Il va y avoir du THOR

Il va y avoir du THOR

On en peut pas dire que sur AMHA, THOR ait reçu un accueil très chaleureux. La critique caustique de Furfur avait taillé un costard sanguinolent au film du superman nordique, et les propos de Redwarp, Jayer ou Gyr n’ont pas  été des plus rassurants. Quand bien même : le film pouvait-il être aussi mauvais que Furfur l’avait annoncé ? Ou était-ce que le ton sarcastique de notre ami grincheux avait pris le pas sur son analyse de la production de la Marvel ?

Quoiqu’il en soit, je me suis dit que la sortie en DVD/BluRay était une bonne occasion de rattraper le coche et vérifier si les calomnies visant l’oeuvre de Kenneth Brannagh étaient fondées.

Allons droit au but, THOR est loin d’être un chef d’œuvre en matière d’adaptation de super movie. Le monde d’Asgard est ultra-kitsch et les incohérences perturbent, comme la présence d’africains et d’asiatiques qui trouble un spectateur ne s’attendant pas à retrouver les quotas Benneton au Walhalla. Ce qui m’a le plus gêné c’est peut-être la rapidité avec le film passe sur la genèse du héros : durée standard d’une production hollywoodienne oblige, on a l’impression qu’en 24H Thor s’est fait bannir, a atterri sur Terre, devient le plus exemplaire des hommes et repart sauver le monde avec son (trop) petit marteau.Ce temps d’adaptation et de découverte cher aux genèses de super héros fait légèrement défaut…

Il va y avoir du THOR #2

D’autant que les moments les plus fun du film sont ceux où le grand blond se comporte comme un gros viking dans notre XXIe siècle aseptisé. Ses expressions et attitudes de barbares sont le petit côté marrant qui aident à apprécier le visionnage, mais ils sont malheureusement trop courts.

Il va y avoir du THOR #3

Enfin quoiqu’il en soit, j’avais une telle appréhension à la perspective d’une soirée THOR qu’au final j’ai trouvé que l’ensemble n’était pas si atroce que ça — on a vu pire. Même si la mythologie viking est salement malmenée et que les points noirs sont bien plus nombreux que les trouvailles, on se retrouve tout simplement devant une production hollywoodienne de base. Du Fast-food cinématographique : pas de quoi en vomir partout, mais on a encore faim deux heures après, et les plus fragiles de l’estomac en auront certainement des crampes.

Je tenais donc à vous faire part de mon humble avis avant de rentrer dans le vif du sujet : le DVD vaut-il le coup ?

En ce qui concerne l’image, la qualité est tout à fait correcte, mais pour ce genre de films à grand spectacle on peut se dire que le Blu-Ray devrait être de mise.

Il va y avoir du THOR #4

Quant aux bonus, ils décoivent : un commentaire audio du réalisateur, quatre scènes inédites (celle sur la relation Thor/Loki est intéressante, les trois autres sont dispensables) et un teaser sur les Avengers ne donnant pas beaucoup de grain à moudre. On aurait aimé y trouver au moins quelques uns des sept (!) making of de la version Blu-Ray (qui comprend d’ailleurs 11 scènes inédites) ou le mini court métrage The Consultant.

Croisons donc les doigts pour que les aficionados du film possèdent un lecteur Blu-Ray, car tout est fait pour pousser le consommateur vers ce support. Si en terme de “Prix Public Conseillé” la différence est de 10€, de nombreuses promos de lancement dans les boutiques physiques et virtuelles n’affichent que 4€ de plus pour la version incluant de VRAIS bonus et une image de meilleure qualité. Le choix inconditionnel des fanboyz du dieu de la foudre s’avère donc facile. Pour les autres amateurs de super héros de salon… On attend Captain America, non ?

Il va y avoir du THOR #6

Les derniers articles par Jim (tout voir)