• Home »
  • Musique »
  • Moriarty : Le folk franco-américain se taille une réputation internationale

Moriarty : Le folk franco-américain se taille une réputation internationale

Quelques sublimes minutes, suspendues au timbre de voix limpide et cristallin de Rosemary Standley : quoi de mieux pour cocooner lors d’une pluvieuse soirée hivernale ?

Moriarty : Le folk franco-américain se taille une réputation internationale

Amha s’est rendue à un mini showcase du groupe Moriarty à la cité universitaire internationale à l’occasion du Paris World Tour, afin de nous présenter les préludes d’une carrière musicale… pas moins tournée vers l’étranger ! Nous nous sommes donc réunis autour de la chanteuse mythique à la moue rouge carmin, dont la France ne semble plus être la seule à s’amouracher.


Après le carton de Gee Whiz But This Is a Lonesome Town, dont le titre Jimmy a assuré la renommée et la diffusion en tournant sur toutes les radios, Moriarty nous a (re)présenté son second bébé, The Missing Room.

 

Alors, une expatriation prévue pour le groupe franco-américain ? …Pas si vite !

Après une première percée sur la scène internationale avec leur premier album, The Missing Room a amené le groupe à une véritable consécration. A l’agenda de tournée déjà overbooké du groupe se sont ajoutés des vols au long court à destination de l’Océanie (Melbourne, Brisbane, Adelaïde en Australie) mais aussi en Inde (Delhi, Bombay) et un véritable bouquet final au Fuji Rock Festival au Japon, où la belle Rosemary a été reconnue comme la plus belle révélation voix de l’édition annuelle.

Un groupe-phare à suivre de près. Et même si ça devient compliqué, c’est l’occasion de voyager !

Pour plus d’infos (photos, vidéos tournées) c’est ici.

Découvrez également clips et vidéos (et quelques concerts cachés en bonus !) sur la chaîne YouTube du groupe.

Véra, live from Mount Fuji