont clairement perceptibles au visionnage des bonus du DVD. Je dois dire que je suis agréablement surpris, car là où THOR et Sucker Punch m’avaient affreusement déçus en réservant la totale pour le Blu-Ray, Super rassasie enfin le fan avide du côté backstage de la chose et lui donne les clefs  du film : Making Of, longue interview de James Gunn et Rainn Wilson, et un excellent mini-docu sur The Crimson Bolt sévissant dans la “vraie” vie. SHUT UP CRIME !

En bref, du lourd, du bon, du barjo, un must-see pour tous les fans de super héros et d’humour déjanté. Sur ce coup, Kick-ass s’est fait botter le derche !

Super héroïquement vôtre,

Jim.

Super, du Kick-Ass Badass ! #5

Les derniers articles par Jim (tout voir)