Le comptoir : Le jeu vidéo est partout $$

jeux-video-business

Comme tous les articles “du comptoir” je n’ai pas forcément d’objectifs particulier, c’est juste l’envie de partager mon humble avis sur une thématique liée à l’actualité.

C’est peut être un détail pour vous mais pour moi ça voulait dire beaucoup… Vous qui pour la plupart lisez ce blog devez être plus ou moins proche de l’univers des jeux-vidéo : que ce soit des jeux sur consoles de salon, consoles portables, ordinateurs ou même sur Smartphones. Si les jeux-vidéo existent depuis suffisamment longtemps, ils ont toujours été la cible des plus “jeunes générations”, comprenez : les jeunes, les digital natives, les geeks. Chaque début de génération est le début d’un cycle marketing (vous avez connu Mario enfant, il y a  de fortes chances que vous y jouez plus tard).

Je ne dis pas que que les jeux-vidéo sont réservés au jeunes, loin de là (moi même ayant 30ans, je ne me considère malheureusement plus “jeune” ===> coup de vieux 🙂 par contre je signe sur le fait que les campagnes de promotion (souvent à la télévision ça se donne des grands airs, on joue soit sur le côté enfantin/familial soit sur le côté boom boom très cinéma). C’est finalement sur Internet que les jeux-vidéo ont trouvé le propre expression notamment au travers des vidéocast de parties, de tests, de fan-films et bien évidemment de l’eSport.

  • LivePlay

Quand je parle à certaines personnes (qui ne sont généralement pas mes amis 😉 ) et que je leur dis que je regarde des liveplay, des parties de jeux-vidéos commenté par un ou plusieurs joueur, on me regarde comme si j’étais un extra-terrestre. Et pourtant, des millions de personnes adorent regarder ces vidéos pour trois principales raisons : Pour découvrir des jeux avant des les acheter et avoir un avis :

Plus généralement, les vidéos sur Internet se sont surtout répandues comme “guide” ou “aides” de jeu. C’est ce qui a notamment fait la popularité de Bob et Fanta avec leurs premières vidéos de découvertes sur Minecraft.

Depuis ils se sont diversifiés (et professionnalisés car ils en vivent) et proposent des dizaines (centaines ?) de vidéos où ils font découvrir leurs parties à leurs fans.

  • L’argent… au coeur du débat

Je ne parlerai pas des Etats-Unis mais je resterai sur le la France comme exemple. je crois que c’est réellement avec l’arrivée de Fanta et Bon ainsi que du Joueur du grenier et de leur popularité grandissante que la France s’est réveillée : WTF on peut devenir connu et accessoirement gagner de la Thune en jouant aux jeux-vidéo ?!!!

C’est à la fois vrai et faux, oui on peut gagner de l’argent sur internet en tournant des vidéos de parties, mais seuls une poignée de talentueux pourront en vivre. J’en parlais il y a quelques mois : Faire des vidéos sur le web, plus facile à critiquer qu’à faire? Et pourtant on ne peut que constater l’explosion de ce type de vidéos. Il y a BEAUCOUP de déchets, parfois il y a des gens talentueux à qui il manque le “petit” coup de pub qui irait bien. Et il y a ceux qui profitent du système.

  • L’exemple de Cyprien Gaming

 Je pense que je n’ai pas besoin de présenter Cyrprien. C’est globalement quelqu’un de bien pensant, qui arrive trouver “le petit quelque chose” qui fait sourire. On peut réellement dire qu’il est l’exemple français ultime (compte Youtube le plus suivi en France) car en plus de continuer ses vidéos, il est allé voir du côté des jeux-vidéo…
Je sais que ça a fait jazzer beaucoup de monde sur Internet, mais il y a une chose que l’on ne pourra jamais lui reprocher : Il fait ce qu’il aime. Oui Cyprien est un enfant issu de la génération ClubDo, oui il est certain qu’il aime les jeux-vidéo comment beaucoup de personnes de notre génération. Mais pour quelles raisons a-t-il commencé à faire des vidéos où il joue à différents jeux (assez récents) ?

Je pense qu’en toute honnêteté il a profité du système et sait que les JV attirent beaucoup de monde. Mais surtout cela lui permet pour un effort moindre, de produire plus de vidéos avec des partenaires/sponsors qui voudraient payer pour qu’on parle d’eux… Sa base de fans pourraient le lui reprocher. D’un autre côté et en prenant du recul, je pense qu’il a réussi à démocratiser les vidéos de parties commentées auprès du grand public et des grands médias.

  • Les fans films de jeux-vidéo

Le jeu vidéo de par sa “fanbase” a su également réunir beaucoup de mon de auprès de sujets qui n’auraient jamais pu voir le jour : C’est le cas notamment de la web-série Mortal Kombat Legacy ou Street Fighter assassin’s fist.
Si on reste naïf, on peut se dire que c’est le rêve de tous les fans qui voit le jour sans passer par les contraintes d’Hollywood. Si on ouvre un peu les yeux, on découvre qu’il s’agit d’une usine à fric qui permet de produire sans frais et sans risque puisque c’est le Crowdfunding qui permet aux réalisateurs de se financer via les fans.

  • Twitch et eSport

Twitch est pour moi le parfait exemple d’outil qui a permis la démocratisation de quelque chose qui était très sectaire : l’eSport. Il faut dire que mis à part quelques évènements le public ne savait pas trop où regarder et comment suivre les matchs. Les compétitions ont trouvé leur envol avec l’arrivée de Twitch qui ne centralise QUE des vidéos de jeux-vidéo.

Aujourd’hui, l’audience en ligne de ces compétitions dépasse celle de la NBA aux Etats-Unis, la France commence doucement à faire sa place et les marques (autre qu’électronique) commencent à s’y intéresser (exemple d’Auchan qui sponsorise un équipe française).

  • Et donc tu voulais dire quoi ?

Simplement que je suis content du tournant que prend l’univers du jeu-vidéo, où tout le monde peut y trouver sa place et parfois même en vivre, que c’est un univers merveilleux qui a été longtemps rabaissé aux “jeun’s” aux “geeks” et autres asociaux. Aujourd’hui le vidéo n’a pas de genre, ni d’âge et que si votre mère vous engueule parce que vous avez passé votre soirée à jouer en ligne, demandez-lui combien de temps elle a passé cette semaine sur Candy Crush (ARGUMENT ULTIME !).

Oui, le je vidéo est toujours segmenté mais il trouvé désormais sa cible partout, il y a un jeu-vidéo pour chacun d’entre nous, et tout le monde peut jouer aux jeux-vidéo…

Parlez-vous jeux vidéo ?
Parlez-vous jeux vidéo ? – Kaplan International

jayer

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.