Warhammer 3ed , c’est quoi cette grosse boîte ?

Décembre dernier est sorti de manière relativement inattendue (sauf pour ceux dans le secret des Dieux) la réédition d’un jeu qui a fait grand bruit. Warhammer 3eme édition était dans les boutiques ! Alors que presque vingt ans avaient du s’écouler entre la première et la seconde édition, voilà qu’on nous colle une troisième édition quatre ans après la seconde ! Due au rachat de la licence par Fantasy Flight Games, le jeu a fait beaucoup parler de lui en se présentant non pas sous la forme d’un livre, mais d’une grosse boîte filmée bien lourde se présentant au consommateur pour la modique somme de… 90€.

Pour ce prix là, beaucoup de gens s’interrogent mais peu achètent tant qu’ils n’auront pas confirmation que cette mouture est bonne et que l’on en a pour son argent, et ils auraient raison. Décidant donc de me sacrifier pour la cause commune, j’ai fait cracher mon portefeuille pour pouvoir enfin défilmer l’objet du délit et présenter au monde le contenu de ce petit joyau !

La boîte

On enlève le film, on ouvre le carton nous révèlant de belles images, on le retire.. Pour tomber sur une magnifique boîte cartonne et illustré tel une relique sacrée arborant fièrement la comète à deux queues si caractéristique de l’univers de Warhammer.

Le coffre de Sigmar

La boite grince lorsqu’on la soulève dans un bruit bien connu des amateurs de jeux de plateau, et petit à petit j’en viens à sorir les différent éléments : 4 livres, des pions, des tuiles, des cartes à foison, des fiches, des dés de toutes formes et couleurs… Y’a pas à dire, ils ont mis le paquet ! C’est là où, même sans avoir lu les règles, on comprends que cette édition tranche véritablement avec a précédente (qui était surtout  un débuggage de la précédente) et qu’on s’oriente beaucoup plus vers une logique de “plateau”, un peu comme la 4e édition de Dungeons and Dragons. Why not ?


Y'a du beau monde !

Le matos au complet

Quatre livres composent donc le jeu  : le livre des règles, le bestiaire/quide du maître avec un GROS scénario, et les livres de la magie et de la prêtrise pour les personnages à vocation mystique. e tout magnifiquement illustré en couleur sur du très bon papier (les photos prises de l’intérieur des livres n’ont malheureusement pas été uploadables, donc j’essayerai de les ajouter sur le flickr par la suite).

Les quatre livres de base

Règles et Monstres

Maintenant, tout semble se trouver sur des cartes et des fiches. La fiche de personnage est très petite (format A5) et contient un minimum d’informations, tandis que l’on peut toujours avoir sa carrière sous la main en garat la carte à côté de soi. Les classes bien atypiques qui ont fait le succès du jeu (pilleur de tombes, ratier, chirurgien-barbier… ) sont toujours bien là.

Fiche de personnage

Série de cartes Carrière

Fiche de carrière

Une multitude de pions et tuiles se greffent à l’ensemble, certainement pour la réalisation des combats et des déplacements sur les maps dont cette édition semble friande. Encore une fois la qualité est au rendezvous et ces accessoires sont aussi beaux à regarder qu’agréable à manipuler.

Tuiles de personnages et monstres

Tuiles personnages

Pions divers

Enfin, cartes et dés sont de la partie ! Les cartes résumen els attaques et  pouvoirs spéciaux que vont posséder les personnages, ainsi qu’évènements, effets désastreux, etc… Je trouve ca plutôt utile d’avoir ses pouvoirs visibles en main (à la D4) plutôt que devoir tout le temps aler chercher l’info sur sa fiche de personnage, dans les livres et êre constamment à cocher/décocher et gommer sa feuille bien trop fragile. Quand aux dés, fi du classique se de dés commun à tous les jeux de rôle, Warhammer a désormai son propre type de dé ! De toutes les couleurs et arborant plein de symboles plus étranges les uns que les autres, ils se lancent pour déterminer les actons réalisables, leur effet, etc.

Les cartes

Les dés !

Il semble donc évident qu’une véritable rupture s’est faite entre cette édition et ses grandes soeurs. Le système de combat et d’action à travers des dés et des cartes a l’air totalement revisité, s’orientant vers une matérialisation beaucoup plus évidens des personnages sur les lieux de leurs aventures. Une approche intéressante, dont les travers sont souvent de demander un investissement plus conséquent pour le consommateur qu’avec un JDR “uniquement papier”. Reste à voir si la boite se suffira vraiment à elle-même ou si on nous poussera a devoir acheter extensions sur extensions our pouvoir jouer dans de bonnes conditions. Je m’en vais donc tester ça, et on verra !

Warhammerement vôtre,

E.R.84.

• Liens utiles :

Les derniers articles par Jim (tout voir)
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Bob
Bob
11 février 2010 12:25

Rohhhhhhhhh j’adore l’univers de Warhammer, la boite est trop trop classe !!!

zoorenardo
zoorenardo
12 février 2010 10:34

cool, ça donne trop envie!
mais est-ce qu’une version “en français” est prévue?

E.R.84
E.R.84
12 février 2010 12:01

Oui c’est beau, hein ? 🙂
Une version française est apparemment prévue pour cet été selon certains pronostics.. A voir donc 🙂

Sire Sagremore
Sire Sagremore
1 mars 2010 20:00

Même pas envie d’essayer. C’est pas du Jdr ça, on s’en fout des pions et cie, on veut du roleplay, pas de Porte-Monstres-Trésors !

Sauf à convaincre les joueurs de MMORPG ou de MAGIC je ne lui prédit aucun succès en France. Et surtout pas parmi les amateurs de Warhammer…

Bits Store
Bits Store
17 septembre 2013 7:24

Que des heures passé sur ce jeu !
En fouillant sur les archives du blog je tombe sur cette article, que de nostalgie.
Il traîne dans un placard, ça me donne envie de le ressortir.
Bonne continuation