Cérémonie des TIME AWARDS et Salon le 20/21 Novembre !

Cérémonie des TIME AWARDS et Salon le 20/21 Novembre !

Vous connaissiez les TIME AWARDS ? Non ? Eh bien moi non plus, et pour cause : cette cérémonie de remise de prix rock indé eût lieu pour la première fois hier soir à l’Alhambra, sous les yeux ravis de votre humble serviteur, annonçant un salon qui arrive le week-end prochain . Chronique d’une inauguration réussie.

C’est empli de curiosité que je me retrouvais lundi soir devant les portes de l’Alhambra, qui tardaient à s’ouvrir aux nombreux journalistes, bloggeurs, attachés de presses et groupes de musique venus assister à cette première cérémonie de remise de prix parisienne pour la scène française de rock indépendant.

Une fois à l’intérieur, je découvre la salle de concert sous un jour que je ne lui connaissait pas encore, pleine de sièges rouges confortablement alignés en rang d’oignon, face à la scène. Forcément, remise de prix oblige ! Après une légère attente et une fois la majorité des sièges occupée, c’est le lever de rideau : une charmant présentatrice de Ouï FM nous annonce le programme de ce soir.
Le but des TIME AWARDS est de récompenser divers acteurs de la scène rock indie française qui se sont particulièrement démarqués pendant l’année : que soit pour leurs lives, le buzz qu’ils ont créé, leur apparition dans le monde de la musique, les catégories sont nombreuses et variées ! Dans chaque catégorie il y avait 5 nominés, et bien sur parmi eux un vainqueur été annoncé, dont le nom était sorti de l’enveloppe académique.
Ce qui était plus que sympathique lors de cet évènement est que l’on ne se contentait pas de blablas : entre chaque annonce, la scène derrière les présentateurs se révélait et un groupe apparaissait pour nous jouer deux de leurs morceaux les plus plébiscités : j’ai ainsi eu le plaisir de retrouver Skip The Use et d’en découvrir quatre autres dont les très bons Jil is lucky et l’inénarrable Simone elle est bonne ! Les clips nominés pour les récompenses étaient également présentés. Ce sont d’ailleurs ces clips qui seront présentés tout au long de ce billet, entre chaque annonce de résultats.
Petit aperçu des nominés et des vainqueurs :
Catégorie Découverte de l’année, les nominés étaient The Rodeo, Paco Volume, Ladylake Dragons, Zack Laughed et.. Pamela Hute, qui a remporté le prix ! Pour les amateurs, elle sera en première partie de Shaka Ponk le 3 Décembre au Bataclan. Et elle mérite votre attention !
Catégorie Meilleur premier album, Skip the Use et Jil is Lucky, tout deux très bons, Mélanie Pain, Naive New Beaters et le grand gagnant.. Pony Pony Run Run !
Catégorie artiste Ouï FM de l’année (étant les principaux partenaires de l’évènement, cela paraît logique) : Stuck in the Sound, Phoenix, Eiffel, General Elektriks et le gagnant, Charlie Winston ! Qui n’a pas entendu son très bon “like a hobo” 15 fois par jour à la radio ?

Catégorie révélation Live, il y avait du challenge avec l’excellent Shakaponk, Beat Assaillant, Naive New Beaters, Stuck in The Sound, mais c’est finalement Birdy Nam Nam qui a tiré son épingle du jeu !

Le plus gros buzz de l’année est l’artiste ayant fait le plus de bruit sur le net, les 5 élus étant Make the Girl Dance, Ladylake Dragons, Orelsan, Simone elle est bonne et sa chanson sur la tonte pubienne (menton spéciale au “metteur en espace” en pantalon vert fluo moulant et lunettes bleues clignotantes) et.. Charlie Winston, qui a raflé son deuxième prix. Egalement mérité, mais c’est dommage que d’autres artistes ne soient pas aussi récompensés pour leur dur labeur.
Ceci dit il n’y avait pas que des musiciens à l’honneur, mais également ceux qui les font vivre et nous les font découvrir, a savoir les remises de prix pour le meilleur label de l’année et le meilleur manager de l’année ! Dans ces domaines, face à la Warner ou encore Barclay, Cinq 7 et Because, c’est Atmosphériques qui a gagné le prix du meilleur label pour sa découvrete de… Charlie Winston (surprise !) et Jeff Génie a été promu meilleur manager grâce à ses poulains Renan Luce, Emilie Loizeau et Coeur de Pirate. Ses adversaires : Vincent Carpentier, Bruno Delport, King Shag et Julien Soulié, pour ceux à qui ça parle.
Enfin, maintenant que vous avez vu tous les jolis clips présentés à la soirée, à votre avis qui a gagné le prix ?
Eh bien face au très gore Blonde Fire de The Hickey Underworld, l’extrêmement original A thing for me de Metronomy, le très esthétique Heaven de Unkle et l’écolo-destructeur Slits de Sporto Kantes, c’est How we kill stars de Shakaponk qui a remporté le gros lot ! Une victoire bien méritée, à mon humble avis, bien que la concurrence soit rude. Particularité de ces clips : aucun n’a été diffusé à la télé, uniquement sur le web !
Et si vous avez aimé tout ça, n’ayez crainte, il y a encore plus à venir ! En effet ce vendredi 20 et samedi 21 Novembre se tiendra le salon des TIME AWARDS à l’espace Kiron à Paris, avec des conférences sur des thèmes aussi variés que Hadopi ou la monétisation de l’adience Web 2.0 et surtout énormément de showcases de groupes rock indy internationaux (USA, Russie, Japon, Italie, France, etc.). Diffférentes expositions et galeries seront égaement au rendez-vous. Vous aimez le rock ? Alors vous attendez quoi pour y aller ?

Musicalement vôtre,
E.R.84.

Liens utiles :
Les derniers articles par Jim (tout voir)