[Cinéma] Guardians of the Galaxy – Les Avengers de l’espace

les-gardiens-de-la-galaxie

Aujourd’hui je vais vous parler des gardiens de la galaxie, le nouveau film Marvel.
En premier lieu, qui sont les gardiens ?

Il s’agit d’une équipe de super héros, a l’instar des Avengers (doit ton encore dire vengeurs ?), ou des 4 fantastiques.
Dans l’univers Marvel, deux équipes ont porté le nom de gardiens de la galaxie. C’est la plus récente qui est portée à l’écran dans ce film.
Comme le titre le laisse supposer, l’action se passe exclusivement hors de notre belle planète bleue. on ne rencontrera pas de super héros connus, tels Spider-man, Iron man et autres Thor.
Toutefois, les fans de Marvel ne seront pas dépaysés, car on aura droit comme tout bon film Marvel à l’apparition de Mr Stan Lee Himself, en très bonne compagnie.

[Attention : la critique ci-dessous est remplie de nombreuses références pouvant vous poiler une partie du film…]

La première scène du film présente un ado qui perd sa mère d’une maladie et, 2 minutes après, se fait enlever, on ne sait comment ni pourquoi, par des extra-terrestre. ( pour ceux qui n’ont pas lu la B.D., cela peut paraître trop capillotracté, même s’il existe des raisons, mais qui ne sont qu’entre aperçues dans ce film).

C’est cette première scène qui m’a le plus déçue, car elle affiche un sentimentalisme et un coté larmoyant qui est totalement à coté de l’esprit du film.
Ensuite, on assiste à une explosion de bourre pif, de coup de sabre, de flingues de plus en plus gros, pour le plus grand bonheur de nos yeux émerveillés. Que ce soit dans une prison spatiale, dans la tête d’un robot géant, ou sur un vaisseau spatial, les combats sont très bien chorégraphiés, avec comme spécificité qu’aucun des héro ne possède de super pouvoir “visuels” : Ici, on tatane à l’ancienne !

  • Les “héros” :

Peter Quill : humain mâle, doué avec les pistolets et les femmes. possède un tas de gadgets utiles.

Gamorra : Fille adoptive de Thanos (Cf. plus loin), modifiée pour être plus forte, plus rapide et résistante, experte en armes blanches (détail : elle est verte).
Drax : surnommé le destructeur: gros balaise de service, avec un cerveau inversement proportionnel à ses muscles

Rocket Raccon : chasseur de prime, raton laveur génétiquement modifié, bricoleur de génie, expert en arme à feu et psychopathe en puissance.

Groot :homme arbre, balaise simplet avec un vocabulaire limité : “I AM GROOT”
A l’exception de Groot, Ils sont “juste” forts, rapides, avec des gros flingues, mais ils n’ont pas de répulseurs, de toile, de surf argenté ……

Cette absence de « super-pouvoir-de-la-mort-qui-tue » amène un coté frais à la baston, que je n’avais pas revu depuis les premiers Spider-man.

  • Les « méchants » :

Ronan l’accusateur : renégat de l’empire galactique de la race des Kree, il ne cherche qu’une chose : détruire la planète des héros.

Nébula : Fille adoptive de Thanos (oui, il en a deux). Cyborg et adepte du combat a arme blanche (elle, elle est bleu).

Yondu : Extra terrestre qui à « élevé » Peter Quill. Il le recherche pour lui faire passer l’envie de le doubler. Se sert de son sifflement pour utiliser sa flèche magique (non, rien de tendancieux, rassurez-vous)

Bref, on se retrouve avec des personnages classiques, presque stéréotypés, mais il faut bien admettre que c’est dans les vieux pots que l’on fait les bonnes soupes.

Une autre spécificité, c’est l’ambiance tout au long du film, entre “le mot juste” et l’irrévérence des caractères, on est souvent amené à rire franchement dans le moment le plus calme autant qu’en pleine baston, grâce à des dialogues savoureux.
Pour ma part, on assiste ici au retour du buddy movie des années 80, avec un cocktail réussi entre baston, antagonisme entre les différents personnages, baigné dans un humour rafraîchissant, après le sérieux “Avengers

Cette ambiance se retrouve tout au long du film, avec un humour très présent, mais qui ne surcharge pas le scénario.
Graphiquement, rien à redire, les effets spéciaux sont omniprésents mais ne font pas de l’ombre à l’histoire. Certains plans vous rappellerons certainement Avengers ou Thor, Licence Marvel oblige.

Les extraterrestres sont tous plus beaux les un que les autres, sans tomber dans le ridicule, qui est parfois le point faible de ce type de blockbuster. .
Bref : Du bon, du lourd, du méchant très méchant et du gentil pas trop gentil.

J’ai passé deux heures à me réjouir de voir un film dynamique, frais, et qui ne repose ni sur une licence surpuissante ni sur un acteur célèbre. Je ne peux que vous conseiller d’aller voir ce film, au frais par cette chaleur d’été.

PS: Toute la musique du film est exceptionnelle et très bien choisie pour calquer à chaque situation !